Birmanie : escale à Yangon

La pagode Shwedagon, phare du peuple birman

La pagode Shwedagon, phare du peuple birman
© Eric Milet

« Il n’y avait aucun éclat de la foi chez ces gens si pieux, pas trace de frénésie, d’inquiétude ou d’extase. Leur certitude était toute intérieure et pleine d’amitié pour le monde. » Joseph Kessel, La Vallée des Rubis

Selon la croyance populaire, la pagode Shwedagon veillerait sur Yangon depuis les temps du Bouddha historique, il y a 2 500 ans, quand deux frères marchands auraient entrepris d’y mettre à l’abri quelques cheveux qu’ils auraient reçus de Siddhârta Gautama en personne…

Plus prosaïquement, elle aurait vu le jour entre le 6e et le 10e s et aurait été construite par les Môns. À cette époque, les alluvions charriés par l’Irrawaddy n’avaient pas encore privé Yangon de sa « vue sur mer ».

Éminemment emblématique de la Birmanie, symbole politico-religieux choyé par les militaires, la vieille dame se refait régulièrement une beauté. Lors de son dernier lifting en 2015, pas de moins de 16 000 plaques d’or vendues 600 dollars pièce ont été récoltées comme don par les moines chargés de lui redorer le stûpa !

Le résultat est là ! Sur place, la Shwedagon vous en met plein les mirettes avec ses ors, ses bouddhas qui clignotent comme des arbres de Noël, ses pèlerins, ses touristes, ses moines et ses bureaux de change tout à la gloire du dieu dollar…

Texte : Eric Milet

Birmanie Les articles à lire

Voyage Birmanie

Bons Plans Voyage

Services voyage