Voyage - Préfecture de Mie : nature, spiritualité et traditions au centre du Japon

Voyage - Préfecture de Mie : nature, spiritualité et traditions au centre du Japon
Meoto Iwa, les rochers mariés

En partenariat avec la Préfecture de Mie

Envie d’explorer un Japon authentique et surprenant ? Direction le centre de l’archipel, dans la région du Kansai, du côté de Mie (prononcer « Miè ») à une centaine de km au sud-est de Kyoto. Une préfecture qui a su préserver son cadre naturel, mais aussi ses traditions ancestrales...

Côté nature, entre montagne et océan, le magnifique Parc National d’Ise-Shima fascine à bien des égards, tant pour la beauté de sa nature que pour sa richesse spirituelle. Côté culture, Mie abrite le sanctuaire shintô le plus sacré du Japon et, sur son littoral, des traditions ancestrales : la culture des perles, ou encore la plongée en apnée par une communauté de femmes incroyables, les « Ama ». En route !


Sanctuaire d'Ise - pont Uji bashi

Ise : visite du sanctuaire le plus sacré du Japon

C’est dans la région de Mie, à Ise, que se trouve le sanctuaire le plus sacré du Japon : Jingû, aussi appelé « Sanctuaire d’Ise ». Il se love, depuis 2 000 ans, dans une forêt sacrée, au cœur du Parc National Ise-Shima… On dit de lui qu’il est « le berceau du cœur des Japonais » ; c’est dire l’importance de ce sanctuaire. Ou, plutôt, de ces sanctuaires, car le site en regroupe 125 ! Les principaux : « naikû » et « gekû ».

Naikû, édifié 4 ans avant J.-C. au bord du fleuve Isuzu, est dédié à Amaterasu Ômikami, déesse du soleil, plus haute divinité du shintoïsme. On lui adresse ses prières dans l’espoir de bonnes récoltes de riz, entre autres. Gekû, lui, vénère la déesse de la nourriture, Toyo’uke no Ômikami. Une cérémonie d’offrandes (riz, poisson séché, fruits…) a lieu deux fois par jour.


Vue depuis l'observatoire Yokoyama

Shima et Toba : femmes plongeuses et Île des Perles

On quitte les forêts sacrées pour rejoindre la côte, mais sans quitter le Parc national d’Ise-Shima. La ville de Shima, qui en fait partie, offre d’incroyables points de vue sur le Pacifique. Un poétique tableau de petites îles, de montagnes et de baies, à l’image de la sublime baie d’Ago. Pour l’admirer, rendez-vous au belvédère de Yokoyama.


Plongeuses Ama dans leur cabane Amakoya

Ici, l’océan rythme la vie, notamment celle des « Ama », une communauté composée uniquement de pêcheuses : « Ama » signifie « femmes de la mer ». Elles perpétuent un métier ancestral, vieux de 2 000 ans : la plongée en apnée professionnelle. En 2019, il a été inscrit au patrimoine du Japon.

Des profondeurs de cette eau à 16 degrés, elles rapportent oursins, algues, langoustes et autres ormeaux. Des merveilles d’une fraîcheur incomparable à déguster dans l’une de leurs cabanes (Amakoya). On partage alors un repas typique, en écoutant leurs anecdotes passionnantes. Certaines ont 70 ans et plongent depuis leur adolescence ! Autrefois, elles étaient chargées de ramener, à la surface, les huîtres perlières.


Plongeuse Ama en train de pêcher

En effet, la région est aussi réputée pour la perliculture ! Au large de la ville de Toba, dans la baie du même nom, se trouve la fameuse île des perles : Mikimoto. C’est ici que Kokichi Mikimoto est parvenu à produire, en 1893, les toutes premières perles de culture du monde. D’où le nom de la prestigieuse marque de perles Mikimoto…

Sur l’île, on visite volontiers le musée des Perles, pour découvrir l’histoire de cette culture, ainsi qu’une somptueuse collection. On peut même assister à des démonstrations d’apnée par les Ama.


Kumano Kodô, sentier Iseji

Iseji : l’un des sentiers de pèlerinage de Kumano Kodô

« Kumano Kodô » désigne un ensemble de sentiers de pèlerinage, dans la région montagneuse de Kii. Ils mènent à trois sanctuaires importants : Hongû-taisha, Hayatama-taisha et Nachi-taisha. Ensemble, ils forment le site sacré de « Kumano Sanzan ». Aux côtés de deux autres sites sacrés (le mont Kôya-san et Yoshino-Ômine) et des sentiers, ce dernier a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004.

À travers rivières, cols et sommets, le sentier d’Iseji relie le fameux sanctuaire d’Ise à Kumano Sanzan. Une merveille, où nature, histoire et culture ne font qu’un.


Représentation ninja au musée ninja Iga-ryū

Et plus au nord… les ninjas !

Enfin, c’est au nord-ouest de la préfecture de Mie, que se trouve le berceau de la culture Ninja : Iga. La cité abrite le seul musée du pays dédié à cet aspect si important de la culture japonaise ! Il retranscrit tout l’univers des Ninjas : leur histoire, leurs armes (comme la fameuse étoile « Shuriken »), leurs techniques… Et pour en prendre plein la vue, il faut assister à une représentation de la troupe Ashura !

Plus d'infos sur le net : Pour en savoir plus sur la Préfecture de Mie au Japon

Infos destination : Japon

Actus Japon

Japon Les articles à lire

Voyage Japon

Bons Plans Voyage

Services voyage