Vidéo Canaries
> Guide > Europe > Canaries

Canaries

Canaries par Pierre Rollini
Canaries © Pierre Rollini

Gran Canaria se distingue par l’extrême diversité de ses visages où alternent côtes déchiquetées, plaines fertiles, austères paysages volcaniques, montagnes glaciales, barrancos (ravins), mer de dunes ou océan de bananeraies, villes coloniales et une étonnante authentique ville moderne : Las Palmas.

Fuerteventura tente d’affirmer son identité entre la « grande » Canarie, et Lanzarote qui lui fait la nique écologique ! Elle possède de nombreuses qualités propres aux deux, et bien sûr, des plus à elle, comme la plage sauvage de Cofete. Sans compter des montagnes et des vallées volcaniques, les plages de sable blanc de la côte sud, d’adorables villes coloniales et un réseau de musées et d’écomusées. Cocktail réussi !

Lanzarote, l’« île aux volcans », a obtenu le titre de « Réserve naturelle de la biosphère » par l’Unesco. Un paysage agricole unique, de spectaculaires champs de lave et de superbes plages. Une identité culturelle particulière se rajoute grâce à César Manrique... Résultat : des créations artistiques exceptionnelles, fondues dans la nature. Lanzarote, un de nos grands coups de cœur !

Volcanique, touristique et incroyablement variée ! Telle est Tenerife, l’île la plus visitée des Canaries. Ce qui caractérise Tenerife, c’est sa diversité. Variété des paysages, du climat, des côtes, des villes et des villages... On dénombre trois cités coloniales remarquables, et trois sites naturels de toute beauté, parcourus de sentiers de randonnée impeccablement tenus.

Comme ses voisines, La Gomera est une montagne aride d’origine volcanique, dont le centre est coiffé par une forêt de lauriers (la laurisylve) unique, qui fait la spécificité de l’île. Qui dit montagne dit randonnées. Cette île volcanique, semi-désertique, est creusée de larges entailles, de ravins (barrancos). En altitude, c’est le royaume de la forêt.

La Palma, la plus grande des petites îles occidentales ! Aussi volcanique que ses copines, elle offre un kaléidoscope de paysage. Malpaís basaltiques, ces coulées de lave noires, dans le Sud... forêts de pins canariens… laurisylve, cette forêt primaire de lauriers et de fougères arborescentes... falaises, petites criques... Ajouter de grosses pincées de bananeraies, saupoudrer de vignes, dresser des cônes volcaniques… On a eu un gros coup de cœur pour l’île-cœur.

Lorsqu’on arpente les crêtes volcaniques d'El Hierro, lorsqu’on traverse ses villages isolés, lorsqu’on s’égare entre les murets en pierres sèches, hérissés d’arbres à qui le vent fait courber l’échine, le tumulte du monde paraît loin. Découvrir El Hierro, c’est faire l’expérience de  balades entre fraîcheur des hauteurs et sécheresse des côtes. Sauter de mirador en mirador pour embrasser l’île sous toutes ses coutures, catalogue de coulée de lave et de falaises que viennent trancher forêts de pins ou de lauriers. Profiter d’un chapelet de piscines naturelles.




Drapeau sejours week end Canaries

Partir aux Canaries

  • A voir, à faire aux Canaries
  • Réserver votre séjour
  • Réservez votre randonnée
  • Réservez un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouvez une location
  • Economisez le parking Orly/CDG
  • Partagez votre taxi Paris - Aéroport
  • Réserver votre croisière
  • Réserver votre week end
  • Réservez un ferry
  • Réservez un vol + hôtel
  • Réservez une auberge de jeunesse
  • Se loger chez l'habitant

Applis Routard Iphone Ipad