Buenos Aires, l’imagination au pouvoir

Buenos Aires, l’imagination au pouvoir
Jean-Yves Thomas

On l’a crue mise à terre par la terrible crise économique de 2001. C’était mal connaître Buenos Aires, dont les vicissitudes de l’histoire n’ont fait que renforcer la vitalité. « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort », telle pourrait être la devise des Porteños (les habitants de la capitale argentine).
Depuis plusieurs années, Buenos Aires se réinvente en sachant tirer le meilleur profit de la crise. Les pesos viennent à manquer, mettons l’imagination au pouvoir. Et ça marche ! La cité du tango est aujourd’hui l’une des villes les plus tendances du monde attirant comme un aimant papillons de nuit et alternatifs de tout poil. Son secret ? La récupération et le recyclage, des hôtels, des restos, des musiques.
Soyons réalistes, demandons l’impossible : vous en rêviez ? Buenos Aires l’a fait. Enquête sur une ville qui bouge, encore et toujours.

Texte : Laure Delmoly

Mise en ligne :

Argentine Les articles à lire

Services voyage