Argentine : Bariloche, la petite Suisse des Andes

Merveilleuse route des Sept lacs

Merveilleuse route des Sept lacs
Villa la Angostura © Fabrice Doumergue

Direction Villa la Angostura, à 80 km au nord de Bariloche par la mythique Ruta 40. Ce petit bourg touristico-chic constitué de chalets de pierre et de bois sonne le départ d'une centaine de kilomètres de pur bonheur visuel : une suite de lacs que l'appareil photo ne se lasse pas d'immortaliser. Des grands, des petits, des lumineux, des sombres, dont les tonalités varient selon le vent, l'heure du jour et la luminosité.

Tout débute, au sud, par le lago Espejo, ourlé de grèves blanches, serti de vertes forêts et dominé par le chapeau rocheux du cerro Campana (1 899 m). Ensuite, le lago Correntoso s'étire de tout son long jusqu'à rejoindre le Nahuel Huapi. Les montagnes y reflètent leurs pentes souvent couvertes de sombres conifères ou d'herbes jaunies par le soleil, toujours magnifiques et sauvages.

On accompagne ensuite la course du rio Traful sous de hautes falaises d'où jaillissent de blancs pierriers. Le rio file vers l'immense lac éponyme, mais il vous faudra chausser les pataugas pour aller le découvrir.

Retour à la Ruta 40. Elle surplombe presque sans le voir le discret lago Escondido, d'un beau vert émeraude, caché dans un creux de la montagne. Il précède de peu le lago Villarino, séparé du lago Falkner par une étroite bande de terre qu'emprunte la route. On admire ici la jolie crête dentelée du cerro del Buque (1 952 m).

En continuant, après la cascada Vullinanco, la végétation se fait plus sèche. On jouxte le lago Machónico. Au loin s'annonce le cerro Chapelco qui surveillera le périple, jusqu'au dernier élu de cette sélection lacustre. Et pas des moindres, le lago Lácar qui baigne la très jolie ville de San Martin de los Andes. Comment ne pas tomber raide fondu de la Patagonie après ça ?

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Argentine Les articles à lire

Services voyage