La Pologne, de Varsovie aux Sudètes

Une capitale à taille humaine

Une capitale à taille humaine
Olivier Page

Je marche dans le centre de Varsovie, une capitale à taille humaine de deux millions d’habitants environ. Le centre-ville n’est pas grand. Il se découvre bien à pied, et on peut utiliser le tramway pour de plus longs parcours. Varsovie est peu polluée, donc plaisante au voyageur et au trekkeur urbain. Traversée par des avenues larges et aérées, elle est entourée de grands parcs verdoyants formant une sorte de ceinture verte. Et que dire des rives de la Vistule restées herbeuses et sauvages ? Les Varsoviens aiment y pique-niquer assis dans l’herbe et les étudiants de la Bibliothèque universitaire du quartier de Powisle vont y réviser leurs examens aux beaux jours.

Varsovie a pourtant la réputation d’une ville grise, froide, sans charme, y compris dans les guides de voyage. Une partie de son architecture stalinienne déroute certes, mais elle fait partie de son histoire. Si vous connaissez Brest, Lorient ou Le Havre, vous savez ce qu’est une ville détruite et reconstruite. Brest est une ville agréable à vivre, je le sais par expérience. À Varsovie aujourd’hui, contrairement à Paris ou à Rome, on ne passe pas son temps à contempler les monuments (même s’il y en a beaucoup d’admirables, et notamment le quartier du Château Royal), la quasi-totalité de la ville ayant été anéantie en 1944. C’est une ville à explorer !

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Pologne Les articles à lire

Voyage Pologne

Bons Plans Voyage

Services voyage