Chili : en Patagonie, au bout de l’Amérique

Chili : en Patagonie, au bout de l’Amérique
Claude Hervé-Bazin

Christophe Colomb en rêvait, Magellan l’a fait : tout au sud du continent américain, le détroit qui porte désormais son nom, ballotté la majeure partie de l’année par vents et tempêtes, trace la voie de l’Atlantique vers le Pacifique.

Terre hostile, habitée par les manchots, les nandous et les guanacos, la Patagonie a longtemps freiné les conquêtes, jusqu’à ce que les éleveurs de moutons y trouvent leur paradis. Quelques fortunes sont nées, donnant jour à Punta Arenas et à ses palais parisiens.

Mais en amont, là où les sommets granitiques des Torres del Paine se hissent au-dessus de la plaine, la nature sauvage a conservé ses droits. L’immense calotte glaciaire du Campo de Hielo Sur, le plus vaste de l’hémisphère austral après l’Antarctique, y génère une cinquantaine de glaciers époustouflants de beauté.

Texte : Claude Hervé-Bazin

Mise en ligne :

Chili Les articles à lire

Services voyage