Yunnan, le Far West chinois

Les plantes médicinales du Docteur Ho

Les plantes médicinales du Docteur Ho
Olivier Page

Quel est le secret de sa longévité ? Hormis quelques rides de plus sur son visage buriné, le docteur Ho, 84 ans, célèbre herboriste chinois, n’a pas changé ou si peu. Un ami vietnamien m’avait dit : « les années rident le visage mais ne rident pas l’âme ». Élégante et poétique façon de rester jeune !

Je l’ai connu en juillet 2000, mais je ne l’avais pas revu depuis. Au village de Baisha, aux environs de Lijiang, Ho est le grand homme, plus célèbre que le gouverneur du Yunnan. Sa renommée fascine et agace parfois, certaines mauvaises langues le disant mi-sorcier, mi-charlatan. Une chose est sûre : Ho essaie d’apaiser les maux des autres et d’apporter du bien-être. Les visiteurs affluent vers sa modeste maison, pour le plaisir de voir cet homme toujours vif, petite barbichette, vêtu d’une blouse blanche et bonnet de laine vissé sur le crâne. On vient d’abord pour le consulter, lui acheter des herbes médicinales, des plantes guérisseuses, des poudres rares, des tisanes apaisantes, des champignons miraculeux, toutes sortes de trésors naturels venus des montagnes du Yunnan.

Atteint d’un cancer, le docteur Ho se croyait condamné vers l’âge de 40 ans. Il a survécu grâce aux plantes médicinales qu’il a trouvées dans les monts et les forêts. Sa souffrance personnelle s’est conclue par une guérison. Les remèdes du Yunnan seraient capables de guérir des maladies (même certains cancers), de pallier des carences, de soigner des maux divers (diabète, cholestérol, allergies, tension artérielle…). À présent, pas un guide touristique qui ne le cite pas, pas un seul adepte des médecines bio alternatives qui ne soit venu voir ce guérisseur des temps modernes.

Ce jour-là, un autre chamane, le génial Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, a poussé la porte et serré la main du vieux docteur. Et, soudaine illumination, j’ai contemplé la panacée universelle, symbolisée par ces deux bienfaiteurs aux thérapies distinctes : l’humour pour Ribes, les plantes pour Ho !

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Chine Les articles à lire

Voyage Chine

Bons Plans Voyage

Services voyage