Le meilleur de la Sardaigne

Le meilleur de la Sardaigne : Cagliari et le Sud

Après avoir déambulé dans les rues de la capitale de la Sardaigne, partez explorer le sud-est de l’île, côté plage mais aussi dans les terres…

Cagliari et sa vieille ville

Cagliari et sa vieille ville
Cagliari © isaac74 - Fotolia

Tout au sud de l’île, au fond d’une grande baie, se dresse Cagliari, aux faux airs espagnols. La capitale de la Sardaigne est installée sur quelques collines, l’une d’elle accueillant, en toute logique, son fameux castello (la citadelle).

C’est là le cœur historique de Cagliari. Beau et authentique, il domine la cité, nous réservant de magnifiques points de vue sur les toitures des maisons colorées. Pour le conquérir, on emprunte, depuis le bastione di San Remy, de longues rues qui montent (on peut sinon monter à bord du petit train touristique).

Bien vite, nous voici arrivés sur la place principale : la piazza Palazzo. À elle seule, elle rassemble bon nombre de jolis monuments : la cathédrale (Duomo Santa Maria), l’ancien Palais Royal (palazzo di Citta ou palazzo Arcivescovile) tout rose, et le Palazzo Vice-Regio. Dans le coin, on admire aussi la Torre dell’Elefante, tour de l’éléphant (ne pas manquer la petite statue de celui-ci !), ainsi que la plus haute de la ville, la Torre di San Pancrazio.

Au nord du Castello se trouve aussi le quartier des musées. En se rendant au quartier de Stampace, le plus ancien des quartiers historiques, on pourra également admirer le vestige romain le plus important de la capitale, l’Anfiteatro romano (2e siècle ap. J.-C.). Pour une vue panoramique sur Cagliari et son port, rendez-vous au sommet du Bastione di San Remy.

La route de la Costa del Sud, de Porto Teulada à Tuerradda

La route de la Costa del Sud, de Porto Teulada à Tuerradda
Plage de Tuerredda © isaac74 - Fotolia

Encore une route côtière magnifique, pour notre plus grand bonheur ! Sur 20 km, entre Porto Teulada et Tuerradda, on en prend plein la vue : points de vue panoramiques, plages idylliques, succession de tours aragonaises...

Parmi les plages les plus remarquables, retenons celle de la Tuerradda, où le sable blanc côtoie une baie magnifique. Mais aussi Campiona, une mini crique.

Enfin, non loin de Porto Teulada (à 23 km à l’ouest, vers Porto Pino), les dunes de Sabbie Bianche (ou spiaggia de Le Dune) rivalisent avec celles des Piscinas tant elles sont belles. Le sable est plus blanc que blanc et l’eau magnifique. Un régal ! On évite par contre de s’approcher des dunes, où un coup de sifflet retentirait bien vite... un gardien nous surveille ! Faisant partie d’une zone militaire, elles ne sont accessibles que de juin à septembre.

En continuant vers Cagliari, on trouvera les superbes plages de Capoterra, Maddalena et Chia.

Ogliastra

Ogliastra
Ogliastra © Uwe Albert-Thiele - Fotolia

La région de l’Ogliastra, située entre le massif du Gennargentu et la mer Tyrrhénienne, est résolument montagneuse (jusqu’à 1 300 m). Ici, dans les hauteurs, il y a plus de chênes verts que d’humains.

Pour retrouver un peu de vie, il faut descendre à 800 m d’altitude, là où pousse la vigne (du côté du village de Jerzu) et, plus bas encore, les oliviers, les amandiers et les figuiers. Adossés à des falaises calcaires, quelques villages. Au loin, on s’amuse à deviner le littoral, d’ailleurs pas si lointain (25 km). Pour les plages, on se rendra plutôt du côté de Villasimius, station balnéaire à la pointe extrême-sud de la Sardaigne.

Pour découvrir le sud-est de la Sardaigne, et notamment, les beaux paysages montagnards de l’Ogliastra, une bonne option consiste à embarquer à bord du Trenino Verde. Ce charmant petit train relie Mandas (à 55 km de Cagliari) au port d’Artabax. Attention : il circule seulement l’été.

Texte : Aurélie Michel

Italie Les articles à lire

Services voyage