France : 5 destinations pour se mettre au vert

France : 5 destinations pour se mettre au vert
Les Cévennes © Georges Maurice - stock.adobe.com

Campagne généreuse, rivières murmurantes, villages de poche, marchés gourmands et randos bucoliques… La France compte de nombreux endroits où l’on peut se ressourcer le temps d’une escapade en pleine nature. Des Portes de Gascogne aux sommets de Savoie, en passant par les petites routes du Perche, découvrez 5 destinations pour se mettre au vert en France.

Attention ! En raison de l'épidémie de Covid-19, certains sites et établissements peuvent être fermés et des activités peuvent être modifiées, voire suspendues.

Le Perche, havre de paix à 1h30 de Paris

Le Perche, havre de paix à 1h30 de Paris
Village du Perche © rustamank - stock.adobe.com

À 1h30 de Paris, le Perche est un petit havre de paix bucolique, Cette ancienne province historique à cheval entre l’Eure-et-Loir, l’Orne, la Sarthe et le Loir-et-Cher, est assurément un pays où l’on prend encore le temps de vivre et où l’on se sent bien.

Du Parc naturel régional du Perche au Pays d’Art et d’Histoire du Perche sarthois et ses Petites Cités de Caractère, le Perche invite à se ressourcer au cœur d’une nature préservée, alternant paysages de bocage, de forêts, de rivières et d’étangs.

Cette région possède également un riche patrimoine qui ravira les amateurs d’histoire comme à Nogent-le-Rotrou avec le château des comtes du Perche ou à l’Écomusée du Perche au prieuré de Sainte-Gauburge à Saint-Cyr-la-Rosière. Autres sites à ne pas manquer : Tourouvre-au-Perche, où l'on découvre l’épopée des pionniers percherons au Québec, ainsi que le collège royal de Thiron-Gardais rénové par Stéphane Bern ou encore la forteresse médiévale de Montmirail.

Autant de pépites, parmi bien d’autres, à découvrir au rythme des « Routes tranquilles du Perche », des itinéraires touristiques jalonnés de beaux villages comme La PerrièreSaint-CalaisMondoubleau ou Frazé, de manoirs et de longères qui se cachent derrière de belles haies, mais aussi de fermes fortifiées et de châteaux comme celui de Senonches.

Les forêts du Perche invitent aussi à de belles balades à pied, à cheval ou en VTT. Les GR 22, 35 et 235 s’offrent aux randonneurs, tandis que les cyclistes emprunteront le tronçon « Perche » de la Véloscénie qui passe par la voie verte quasi continue de 66 km à travers le Perche, sillonnant la campagne de l'Orne.

Lire aussi Le Perche avec le Routard

La Tarentaise Vanoise : la Savoie au sommet !

La Tarentaise Vanoise : la Savoie au sommet !
Randonnée dans la Vanoise © Xavier.D - stock.adobe.com

En Savoie Mont-Blanc, à la frontière de l’Italie, le territoire de Tarentaise Vanoise déploie de magnifiques paysages de hautes montagnes. Si les stations illustres de Méribel, Courchevel, Val-Thorens, La Plagne ou encore Les Arcs attirent les amateurs de sports d’hiver, la nature préservée et le patrimoine local éblouissent le visiteur en été.

Par exemple, on peut se rendre à Méribel-Mottaret et la Maison de la réserve naturelle du plan de Tuéda pour longer le lac et découvrir les plus belles forêts de pins cembros. Plus loin, il faut prendre le temps d’arpenter le Parc national de la Vanoise, bordé par une dizaine de sommets à plus de 3 000 mètres d’altitude.

La région séduira aussi les passionnés d’histoire, avec notamment, à Courchevel 1850, la chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption avec son étonnante baie coulissante pour suivre l’office depuis l’extérieur. Puis, direction la Vallée de Bozel à la découverte de la Tour Sarrasine qui offre un superbe panorama. Aime mérite également le détour pour observer l’imposante tour des Sires de Montmayeur, qui contrôlaient la circulation fluviale de l’Isère.

La Tarentaise Vanoise est évidemment un paradis d’activités en plein air : rafting, canoé-kayak, VTT, randonnée à pied ou à cheval, pêche, via ferrata, escalade et même du ski en période estivale ! Après l’effort, le réconfort avec les stations thermales de Brides-les-Bains ou de La Léchère-les-Bains

Enfin, il faut absolument goûter aux superbes produits du terroir local : du beaufort, le célèbre fromage, aux crozets, ces pâtes savoyardes de forme carrée, en passant le crinchin savoyard, une délicieuse brioche à l’anis.

Lire aussi La Tarentaise Vanoise avec le Routard

Le Parc national des Cévennes, un grand bol d’air pur

Le Parc national des Cévennes, un grand bol d’air pur
Panorama depuis le mont Aigoual © ARochau - stock.adobe.com

À cheval sur la Lozère, le Gard et l’Ardèche, le Parc national des Cévennes, qui fête cette année le cinquantenaire de sa créationinvite à une véritable immersion dans une nature protégée et généreuse. C’est aussi une destination fondée sur les valeurs de l’écotourisme. Doublement classé à l’Unesco, il a obtenu en 2018 le label « Réserve internationale de ciel étoilé » pour l’exceptionnelle qualité de son ciel !

Depuis la corniche des Cévennes jusqu’aux gorges du Tarn, sur les causses ou au sommet de l’Aigoual, dans la vallée de la Cèze ou sur le mont Lozère, ce parc national de moyenne montagne envoûte les amateurs de grands espaces. Pour les marcheurs, le Parc national est quadrillé par de beaux sentiers de grande randonnée dont le fameux GR 70, le chemin de Stevenson. Des balades vraiment superbes à faire avec ou sans âne...

Autre incontournable : le petit train à vapeur des Cévennes depuis Anduze, petite ville médiévale réputée pour ses célèbres vases flammés et la Bambouseraie de Générargues voisine.

Les Cévennes sont aussi une terre de refuge à l’histoire et l’identité très affirmées, liée à celles des protestants. De nombreux sites et musées en témoignent comme le musée du désert à Mialet. Autres formidables témoins du passé : les châteaux médiévaux, tels ceux de Saint-Germain-de-Calberte, d’Aujac, du Tournel ou de Portes.

Lire aussi Le Parc national des Cévennes avec le Routard et Les parcs nationaux de France

Le Gers : les généreuses Portes de Gascogne

Le Gers : les généreuses Portes de Gascogne
Environs de Lavardens © rustamank - stock.adobe.com

Envie de ressourcer et de se régaler ? Direction le nord-est du Gers, où la Lomagne déploie des paysages bucoliques de collines et de vallons. C’est une région agricole sillonnée de petits cours d’eau, de bosquets, de haies et de vignes. Sur des promontoires rocheux s’élèvent des châteaux gascons, des castelnaux et des bastides.

Perchée sur une haute colline et ceinturée par les vestiges d’anciens remparts, Lectoure, l’une des plus jolies villes du Gers, possède un beau patrimoine architectural. À ne pas manquer : la cathédrale Saint-Gervais-et-Saint-Protais, l’hôtel de ville ou encore le Musée archéologique.

À 15 km de là, le petit village de La Romieu possède une superbe collégiale, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, visible à des kilomètres à la ronde. Bâtie au 14e s, La Romieu est l’une des étapes des pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

En continuant vers le sud, encore deux belles étapes où se poser. Construite sur la rive gauche du Gers, Fleurance est une ancienne bastide du 13s, qui tire son nom de la cité italienne de Florence. La ville a d’ailleurs conservé l’urbanisme d’alors, avec ses rues qui se coupent à angle droit. Autre belle bastide de la région, Saint-Clar est l’une des rares à posséder deux places à corbières. L’architecture de la ville nous est parvenue intacte depuis le Moyen Âge. Un miracle !

Plus au sud, dans le Savès, les gourmands feront halte à Gimont et à Samatan  pour son ultra célèbre marché au gras. Un spectacle à ne pas manquer, même si vous n’achetez pas l’un des quelque 500 kg de foie gras qui s’y vendent chaque lundi !

Lire aussi Les Portes de Gascogne avec le Routard

Le Loiret, de Montargis à Pithiviers

Le Loiret, de Montargis à Pithiviers
Forêt d'Orléans © Paul - stock.adobe.com

À seulement 80 km de Paris, bordé par la forêt d’Orléans, le Loiret est un département qui gagne à être connu. Direction le Gâtinais, le Pithiverais et la Beauce, entre Montargis et Pithiviers pour découvrir un riche terroir, entre nature et culture.

Des églises, des châteaux forts, des musées insolites mais aussi de magnifiques jardins jalonnent la Route des roses. La forêt d’Orléans, avec ses 35 000 hectares et  son importante faune et flore, est tout simplement la plus grande forêt domaniale de France. De nombreux chemins la sillonnent pour la visiter à pied, à cheval ou à vélo.

De la nature, certes, mais aussi de la culture vous attendent dans la région avec 2 grands sites gallo-romains : l’amphithéâtre de Chenevières à Montbouy et l’ancienne station thermale d’Aquis Segeste à Sceaux-du-Gâtinais. N’oublions pas les villages du Gâtinais et du Pithiverais mais aussi le château de Mez-le-Maréchal à Dordives, celui de Yèvre-le-Châtel ou bien encore celui de Chamerolles et des lieux insolites comme le musée de l’Amitié franco-chinoise à Montargis, qui rappelle une page peu connue des relations entre la Chine et la France.

Un coin de France discret qui vous étonnera !

Lire aussi Escapades dans le Loiret avec le Routard

Pour en savoir plus

Consulter nos guides Normandie, Châteaux de la Loire, Alpes et Pays de la Loire

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage