Le meilleur de la Sardaigne

Le meilleur de la Sardaigne : sites archéologiques

La Sardaigne, c’est aussi des millénaires d’histoire. Gros plan sur un aspect méconnu de l’île, à travers ses plus beaux sites archéologiques.

Tiscali

Tiscali
Site de Tiscali © Elisa Locci - Fotolia

Situé au fin fond de la vallée de Lanaitho, dans le massif du Supramonte, le site nuragique de Tiscali a été habité jusqu’à l’époque romaine par le peuple nuragique. C’est sans nul doute le site préhistorique le plus remarquable de l’île (2e millénaire avant l’ère chrétienne), niché dans un gouffre rocheux du maquis. L’arrivée, après 2 h de marche au gré des sentiers de bergers, le rend d’autant plus mystérieux (d’ailleurs, mieux vaut être accompagné d’un guide). Un enchantement !

Su Nuraxi

Su Nuraxi
Su Nuraxi © milosk50 - Fotolia

À 1 km de Barumini, cette merveille inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco s’avère être la plus grande forteresse préhistorique de la Sardaigne. Cette construction défensive nuragique élaborée à l’âge de bronze est aujourd’hui âgée de plus de 3 500 ans... unique au monde !

Nora

Nora
Nora © Jan - Fotolia

C’est au 13e siècle avant J.-C. que les Phéniciens établirent leur premier port à Nora, conquis par les Romains en 238 avant J.-C. C’est d’ailleurs au 2e et 3e siècle av. J.-C. qu’il devint l’un des plus grands ports de Méditerranée. À voir : les fondations carthaginoises temple de Tanit, le théâtre, les demeures patriciennes, les thermes bien conservés, les morceaux de voies romaines...

Tharros

Tharros
Tharros © franke182 - Fotolia

Mini-plages dans les rochers, eau translucide, tour espagnole au loin... c’est dans un décor idyllique que l’on découvre le site archéologique de Tharros. Les vestiges de cette cité antique fondée par les Phéniciens au 8e siècle av. J.-C. font face à la mer. Tour à tour occupée par les Carthaginois et les Romains, on découvre entre autres un tophet carthaginois (cimetière) et des thermes romains.

Les nuraghe

Les nuraghe
Santu Antine © Eugenio Marongiu - Fotolia

Ces grands monuments de pierre sont une spécificité sarde et on en recense près de 7 000 sur l’île ! Édifiées dès le 2e millénaire av. J.-C., ces forteresses de pierre qui peuvent atteindre les 25 m de hauteur accueillaient les populations en cas de danger. Les plus remarquables : Su Nuraxi, Santu Antine, Losa et Santa Barbara.

Texte : Aurélie Michel

Italie Les articles à lire

Services voyage