Venise, nos 10 coups de cœur

Venise, nos 10 coups de cœur
© silver-john - Fotolia

Venise ensorcelle le voyageur à chaque visite. Surgie des eaux, la Sérénissime, presqu’irréelle, possède un tel pouvoir d’attraction qu’on l'associe souvent aux amoureux et aux coups de foudre. Cela tombe bien, on vous livre nos coups de cœur pour que vous en savouriez le meilleur. Car ce magnifique décor de théâtre, pas encore muséifié, se vit tout autant qu’il se visite. Voici donc 10 expériences inoubliables pour un bon trip vénitien…

Remonter (ou descendre) le Grand Canal à bord d’un vaporetto

Remonter (ou descendre) le Grand Canal à bord d’un vaporetto
Alex Alishevskikh - Flickr - CC BY-SA 2.0

C’est sans doute le plus beau travelling qui soit. La remontée du Grand Canal en vaporetto, de la place Saint-Marc à la gare Santa Luzia (ou en sens inverse).

« Boulevard » principal de Venise, le Grand Canal est bordé par les plus beaux palais de la ville. En effet, les familles les plus riches se devaient toutes d’avoir leur demeure sur cette artère prestigieuse.

Le trajet dure 1 heure, mais restera à jamais gravé dans votre mémoire. De nuit, c’est encore plus magique.

Pénétrer à l’intérieur d’un palais vénitien

Après avoir rêvé devant leurs façades donnant sur le Grand Canal, pourquoi ne pas pénétrer à l’intérieur d’un palais vénitien ? Pas la peine de descendre dans un hôtel 5-étoiles pour cela. Des palais, transformés en musée, sont ouverts à tous. De sublimes machines à remonter le temps...

Faites un tour à la Ca’ Rezzonico, qui a été transformée en musée du XVIIIe s. vénitien. L’intérieur, richement décoré d’œuvres d’art, donne une idée de la magnificence de ces vénérables demeures à l’apogée de la République de Venise.

Autre palais à ne pas manquer : la Ca’ Pesaro, dans le quartier de Santa Croce. Cette superbe bâtisse du XVIIe s. abrite un musée d’art moderne et d’art oriental. Pratiquement en face, donnant sur le Grand Canal, la Ca’ d’Oro peut revendiquer le titre de plus beau palais gothique de Venise. A l’origine recouvert de marbre et d’or (d’où son nom), il abrite un intéressant musée d’art. Une vraie demeure de rêve.

Prendre le pouls de Venise sur la place Saint-Marc

Prendre le pouls de Venise sur la place Saint-Marc
Michael Holler - Flickr - CC BY-NC 2.0

C’est le cœur battant de Venise, une immense scène de théâtre où s’est toujours déroulée la vie publique de la ville.

La place Saint-Marc, d’une harmonie architecturale incroyable,  est le siège des monuments les plus importants de Venise : la basilique Saint-Marc d’inspiration byzantine, le Palais des Doges, siège du pouvoir ducal, et le campanile.  On y trouve aussi le mythique caffè Florian (pas donné).

Evidemment, une telle profusion de trésors attire beaucoup de monde en journée. La nuit, une fois désertée, la place Saint-Marc semble tout droit sortie d’un  rêve.

Scruter Venise du haut de San Giorgio Maggiore

L’un des plus beaux panoramas du monde. L’île de San Giorgio Maggiore se trouve face au palais des Doges et au quartier de Saint-Marc.  

Outre la très belle chiesa San Giorgio Maggiore, l’un des chefs-d’œuvre de Palladio, le Campanile de San Giorgio Maggiore offre une splendide vue panoramique sur Venise, la lagune et même les Alpes par temps clair.

Culminant à 63 mètres, il est nettement moins fréquenté que celui de la place Saint-Marc. L’un des grands moments de votre voyage à Venise.

Parcourir l’histoire de l’art, de l’Accademia au Palazzo Grassi

Venise est, depuis toujours, l’une des capitales mondiales de l’art. Aujourd’hui encore, sa Biennale fait courir la planète artistique.

Plutôt classique ? La Galleria dell’Accademia expose les chefs-d’œuvre de la peinture italienne du XVIe au XVIIIe s. (Bellini, Veronese, Tiepolo, Carpaccio…). Tout près, le palais où vécut la célèbre collectionneuse Peggy Guggenheim recèle des œuvres exceptionnelles du 20e siècle (Picasso, Braque, Mondrian…)  achetées par cette grande amatrice d’art.

Enfin, les fans d’art contemporain ne manqueront sous aucun prétexte la Punta della Dogana et le Palazzo Grassi, où François Pinault présente les œuvres de sa collection. Et même si l’art contemporain n’est pas votre tasse de thé, les lieux méritent largement le détour.

Faire son marché au Rialto

Faire son marché au Rialto
Sarah-Rose - Flickr - CC BY-ND 2.0

À quelques encablures du fameux pont du Rialto, une halle très animée abrite la Pescheria : l’un des plus pittoresques marchés aux poissons d’Italie.

Allez-y de bon matin pour voir les étals débordant de poissons et fruits de mer fraîchement pêchés, et surtout le fabuleux spectacle des poissonniers haranguant  le chaland. Juste à côté, ne manquez pas le marché aux fruits et légumes. Bienvenue dans le ventre de Venise !

Arpenter la Venise populaire, de Dorsoduro à l’Arsenal

Envie de découvrir la Venise populaire, où de vrais Vénitiens résistent à la muséification de leur ville ? Cap, tout d’abord, sur Cannaregio où vit encore le tiers de la population de Venise. Au fil des ruelles, vous croiserez d’humbles boutiques d’artisans et des bars de quartier fréquentés par des habitués… le tout à deux pas du Grand Canal. C’est aussi le quartier de l’ancien ghetto juif.

De l’autre côté du Grand Canal, Dorsuduro, quartier de l’université, est particulièrement animé du côté du Campo Santa Margherita, où l’on trouve pas mal de bars sympas. Enfin, à l’est de San Marco, le quartier de l’Arsenal a su rester populaire, autour de la via Garibaldi. On y trouve même des HLM !

Faire le plein de couleurs à Burano

Faire le plein de couleurs à Burano
Lee Crowley - Flickr - CC BY-ND 2.0

L'île de Burano se trouve à 40 mn de bateau de Venise et, déjà, on a l’impression d’être dans un autre monde. Pas de palais fastueux, ici, mais des maisons de pêcheurs toutes simples à un détail près : elles arborent un patchwork de couleurs éclatantes qui font les délices des photographes.

Si Burano est connue pour sa dentelle à l’aiguille, pratiquée depuis le XVIe siècle, l’île de Murano est, quant à elle, célèbre pour son verre. De Burano, si vous avez le temps, sautez dans un ferry pour Torcello afin d’admirer la spectaculaire mosaïque de la cathédrale Santa Maria Assunta.

S'offrir une pause balnéaire au Lido

Le Lido, c’est un peu l’autre Venise, version station balnéaire chic. Cette lande de sable d’une douzaine de km de long, qui sépare la lagune de l’Adriatique, garde de somptueuses bâtisses de l’époque Liberty, datant du début du 20e siècle. C’était l’âge d’or du Lido qui attirait alors artistes, jet set et têtes couronnées.

Aujourd’hui, le Lido accueille toujours son lot d’estivants (superbe plage) et le célèbre festival de cinéma, la Mostra de Venise. Hugo Pratt, le père de Corto Maltese, avait élu domicile dans le petit village de Malamocco. Entre deux bains de mer, faites-y un tour à bicyclette.

Assister à un concert à la Fenice… et lever son verre de spritz à Venise

Assister à un concert à la Fenice… et lever son verre de spritz à Venise
Benh LIEU SONG - Flickr - CC BY-SA 2.0

Attention, endroit mythique ! C’est dans cet adorable théâtre rococo que se sont produits la Callas, Pavarotti ou Montserrat Caballé. Verdi y présenta la première de La Traviata. Un haut lieu de l’histoire de Venise et de l’art lyrique, ravagé à deux reprises par un incendie et reconstruit à l’identique.

La visite guidée de l’édifice est passionnante, mais assister à un concert à La Fenice reste une expérience exceptionnelle et accessible (places à partir de 38 €, réservables sur Internet).  En sortant, terminez la soirée en beauté en sirotant un spritz (boisson d’origine vénitienne) dans un bar du côté du Rialto ou l’un des cafés du campo Santa Margherita.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Venise

Office du tourisme de Venise

Comment y aller ?

Vols directs depuis Paris et les principales villes françaises avec Alitalia, Air France, Transavia, Volotea, EasyJet… Trouvez votre billet d’avion pour Venise

Trains de nuit depuis Paris et Dijon avec Thello.

Où dormir ?

Trouvez et réservez votre hôtel à Venise

Adresses sympas

- Taverna San Trovaso : fondamenta Priuli, Dorsoduro. Une petite auberge qui sert une cuisine traditionnelle. Atmosphère intimiste et réservation conseillée. Repas 25 €.

- Il Caffè Rosso : campo Santa Margherita, Dorsoduro. Un bar sur l’une des places les plus agréables de Venise. Ambiance animée, pas mal d’étudiants de l’université  toute proche.

- Acqua e mais : campiello dei Meloni, San Polo. A Venise, on fait comme les Vénitiens… Alors, déjeunez sur le pouce avec un cornet de friture avec de la polenta. De la street food « made in Venezia ». Compter 5 €.

- Un Mondo diVino : salizzada S. Casciano, Cannaregio. On aime beaucoup ce petit bar à vins, pas loin du Rialto, où l’on accompagne son verre de cicchetti (amuse-gueule) dans la plus pure tradition vénitienne.

- Alla Vedova : ramo Ca’ d’Oro, Cannaregio. La « veuve » (vedova) régale les Vénitiens depuis plus d'un siècle. C’est simple, authentique et savoureux (mais assez survolté quand il y a du monde). Carte environ 30 €

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Venise Les articles à lire