Malte en hiver

Malte en hiver
© nadezhda1906 - Fotolia

Perle de la Méditerranée, située au sud de la Sicile, Malte est une destination hivernale de choix, à 2 h 30 d’avion de la France. Avec des températures particulièrement douces, cette île anglophone à taille humaine se découvre aisément en 4 ou 5 jours. Idéal pour un break revigorant.

Et il y en aura pour tout le monde... Malte convient à toutes sortes de voyageurs, aux amateurs de sites historiques (et préhistoriques !), de musées et de vieilles pierres, mais aussi aux amoureux de nature, de plongée et de randonnée !

Malte en hiver, pourquoi pas ?

Malte en hiver, pourquoi pas ?
Ruelle de Mdina © Calin Stan - Fotolia

Attendre l’été pour découvrir Malte ? Peut-être une fausse bonne idée, en raison des températures (très) élevées et du nombre important de touristes et de voyageurs. Alors, pourquoi ne pas découvrir l’île entre octobre et mars ?

Faible affluence et températures oscillant entre 12 et 20 degrés, soleil et pluies sporadiques… L'hiver n’est pas vraiment un obstacle à la découverte des merveilles de cette île méditerranéenne.  Enfin, le catholicisme étant très présent à Malte, les fêtes de Noël sont l’occasion de belles célébrations, parmi lesquelles la tradition des crèches.

Autre atout : l’île faisant seulement 316 km2, on peut visiter l’ensemble des régions en quelques jours seulement. Tous les sites principaux sont accessibles en peu de temps, en voiture ou en transports en commun, grâce aux excellentes infrastructures routières et au réseau de bus, efficace et bien développé. Attention ! Conduite à gauche ! Un ferry vous emmène aux îles de Gozo et Comino (une vingtaine de liaisons chaque jour).

Villages, patrimoine et randos

Avouons-le : notre dada, c’est de se perdre dans les petits villages maltais pour aller à la rencontre de la population locale ! Impossible de passer, toutefois, à côté de ce qui fait la beauté de l’île : ses sites préhistoriques, ses villages médiévaux fortifiés et ses villes de chevaliers (La Valette, les Trois Cités, Mdina, Rabat), ses musées, ses cathédrales somptueuses et la douceur de ses ruelles aux vieilles pierres couleur miel. Sans oublier Gozo, l’île nature, chargée de traditions et aux paysages époustouflants : ici, on a l’impression que le temps s’est arrêté !

Malte ne possède sans doute pas les plus belles plages d’Europe (n’y allez pas pour roucouler les pieds dans le sable, vous seriez déçus !). Mais c’est un paradis pour les plongeurs (plusieurs spots réputés) ou les amateurs de planche à voile. Possibilité de pratiquer ces activités quasiment toute l’année… hiver compris ! Quelques beaux sentiers de randonnées également. Ajoutez à cela une cuisine méditerranéenne succulente aux influences historiques multiples (italienne, anglaise, orientale), l’accueil chaleureux des Maltais et des prix plutôt abordables pour une île… Pas mal d’attraits pour un si petit pays !

Jour 1 : La Valette et ses environs

Jour 1 : La Valette et ses environs
La Valette © PackShot - Fotolia

La capitale est sans aucun doute l’une des plus belles villes de la Méditerranée. Splendide vitrine de l'histoire maltaise, La Valette reste le pied-à-terre idéal pour rayonner dans toute l’île. Une petite capitale de 6 000 habitants, facilement « apprivoisable », dont on peut découvrir les principales facettes et attraits en une journée. Pour partir à la découverte de la capitale des chevaliers de l’Ordre de Malte, il faut arpenter ses ruelles pavées du 16e siècle, qui conduisent à pas mal de trésors…

Parmi les sites à ne pas manquer : la co-cathédrale Saint-Jean (et son musée), chef-d’œuvre baroque du 16e siècle (intérieur richement décoré, dorures, sculptures, peintures, dont un tableau du Caravage…) ; les jardins Upper Barraca, le poumon vert de la ville, avec sa vue exceptionnelle sur les Trois Cités et sur le Grand Port (et ses célèbres canons qui dominent la mer ! Tir au canon – impressionnant –  deux fois par jour) ; et enfin le Fort Saint-Elme, gigantesque forteresse bâtie en 1552 et située à l'extrémité de la péninsule, qui abrite également le Musée de la Guerre de Malte (National War Museum).

De la capitale des chevaliers à l’Ibiza maltais

S’il vous reste un peu temps, quelques autres incontournables de la Valette : le musée national des Beaux-Arts, le Renzo Piano and the City Gate Project, le Jardin Hastings ou encore le théâtre Manoel. Pour se faire une idée de l’âge d’or de Malte, une visite du Palais des Grands-Maîtres et de l’aristocratique Casa Rossa Piccola s’impose, avant de longer les anciens palais ou les anciennes auberges des chevaliers.

Une adresse insolite (et historique) à découvrir ? Lascaris War Rooms ! Des souterrains du 17e siècle qui furent utilisés comme base opérationnelle pour les forces alliées durant la Seconde Guerre mondiale. D’une pièce à l’autre, on peut revivre les différents événements de l’époque.

 Enfin, le soir (surtout le vendredi et le samedi), direction St Julian’s (et, dans une moindre mesure, Paceville), deux quartiers qui ne dorment jamais, à quelques kilomètres au nord de la Valette. C’est un peu le « Ibiza » local et le rendez-vous festif des Maltais, touristes, étudiants en Erasmus… Nombreux clubs, bars et restaurants. Les amoureux se retrouvent, le soir venu, sur la plage qui borde St Julian’s pour passer un moment romantique au clair de lune.

Jour 2 : Les Trois Cités

Jour 2 : Les Trois Cités
St lawrence Square © Anibal Trejo - Fotolia

Trônant somptueusement au sud de Grand Harbour, en face de La Valette, les Trois Cités (Senglea, Vittoriosa et Cospicua) peuvent se visiter en quelques heures. Mais il serait dommage de ne pas leur consacrer (au moins) une journée entière.

Conseil pour découvrir cette partie historique de l’île : vous perdre dans le dédale de rues et ruelles, entre les pots de fleurs, les bougainvillées, les portes cochères et les passages voûtés. Et de-ci, de-là, s’arrêter dans un café (a)typique pour tailler la bavette avec un local, autour d’un pastizzi (chausson au fromage), d’un prinjolata (gâteau à base de biscuits à la cuillère, cerises glacées et pignons), d’une Kinnie (boisson à base de quinquina et d’oranges amères) ou d’un bon vin maltais…

Et le meilleur moyen d'accéder aux Trois Cités consiste à emprunter une dghajsa traditionnelle, ces petites embarcations aux multiples couleurs... histoire de se mettre tout de suite dans le bain !

Vittoriosa, Copiscua, Senglea

Cap sur Vittoriosa, sans doute la plus intéressante des Trois Cités, qui fut la première capitale maltaise de l’ordre des Chevaliers de Saint-Jean. Une fois franchie la Porte de Provence (un joyau historique), à voir en priorité : la place de la Victoire, le fort Saint-Ange, l’église St Lawrence, le palais de l’Inquisiteur et le musée Maritime de Malte. Sans oublier de faire une promenade sur le port pour une vue imprenable sur La Valette et Senglea.

À Copiscua, toujours le même labyrinthe de ruelles qui donnent le tournis ! Le point d’orgue étant la promenade sur les remparts de la ville. À découvrir aussi, l’insolite Bir Mula House and Museum : une maison du 17e transformée en musée archéologique (au sous-sol, superbe puits ancien et son lavoir).

À Senglea, magnifique panorama sur La Valette et le Grand Harbour depuis le jardin Safe Haven !

Jour 3 : Mdina et Rabat

Jour 3 : Mdina et Rabat
Village de Popeye © Calin Stan - Fotolia

Pour ce troisième jour, cap à l’ouest ! À 25 minutes en voiture de La Valette, une nouvelle plongée dans l’histoire de l’île vous attend au sein des cités médiévales jumelles de Mdina et Rabat. Séparées au 9e s, elles formaient l’ancienne capitale de Malte, dont les origines remonteraient à l’Antiquité. Un trésor historique et patrimonial !

Entourée de fortifications, Mdina est surnommée la « cité silencieuse ». Avec ses ruelles sinueuses, ses placettes secrètes, ses églises, ses palais et ses nombreux joyaux architecturaux, Mdina est sans doute l’une des plus belles villes du pays. Un conseil : visiter la ville tôt le matin ou, encore mieux, au soleil couchant, quand elle est désertée par les touristes ! Parmi les incontournables à voir : les remparts, la cathédrale et son musée, le prieuré des Carmélites et les palais médiévaux.

Juste à côté, Rabat, la sœur jumelle de Mdina, a servi de décor au film Munich de Steven Spielberg ou encore à L’Arme Absolue d’Éric Carson. Dans cette ville restée populaire, il ne faut pas manquer les superbes catacombes de Sainte-Agathe et de Saint-Paul (celles où furent enterrés les premiers chrétiens maltais), l’insolite musée Wignacourt (art et archéologie) et la Villa Romaine. Nombreuses festivités et événements tout au long de l’année : Saint-Joseph le 19 mars, Saint-Paul le premier dimanche de juillet, l’Immaculée Conception le 8 décembre…

Si vous avez un peu de temps, poussez un peu plus au nord jusqu’au village de Popeye, l’un des lieux les plus originaux de l’île ! Situé en bord de mer, cet ensemble de maisonnettes multicolores a été construit pour les besoins du film Popeye (avec Robin Williams). Possibilité de visiter ce plateau de tournage grandeur nature et le musée qui lui est consacré. À proximité, coup de cœur pour Anchor Bay, un spot de plongée réputé avec sa grotte sous-marine et ses formations rocheuses.

Jour 4 : îles de Gozo et Comino

Jour 4 : îles de Gozo et Comino
Falaises à Gozo © Office de Tourisme de Malte

Attention : suite à une tempête, l'Azure Window s'est effondrée en mars 2017 !

Deux îles enchanteresses situées au nord de Malte : un passage obligé ! On les rejoint via une traversée de 30 minutes en ferry depuis l'embarcadère qui se trouve à proximité de Paradise Bay (l'une des plus belles plages du pays !).

Comino est un micro bout de terre de 3 km2, qui compte à peine une dizaine d'habitants... On s'y arrête surtout pour le Blue Lagoon et ses eaux bleu turquoise. Un spot incontournable pour la plongée et la baignade.

Lorsqu'ils veulent se mettre au vert, les habitants de l'île de Malte vont à Gozo, où le temps semble s’être arrêté… Paysages époustouflants, villages de charme et sites naturels préservés, attendez-vous à en prendre plein les yeux ! L'île faisant 67 km2, on peut très bien la découvrir en une seule journée. Mais on vous conseille d'y séjourner une nuit, histoire de vous imprégner de l'atmosphère magique qui y règne.

Du haut de ses remparts, la citadelle de Victoria (la capitale de Gozo) embrasse le paysage. L'édifice, qui daterait de l'époque néolithique, a probablement été fortifié au cours de l'âge de bronze, vers 1500 avant J.-C. Après plusieurs années de travail, sa restauration a tout juste été achevée courant 2016. 

Autre bijou patrimonial : les temples de Ggantija, classés à l'Unesco. En excellent état de conservation, ils dateraient d'environ 5000 à 3000 av. J.-C.. Ce site immense (1750 m2 environ) contient les plus anciennes constructions non encastrées du monde !

Enfin, à l'ouest de l'île, à voir absolument : la baie de Dwejra, sans doute l'un des sites les plus majestueux du pays, notamment pour sa magnifique arche naturelle surplombant la mer (l’Azure Window – vue dans le film Troie, avec Brad Pitt). C'est aussi un spot très réputé pour la plongée, avec son célèbre Blue Hole et son Inside Sea.

Les festivités d’hiver à Malte

Les festivités d’hiver à Malte
Fête à La Valette © Nicolas George

Malte vit au rythme de dizaines de festivités, festivals et célébrations tout au long de l'année. Coup de projecteur sur les immanquables de l'hiver.

Fêtes de Noël

Visiter les presepju (crèches en maltais) est une activité populaire à Noël, et les Maltais en raffolent. Dans le village de Ghajnsielem, une crèche vivante réunit 150 acteurs sur 20 000 m2 ! Du 9 décembre au 3 janvier. En savoir plus sur Noël à Malte

Nouvel An à Malte

Rendez-vous dans les rues de La Valette, au square de l'Indépendance à Victoria ou encore à Gozo pour célébrer le passage à la nouvelle année en musique ! 1er janvier 2017

Festival baroque de La Valette

Un festival créé en 2013 afin de célébrer l’identité baroque de la ville. Durant deux semaines, La Valette sera rythmée par de somptueuses mélodies ! Par son patrimoine baroque, la capitale de Malte s’illustre comme étant le lieu idéal pour accueillir ce festival international qui gagne chaque année en notoriété. Du 12 au 28 janvier 2017. Plus d’infos : www.vallettabaroquefestival.com

Karnival

Le carnaval de Malte est fêté depuis 1535, voire depuis la fin du 15e siècle, ce qui en fait l'un des plus anciens carnavals d'Europe ! Il est célébré un peu partout sur l’île de Malte et même sur Gozo pendant les jours précédant le début du Carême. Des défilés sont organisés à La Valette et dans la ville proche de Floriana. Du 24 au 28 février 2017. Plus d’infos dans notre agenda Malte

Marathon de Malte

Le parcours débute à Mdina et s’achève aux ferries de Sliema, près de la Valette. Le 5 mars 2017. Plus d’infos dans notre agenda Malte.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Malte

Office du tourisme de Malte

Comment y aller ?

Vols directs Paris-Malte avec Air Malta. Vols avec correspondance depuis les autres aéroports français. Trouvez votre billet d’avion pour Malte.

Trouvez votre hôtel à Malte

Où manger ? Où boire un verre ?

- Crianza : 33, Archbishop St., La Valette. Près du Palais des Grands-Maîtres, un excellent resto qui sert de succulents raviolis maison, des pizzas croustillantes et des plats maltais. Bon rapport qualité-prix.

- Maltese Mama : 19 triq Paceville. Pour goûter à une cuisine maltaise authentique, avant de partir à l’assaut des bars et boîtes de Paceville.

Ta Rikardu : dans la citadelle de Rabat (Victoria). Pour goûter aux spécialités gozitaines.

- Café Society : 13 St John’s Street, La Valette. Bons cocktails et rhums sont à la carte de ce bar de la capitale maltaise.

Texte : Nicolas George

Mise en ligne :

Malte Les articles à lire

Services voyage