Nouvelle-Zélande, sur les traces du Hobbit

Nouvelle-Zélande, sur les traces du Hobbit
Ian Brodie / Tourism New Zealand

La Terre du Milieu, c’est ici. La saga cinématographique consacrée au Seigneur des Anneaux a été tournée dans les plus beaux paysages de Nouvelle-Zélande. Voici notre petit guide pour partir sur les traces de Bilbo le Hobbit…

La genèse

Qui aurait pu imaginer le chemin parcouru par ce Seigneur des Anneaux, sorti dans les années 1930 de la plume de John Ronald Reuel Tolkien pour ses enfants ? Il fallait une sacrée dose de fantaisie à ce sérieux professeur, né en Afrique du Sud et linguiste à Oxford, pour engendrer les trois tomes de cette œuvre culte, où l’on croise sorciers, ents, hobbits, elfes, orques et autres trolls.

Quelque 70 ans plus tard, le cinéaste néo-zélandais Peter Jackson s’est emparé de cette saga, ancêtre de l’Heroic Fantasy, pour la mettre en images. Le succès mondial des films inspirés par Le Seigneur des Anneaux a mis la Nouvelle-Zélande sur la carte de nos rêves.

Jackson y a en effet tourné nombre des scènes de ses films : un décor exceptionnel – environ 150 lieux de tournage différents – pétri de montagnes, glaciers, rivières, forêts, fjords, rondes et verdoyantes campagnes.

La manne touristique de la Terre du Milieu

Le Seigneur des Anneaux est une manne touristique que les avisés néo-zélandais ont bien entendu saisie.

Situé dans l’île du Nord (près de Matamata), le décor cinématographique du village des Hobbits, Hobbiton (photo), a été sanctuarisé à la façon d’un parc d’attraction.

Des agences spécialisées ont fleuri dans tout le pays, comme les Gremlins au contact de l’eau, pour faire visiter nombre des lieux de tournage avec force commentaires enjoués.

Que voit-on seul et comment ?

Pour les fans indépendants, un livre (The Lord of the Ring’s Location Guidebook : en anglais) propose photos et coordonnées GPS des lieux du film.

Sur place, pas de signalétique dédiée. Il faut souvent une certaine dose d’abstraction pour s’y retrouver, Peter Jackson ayant mis le paquet côté décors et effets spéciaux (remodelant au passage des pans entiers de paysage). Et, pour brouiller un peu plus les pistes, certains sites comme Isengard ont été filmés dans les environs de Wellington (île du Nord) comme dans la vallée de Glenorchy (île du Sud)… à 900 km à vol d'oiseau !

Au demeurant, les vertes collines ballons de Matamata s’imposent comme une évidence pour figurer La comté… on ralentit pour ne pas écraser quelque hobbit en visite chez son vieil oncle.

Et si Castle Hill ressemble bigrement à ce lieu où la communauté de l’anneau est survolée par des étourneaux maléfiques… ce n’est pas une simple impression. La Nouvelle-Zélande se prêtait parfaitement à restituer ces ambiances du Lord of the Ring… Peter Jackson a fait mouche.

Des lieux, des lieux !

Ne trépignez pas, on vous livre derechef des pistes pour faire un tour en Terre du Milieu, là où le Mordor étend son ombre… Pour les détails pratiques, à vous de pousser votre propre quête de l’anneau :

- Arrivée en Terre du Milieu : les aéroports de Wellington ou d’Auckland donnent le ton avec un incitateur « Welcome in the Middle-Earth » et quelques statues ou représentations de personnages tolkieno-jacksonniens.

- Hobbiton (île du Nord, Matamata) : visite du « vrai » village des hobbits sur les terres d’une ferme qui a su saisir le filon. On y trouve aussi le « 3 Dragons Inn ». Très couru et cher…

- Tangariro National Park (île du Nord, au sud de Taupo) : le volcan Ngauruhoe (toujours actif) est cette méchante montagne noire du Mordor (le mont Doom) surmontée d’un œil maléfique, où Sauron a forgé ses anneaux, et où finit le périple de Frodon. On l’approche de près au travers d’une marche sportive de 5 heures (l’Alpine Crossing).

- Wellington, Upper Hutt et Otaki (au sud de l’île du Nord ; agences à Wellington) : au programme, les bois elfiques de Bothlorien, les extérieurs de Hobbiton, l’effrayante scène où les hobbits croisent les cavaliers noirs (dans le parc du Mount Victoria… au centre de Wellington !), la magique cité elfique de Rivendell (décor totalement déconstruit depuis), l’Anduin River et même la ville de Brie (dézinguée depuis).

- Nelson (île du Sud) : l’artisan ayant forgé l’anneau utilisé dans le film fait désormais un commerce florissant de répliques dans sa boutique…

- Le mont Mac Kenzie (île du Sud) : difficile d’accès (route 72 jusqu’à Hakatere, puis 30 km de piste). Le jeu en vaut la chandelle. Superbe site où fut tourné Edoras, capitale du Rohan avec la chaîne des alpes néo-zélandaises en toile de fond.

- La vallée de Glenorchy (île du Sud) : riche en lieux de tournage. Isengard dans la plaine, les Misty Mountains occupant les sommets montagneux voisins…

À Arrowtown, à 50 km à l’est, se situe le fameux gué de Bruinen (la rivière qui se transforme en chevaux pour engloutir les cavaliers noirs !).

Fiche pratique

D'autres lieux de tournage de la saga à découvrir sur le site de l'OT de Nouvelle-Zélande

Consulter notre guide en ligne Nouvelle-Zélande

Tourisme de Nouvelle-Zélande

- The Lord of the Ring’s Location Guidebook : Ian Brodie – Harper Collins Publisher – www.harpercollins.co.nz – ISBN 978-1-869-509-26-2. Compter 28 Nzd.

- Matamata : Hobbiton. 501, Buckland Road. Hinuera. Tél. : (64)7-888-1505. Entrée : 75 Nzd/pers (tour de 2 h).

- Wellington : carte gratuite Middle of Middle-Earth dans les offices de tourisme. 

Agence Wellington Rover Tours. Tél. : 0800-426-211. www.wellingtonrover.co.nz

- Nelson : The Ringmaker (Jens Hansen). Corner Selwyn place. Tél. : 03-548-0640. www.jenshansen.com

- Glenorchy : carte gratuite à l’office de tourisme   localisant à peu près les sites. Agence Pure Glenorchy, tél. : 0800-787-349.  

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Nouvelle-Zélande Les articles à lire

Services voyage