Gourmandises au chocolat
© Fabrice Doumergue

Les épicuriens inscriront Bariloche dans leurs tablettes, car la tradition chocolatière y prospère. La calle Mitre, axe principal de la ville, est une véritable « rue du chocolat », sans doute unique au monde.

Règles de ce « jeu de société » : on fait la tournée des grands ducs en famille en se gourmandant d'abord des vitrines alléchantes. Chacun des chocolatiers artisanaux rivalise d'inventivité dans la décoration de sa boutique et la mise en boîte des merveilles de gueule. Dégustation assurée à chaque visite... La vache mauve a certes timidement placé quelques enseignes, mais elle fait moins recette que Torres, Catedral, Abuela Goye, Bonifacio, El Arrayan, El Turista, Frantom, La Mexicana, Mamushka, Rapa Nui ou Tante Frida.

La grande spécialité du lieu est la rama, une sorte de bûchette de chocolat semblable à une branche d'arbre. Il y a également des bombones (pralines), des tablettes ou un succulent chocolat chaud. Sans parler des glaces artisanales à faire pâlir de jalousie les meilleures gelaterie italiennes !

Les plus gourmands viendront à Pâques : les maîtres chocolatiers s'y associent alors pour fabriquer d'immenses tablettes (record à 130 m de long, qui dit mieux ?) et autres œufs de Pâques (8,5 m de haut, miam !).

Pour joindre le plaisir au savoir, des fabriques s'ouvrent à la visite : Frantom pour un mode de fabrication plus artisanal ou El Turista pour des process plus industriels. On peut également visiter l'intéressant musée du chocolat Havanna qui raconte l'histoire du cacao, depuis la vénération du chocolat par les Mayas jusqu'à notre gourmandise quotidienne. Sans oublier ces temps où Madame de Sévigné planquait dans un sac à double fond cette douceur alors considérée comme aphrodisiaque...

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Argentine Les articles à lire

Services voyage