Nos randonnées secrètes en France

Nos randonnées secrètes en France : Ouest

Enfin, de la Bretagne au Pays-Basque, voici une sélection de très belles randonnées. Mais on est d'accord, ça reste un secret entre vous et nous ! 

La presqu’île de Kermorvan - Finistère (Bretagne)

La presqu’île de Kermorvan - Finistère (Bretagne)
© DaLiu - Shutterstock

3 h, 10 km, balisage jaune, blanc-rouge, depuis le parking de Kermorvan, près du Moulin d’en Haut, au nord du Conquet, 25 km à l’ouest de Brest (D 67).

Phare, plages, rochers et sainteté, entre océan et aber, voici une vraie goulée d’air breton.

Descendre vers la plage des Blancs Sablons pour emprunter le sentier côtier planté d’oyats. Poursuivre jusqu’à la pointe de l’Ilette, face à l’ilôt dont l’accès est possible à marée basse. Mais prudence sur les rochers…

La crique de sable de Pors-Pabu vit arriver au VIe siècle, saint Tugdual, dit Pabu, l’un des 7 saints fondateurs de la Bretagne. Contourner la pointe de Kermorvan et son phare (1849) d’où mugit souvent la corne de brume.

Longer la ria face au port du Conquet jusqu’au parking du Moulin d’en Bas, pour retrouver celui d’en Haut.

- Topoguide Le pays d’Iroise à pied, éd. FFRP, 2012
Comité départemental du tourisme du Finistère

Consulter notre guide en ligne Bretagne

L’île de Ré, plages et marais salants - Charente-Maritime (Poitou-Charentes)

L’île de Ré, plages et marais salants - Charente-Maritime (Poitou-Charentes)
© Toanet - Adobe Stock

3 h, 10 km, balisage jaune, depuis le port d’Ars-en-Ré, 27 km du pont (D 735).

Ars-en-Ré multiplie les plus beaux labels touristiques. Côté océan, une immense digue protège le port accessible par un chenal. Coté marais, une baie de 800 hectares, le Fier d’Ars, abrite les salines où travaillent toujours des dizaines de sauniers.

Longer le chenal pour observer l’exploitation des aires saunantes connues dès le XIe siècle, mais aussi les aigrettes, avocettes, tadornes et autres oiseaux de zone humide. Continuer par la digue ou la plage, suivant votre humeur, jusqu’au pas de la Marielle.

Descendre par un petit bois d’ormes jusqu’au pas du Jard et les moulins de la Boire pour revenir vers Ars. Le clocher de l’église, peint en noir, a servi d’amer, repère pour les bateaux. Longer la façade Renaissance de la maison du Sénéchal pour retrouver le port.

- Topoguide La Charente-Maritime à pied, éd. FFRP 2010
Comité départemental du tourisme de Charente-Maritime

Consulter notre guide en ligne Poitou-Charentes
Voir les photos de l’île de Ré

La Creuse de George Sand - Indre (Centre)

La Creuse de George Sand - Indre (Centre)
© david hughes - Adobe Stock

2 h 40, 8 km, balisage jaune, depuis le camping de la Chaumerette à Gargilesse-Dampierre, 13 km au sud d’Argenton-sur-Creuse (D 40).

"Un nid bâti au fond d’un entonnoir de collines rocheuses", décrit George Sand de la villa Algira, son refuge à quelque pas de Nohant.

À Gargilesse, classé "plus beau village de France", retrouver le barrage de la Roche-aux-Moines. Chemins creux et forestiers mènent par Le Cerisier au panorama sur Gargilesse puis au village, où les artisans et boutiques côtoient la maison de George Sand devenue musée. George n’aurait pas retrouvé la tranquillité qui l’inspira…

Franchir le pont sur la Gargilesse jusqu’au confluent. Longer la Creuse et un moulin sur la rivière, vers le camping.

Promenades autour d’un village, G. Sand, 1866
- Topoguide Le Centre Val de Loire à pied, vallées et coteaux en Perche, Touraine et Berry, éd. FFRP, 2007

Consulter notre guide en ligne Berry

Vignobles et châteaux de Curemonte - Corrèze (Limousin)

Vignobles et châteaux de Curemonte - Corrèze (Limousin)
© Ricochet64 - Adobe Stock

3 h, 12 km, balisage jaune-bleu, blanc-rouge, depuis la place de la Halle à Curemonte, 35 km au sud-est de Brive-la-Gaillarde (D 15).

Le point de vue sur les trois châteaux de Curemonte récompense les premiers pas. Par une chapelle romane et le pont sur le Maumont, rejoindre Ferrand et le vignoble de Branceilles.

Primé lors de l’exposition universelle de 1878, le vin de Branceilles, anéanti par le phylloxéra, a retrouvé sa jouvence en 1987. Le Mille et Une Pierres, de cépages merlot, gamay, cabernet et chardonnay, s’étend sur 30 hectares d’un sol argilo-calcaire. Il se déguste rouge ou rosé.

Par Puy-Jaubert, le chemin tortueux rejoint une table d’orientation et un mangifique panorama sur la vallée de la Dordogne et le causse de Gramat. Un petit oratoire bénira votre retour.

- Topoguide Le Limousin à pied, éd. FFRP, 2011
Comité départemental du tourisme de Corrèze

Consulter notre guide en ligne Limousin

La montagne Bourbonnaise, des puys et du roman - Allier (Auvergne)

La montagne Bourbonnaise, des puys et du roman - Allier (Auvergne)
Eglise de Châtel-Montagne © Christophe Auclair

3 h, 9 km, balisage jaune, depuis l’église de Châtel-Montagne, 20 km à l’est de Vichy (D 25).

La monumentale église romane de Châtel-Montagne (XIe-XIIIe s), classée Monument Historique, ne peut laisser indifférent. Calée sur un rocher, elle surgit de l’entourage forestier et sauvage de la Montagne Bourbonnaise.

Les maisons de granit se pressent autour du chemin qui monte vers les anciennes habitations aux balcons de bois de Moutet et Charguéraud. La crête n’est plus si loin et le point de vue sur les monts d’Auvergne donne du cœur à Signablin.

On ferre les bêtes à la ferme de Bassinet. En descendant, un sentier en sous-bois permet d’atteindre le Puy-du-Roc et sa table d’orientation (637 m), avant de rejoindre Châtel-Montagne (Maison du Patrimoine).

- Topoguide L’Allier à pied, éd. FFRP, 2009
Comité départemental du tourisme de l’Allier

Consulter notre guide en ligne Auvergne

Le chemin royal de la Mature - Pyrénées-Atlantique (Pays basque/Béarn)

Le chemin royal de la Mature - Pyrénées-Atlantique (Pays basque/Béarn)
© Anne-Marie Minvielle

5 h 15, 9 km, balisage blanc-rouge, jaune, depuis le pont de Cebers, 1,5 km au sud d’Etsaut en vallée d’Aspe (N 140 Oloron-Sainte-Marie-Saragosse).

Il ne faut pas être sujet au vertige pour emprunter ce chemin historique, l’un des plus connus du Béarn. Il servit aux ingénieurs de Colbert, au XVIIe s, à repérer les plans de forestage nécessaires à la flotte royale. Des sapins pour les mâts, des hêtres pour les avirons, du buis pour les poulies.

Taillé à même la paroi calcaire par des ouvriers suspendus à 200 m au-dessus de la gorge d’Enfer, cette sente de 2 à 3 m de large fait face au redoutable fort du Portalet. Le chemin s’adoucit sur le plateau et arrive en sous-bois au col d’Arras.

Après un panorama sur la vallée d’Aspe, redescendre jusqu’à la route de Seberry, Passette, puis le parking.

- Topoguide Le Béarn à pied, éd. FFRP, 2010
Comité départemental du tourisme des Pyrénées-Atlantiques

Consulter notre guide en ligne Pays basque et Béarn


Texte : Anne-Marie Minvielle

Randonnée et trek - Les articles à lire