Drapeau Chili

Itinéraires conseillés Chili

Le Nord ou le Sud du Chili ?

Ou plutôt les deux ? À vous de voir !
Dans le Nord, vous serez séduit par l’immensité du désert qui plonge dans l’océan, les salares peuplés de flamants roses, les petits villages de l’altiplano, la Cordillère parsemée de volcans qui se reflètent dans les lacs de l’altiplano.
Dans le Sud, la région des Lacs, l’île de Chiloé et la Patagonie sont tout aussi superbes ! Entre volcans, forêts moussues, calottes glaciaires, séracs d’un bleu intense et fjords immenses baignés par la lumière australe, vous ne saurez plus où donner de la tête !
Dans un pays qui s’étale sur près de 4 300 km de long et qui offre des paysages tellement diversifiés, vous allez devoir vous résoudre à faire des choix. Voici quelques suggestions d’itinéraires, qui peuvent évidemment s’enchaîner.

Santiago et Valparaíso : 1 semaine

1er et 2e jours

Santiago, grande métropole aux atouts relativement modestes, ne vous retiendra que le temps de visiter quelques musées et de flâner dans les sympathiques quartiers comme Bellavista ou Brasil, pour une virée au cœur de l’animation.

Du 3e au 7e jour

Route vers Valparaíso, situé à une centaine de kilomètres à l’ouest de Santiago. Cette grande baie pittoresque, bordée de collines sur lesquelles s’accrochent des maisons colorées, dégage un charme quasi magique. Un véritable labyrinthe à parcourir à pied, au fil des célèbres ascensores, escaliers et ruelles pentues.
Ne pas manquer de visiter La Sebastiana, maison où Pablo Neruda écrivit nombre de ses poèmes. Valparaíso, une ville fascinante et bohème, où il est facile de passer 3 ou 4 jours tant il y a à découvrir...
Sans parler du plaisir de s’attabler dans les petits restos et bars, plus chaleureux les uns que les autres !
Et si l’envie vous prend de piquer une tête dans le Pacifique, il suffit de prendre le métro pour rejoindre Viña del Mar. Plus au nord, Horcón et Maitencillo peuvent faire l’objet d’une excursion à la journée.

La région des Lacs : de 4 à 9 jours

Comprise entre Villarrica et Puerto Montt, cette superbe région peut se prêter à un séjour allant de 3 ou 4 jours (pour de simples balades et profiter des sources thermales) à 1 semaine si l’on souhaite pratiquer des sports de pleine nature ou encore s’aventurer à l’assaut du volcan Villarrica ! Pucón est une bonne base pour sillonner la région.

Du 1er au 4e jour

Une journée de farniente sur la playa negra ou la playa blanca ; et piquer une tête dans le lac Caburgua, une eau minérale à 22 °C !
À 20 km de Pucón, Los Ojos del Caburgua est un cirque naturel superbe, composé de plusieurs cascades et vasques aux eaux translucides. Non loin de là, quelques autres cascades remarquables, comme les saltos Bellavista et Los Copihues.
Dans le parc national de Huerquehue, belles randonnées dans les forêts d’araucarias et de bambous, en traversant des paysages de cascades, lagunes et nombreux lacs.
Quelques heures délicieuses dans un des thermes de la région, comme Los Pozones, Geometricas ou Peumayen, entre autres.
Une quinzaine de sentiers sillonnent le parc national de Villarrica, entre forêts, lagunes, rivières et cascades. C’est aussi dans ce parc que se situent les volcans Villarrica, Quetrupillán et Lanín.

Du 5e au 9e jour

Les sportifs peuvent viser des activités plus physiques comme le rafting, le kayak, le trekking dans le Santuario El Cañi ou dans les parcs nationaux. Les plus aguerris se lanceront dans l’ascension du volcan Villarrica. En hiver, place au ski et aux randonnées à raquettes !

Le Nord du Chili : 11 jours

Du 1er au 5e jour

Aller à l’essentiel, dans le Nord, c’est aller à San Pedro de Atacama, aux confins du désert du même nom. Là, une ribambelle d’excursions à faire qui pourraient vous occuper plus de 1 semaine : paysages irréels de la vallée de la Lune, geysers du Tatio à 4 300 m d’altitude, gigantesque dépression saline du salar de Atacama, lagunes de Chaxa, Cedar, Piedra et Tebenquiche fréquentées par les flamants roses, salar de Tara pour se perdre dans un grand nulle part, volcans à gravir, observation des étoiles, et on en passe !

6e et 7e jours

D’abord, aller à Humberstone, à l’entrée d’Iquique, pour visiter une ville fantôme du salpêtre comme vous n’en verrez jamais plus, classée par l’Unesco. Conséquence logique, visiter ensuite le beau patrimoine architectural d’Iquique, financé par les industriels du salpêtre au début du XXe s (théâtre, casino español, maisons en bois, palais...). Finir par un survol de la ville en parapente pour s’apercevoir qu’elle est dominée par une dune gigantesque !

8e jour

Se reposer une journée sur la plage d’Arica ou affiner sa pratique du surf.

9e jour

Visiter le Musée archéologique de la vallée d’Azapa, où reposent les fascinantes et millénaires momies chinchorros, avant de commencer l’ascension de l’altiplano jusqu’à Putre (3 500 m), tout doucement pour s’habituer à l’altitude...

10e et 11e jours

Une fois un peu acclimaté, parcourir le parc national Lauca et son lac Chungará, à 4 500 m, l’un des plus hauts du monde. Pour les accros, pousser le lendemain jusqu’au salar de Surire, dans la réserve nationale Las Vicuñas, pour observer les vigognes et peut-être voir le nandou.

La Patagonie et la Terre de Feu : 16 jours

La Patagonie... Quelle Patagonie ? Celle du Nord, qui prolonge vers la sauvagerie le pays des Lacs, entre volcans, rivières et premiers fjords ? Ou celle du Sud, battue par les vents, ici nue comme un ver, là dressée en sommets hiératiques, en falaises, marquant le bout de l’Amérique ?

Du 1er au 8e jour

Il n’en faut pas moins pour une première approche de la Carretera Austral. Partant de Puerto Montt, ou de l’île de Chiloé, vous buterez déjà sur un premier obstacle : le volcan Pumalín, cœur de la première réserve naturelle privée au monde. Une journée de rafting à Futaleufú, à la frontière argentine, ou une baignade dans les thermes de Puyuhuapi, le nez rivé sur le fjord où, parfois, sautillent des dauphins ? La piste caracole toujours plus avant, vers des petits ports oubliés (Puerto Cisnes).
Passé Coyhaique, la capitale régionale, la nature reprend plus encore ses droits. Voici l’invraisemblable château de roche du Cerro Castillo, des torrents impétueux, des lacs glaciaires à foison, des forêts mortes et d’autres vives, où se cachent les huemules (cerfs endémiques), puis la vaste mer intérieure du Lago General Carrera.
À Puerto Río Tranquilo, on chausse sa casquette d’aventurier pour remonter la Valle Exploradores, puis foncer en zodiac vers les glaces bleutées de la fantastique Laguna San Rafael.
Plus au sud, Puerto Bertrand invite à s’oublier un instant, le long des eaux turquoise intense de son río, né du grand Campo de Hielo Sur. Certains y pêchent des truites longues comme le bras !
Passé Cochrane, il ne reste rien, ou presque : juste les maisons sur pilotis de l’étonnante Caleta Tortel, reliées par un long réseau de passerelles, et des paysages sauvages menant jusqu’au bout de la route.

9e et 10e jours

On pourrait y voir un cul-de-sac, ou un nouveau commencement. Un coup de ferry, deux postes-frontières, une randonnée et un bus plus tard, voici le Fitzroy dardant ses pics vers les cieux. L’Argentine s’ouvre à vous, avec son emblématique parc national des Glaciers.

11e et 12e jours

L’Argentine, oui, mais le sud de la Patagonie chilienne aussi... De l’autre côté de la frontière, le parc national Torres del Paine vous attend. Impossible d’y passer moins de 2 jours, le temps de parcourir quelques bribes de sentiers et de cingler, en bateau, entre les icebergs du lago Grey, jusqu’au front du glacier, d’un bleu intense. Un moment fort. Les randonneurs - quant à eux - prévoiront 5 jours pour faire le célèbre trek du W.

13e jour

Une journée à Puerto Natales permet de se reposer et de découvrir l’ancienne usine frigorifique de Puerto Bories, transformée en un incroyable hôtel de luxe doublé d’un musée. Les amoureux des glaciers repartiront en excursion vers ceux de Balmaceda et Serrano, ou se contenteront de passer devant en revenant en zodiac du parc Torres del Paine.

14e jour

Voici Punta Arenas, sur le flanc du détroit de Magellan. Son cœur à l’européenne conserve quelques beaux palais remontant au temps de l’apogée de l’élevage du mouton, mais c’est surtout la nature alentour qui attire les voyageurs...

15e jour

Une priorité s’il en est : rejoindre l’isla Magdalena pour visiter sa colonie de près de 140 000 manchots. L’excursion comprend un détour par l’isla Marta, peuplée d’otaries.

16e jour

Une journée de rab permet de s’aventurer vers le vieux Fort Bulnes (en tourbe) et le charmant petit port de la Bahía Mansa, voire de pousser jusqu’au Faro San Isidro, le plus au sud du continent. Au-delà, les aventuriers doivent prévoir 5 jours d’une folle randonnée pour atteindre la pointe ultime de l’Amérique au cap Froward. Sous vos pieds, 365 m de falaises !

17e jour

En option, en ferry ou en avion, on peut encore rejoindre l’isla Navarino - si près du cap Horn - et Puerto Williams, le village le plus austral de la planète (Ushuaia est battue !). Les randonneurs prévoiront encore 5 jours de plus pour explorer son très sauvage massif de Los Dientes.




On en parle sur le forum Chili

> Tous les messages Itinéraires Chili

SUJET dernier
  Randonnée sans guide au Chili 19/09/2014
  Où faire du farniente dans les villes anciennes au Chili? (1 réponse) 10/09/2014
  Voyage au nord du Chili (15 réponses) 19/08/2014
  Trajet Oruro (Bolivie)-parc de la Lauca 05/08/2014
  3 semaines en décembre au Chili (5 réponses) 28/07/2014
  Circuit 3 semaines Chili-Argentine-Pérou (1 réponse) 17/07/2014
  Puerto Montt - Puerto Natales (11 réponses) 13/07/2014
  Du nord au sud du Chili ? (2 réponses) 11/07/2014
  Patagonie (3 réponses) 07/07/2014
  Circuit Patagonie Chilienne fin juillet 22/06/2014
Accéder au forum Chili
Drapeau sejours week end Chili

Partir au Chili


Applis Routard Iphone Ipad