Budapest, la perle du Danube

Budapest est une destination idéale pour un city break de quelques jours. Gauvin Lapetoule, jeune photographe membre de la communauté Routard, a exploré la capitale hongroise à la recherche des lieux les plus photogéniques. Voici quelques-unes des superbes images qu'il a réalisées.
À lire également, l'interview de Gauvin Lapetoule.

Palais du Parlement hongrois

Palais du Parlement hongrois
© Gauvin Lapetoule

Le Parlement hongrois est le plus grand bâtiment du pays mais surtout le plus grand Parlement d’Europe ! Sa taille démesurée le distingue facilement de tous les autres bâtiments. A la tombée de la nuit, il devient doré et ses lumières se reflètent sur le Danube. Un superbe sujet pour faire des photos ! J'ai passé des heures à le photographier sous différents angles.

Tramway de Budapest

Tramway de Budapest
© Gauvin Lapetoule

Le tramway qui longe le Danube est une façon rapide et agréable de visiter la ville. Un super moyen de transport pour découvrir les rives du fleuve.

Bastion des pêcheurs

Bastion des pêcheurs
© Gauvin Lapetoule

Point touristique de Buda, il offre une vue spectaculaire sur Pest. Un super point de vue pour le coucher de soleil !

Musée hongrois des arts décoratifs

Musée hongrois des arts décoratifs
© Gauvin Lapetoule

Conçu par Lechner Ödön en 1896. Il est comparé à Gaudi de Barcelone en termes de génie de conception architecturale. L'incroyable intérieur s'inspire de l'Alhambra de Grenade. Les passionnés d'architecture adoreront !

Street art dans le quartier Szimpla Kert

Street art dans le quartier Szimpla Kert
© Gauvin Lapetoule

Quartier populaire de Budapest, mêlant street art et ruin bars. Les passionnés d'art urbain seront enchantés par les nombreuses peintures murales.

Salle de l'Assemblée nationale de Hongrie

Salle de l'Assemblée nationale de Hongrie
© Gauvin Lapetoule

500 000 pierres précieuses et 40 kilos d'or ont été utilisés pour la construction. Attention aux yeux, ça brille !

Métro ligne 3

Métro ligne 3
© Gauvin Lapetoule

La ligne 3 de métro fut construite dans les années 70 par l'URSS. Rien n'a changé depuis, c'est un véritable retour à l'époque soviétique.

Pont des Chaînes

Pont des Chaînes
© Gauvin Lapetoule

C'est le premier pont qui relia Buda et Pest pour n'en faire qu'une seule et unique ville. Profitez du calme du fleuve et appréciez la vue au coucher du soleil.

Funiculaire du château de Buda

Funiculaire du château de Buda
© Gauvin Lapetoule

Inauguré en 1870, le funiculaire menant au château royal est un véritable voyage dans le temps. À l'arrivée, le panorama est superbe.

Rives du Danube

Rives du Danube
© Gauvin Lapetoule

Le Danube joue un rôle majeur dans le développement de la ville. Les principaux monuments classés au patrimoine de l'UNESCO se trouve sur ses berges. J'ai adoré me balader au bord du fleuve, c'est un excellent moyen de découvrir la ville.

Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár

Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár
© Gauvin Lapetoule

Juste à côté du château de Buda, l’église Saint-Mathias domine elle aussi la ville. L'apparence unique de l'église attire tout de suite l’œil.

Décoration au Musée hongrois des arts décoratifs

Décoration au Musée hongrois des arts décoratifs
© Gauvin Lapetoule

Bijoux architectural et symbole de l’Art Nouveau Hongrois, j'ai eu grand plaisir à le photographier sous tous ses angles.

Le grand saut !

Le grand saut !
© Gauvin Lapetoule

Situé au bord du Danube, le parlement hongrois est le symbole emblématique de la capitale. De par son incroyable architecture et ses proportions démesurées, c'est une étape obligatoire lorsqu'on visite Budapest.

La Grande synagogue de Budapest

La Grande synagogue de Budapest
© Gauvin Lapetoule

Première fois que je visitais une synagogue, et pas n'importe laquelle. Celle-ci est la plus grande au monde en dehors d’Israël. Je n'ai pas été déçu par la splendeur du bâtiment.

Pest à l'heure bleue depuis les collines Buda

Pest à l'heure bleue depuis les collines Buda
© Gauvin Lapetoule

Les collines de Buda offrent une vue exceptionnelle sur Pest. Le bastion des pêcheurs est un spot incontournable pour admirer la ville au coucher de soleil.

Questions à Gauvin Lapetoule

Le Routard : Pourquoi avoir choisi cette destination, qu'est-ce qui t'a attiré ?

Gauvin Lapetoule : L’idée est venue de ma copine. Nous connaissions très peu l’Europe de l’Est. J’avais déjà visité Berlin et Prague il y a quelques années, et j’en ai gardé de très bons souvenirs. Les pays de l’ex bloc soviétique me fascinent et nous nous sommes naturellement tournés vers Budapest. C’est une destination low cost à 2h d’avion de Barcelone, et avec un fort potentiel photographique de par son relief, son fleuve, et sa riche offre culturelle. Réputé pour la beauté de son architecture, la « perle du Danube » m’a séduit et inspiré pour mes photos.

Le Routard : As-tu des coups de cœur ou des expériences qui t'ont particulièrement marqué et que tu recommanderais ?

Gauvin Lapetoule : Sans aucun doute le musée des arts appliqués de Budapest. Le bâtiment lui-même est un exemple du génie de l’Art Nouveau Hongrois. Passionné par l’architecture moderniste, et notamment le travail de Gaudi, j’ai retrouvé des similitudes dans ce bâtiment. Un vrai bijou architectural que j’ai adoré photographier sous tous ses angles.

Je recommande aussi de prendre le tramway qui longe le Danube. C’est une façon économique, authentique, rapide, et agréable de visiter la ville. Budapest a été développée autour du fleuve, le tramway permet de voir les bâtiments et ponts emblématiques de la ville très rapidement.

Bien que touristique et bondé de monde, le bastion des pécheurs offre une vue panoramique absolument splendide. Ce spot en haut d’une colline de la ville permet d’avoir une vue en plongée à 180 degrés. C’est le spot idéal pour faire des photos du coucher de soleil. 

Enfin, un peu de détente tout de même avec les « ruin bars », et particulièrement le Szimpla Kert. Le concept est simple mais original : l’immense bar est aménagé dans un immeuble abandonné et la décoration est faite d'objets récupérés dans la rue ou des brocantes. On retrouve la culture populaire hongroise, le tout avec une touche artistique système D/écolo que nous avons énormément apprécié. L’atmosphère si particulière offre une pause parfaite après une longue journée de visite.

Le Routard : La prise de vue occupe une place importante lors de tes voyages ?

Gauvin Lapetoule : J’ai du mal à concevoir un voyage sans mon appareil, la prise de vue occupe une place prépondérante. C’est une des raisons pour laquelle j’aime voyager et explorer de nouvelles destinations. C’est ce qui me motive du matin jusqu’au soir. Lorsque je voyage, je marche en moyenne 15km par jour à explorer.
Je fais un gros travail de préparation en amont pour repérer les spots les plus photogéniques. Je place des étoiles sur Google Map et j’organise en grande partie les visites en fonction de ces lieux.

Le Routard : As-tu un sujet et/ou un style de prédilection, essaies-tu de faire passer un message dans tes photos ?

Gauvin Lapetoule : Difficile de définir mon style. Je cherche simplement à immortaliser la beauté des villes, des monuments et des paysages que je vois. J’essaye d’exploiter au maximum le potentiel photo de chaque lieu visité.
A travers mes photos, je veux donner envie aux personnes qui verront mon travail de voyager et d’explorer de nouvelles destinations. A long terme, j’aimerai collaborer avec des agences de tourisme et de voyage pour faire la promotion des lieux que je visite.
Ma passion pour l’architecture me fait jouer avec les lignes et les symétries, mes cadrages sont précis et mes compositions réfléchies. J’ai une préférence pour shooter au lever et au coucher de soleil, mais il est parfois difficile d’être au bon endroit au bon moment. J’essaye donc de m’adapter, d’improviser, et d’innover en essayant de nouvelles techniques. J’aime la photographie car j’en apprends tous les jours et je ne cesse de me perfectionner.

Le Routard : Quel équipement photographique emportes-tu en voyage, comment retravailles-tu tes photos au retour ?

Gauvin Lapetoule : L’éternel problème du photographe qui voyage : le poids et l’encombrement de son matériel. J’avais fait un road trip en Amérique du sud avec un sac photo de plus de 10kg, ça m’aura servi de leçon ! Ce fut un vrai enfer pour mon dos et un calvaire à transporter!
Maintenant mon matériel est optimisé pour le voyage. J’ai trouvé le sac photo de mes rêves (le Wandrd PRVKE Series 21) me permettant de transporter mon matériel photo, mon trépied (Manfrotto Befree de 1,4kg), mon ultraportable, et assez de vêtement pour une semaine. Sur mon D600 j’utilise 3 focales fixes (20mm, 35mm, 85mm) et un téléobjectif (le 28-300mm). Bien que la qualité de rendu soit inférieure comparée à une focale fixe, ce dernier est redoutable pour sa polyvalence et offre une plage de cadrage très large. J’ai aussi récemment acheté une caméra 360 degrés, et j’envisage d’acheter un compact pour la photo de rue et la vidéo.
Je prends en moyenne 400 clichés par jour, lorsque je rentre chez moi, je commence par trier les photos. Je retravaille mes RAW sur Lightroom et aussi parfois sur Photoshop pour affiner. Étant photographe et non retoucheur j’essaye d’exprimer ma créativité en gardant l’authenticité du lieu, sans pour autant m’éterniser sur les retouches. En moyenne je passe entre 5 et 10 minutes par photo. Lorsque les photos sont prêtes, je rédige un article de blog avec mes photos et je le partage sur le web.

Poursuivez votre voyage à Budapest en découvrant les autres photos de Gauvin Lapetoule sur son site.

Pour préparer votre voyage, consultez notre guide de voyage Budapest, regardez toutes les photos de Budapest et posez vos questions dans le forum Budapest.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

- Trois jours à Budapest
- Budapest : 5 expériences à vivre

À voir également nos autres portfolios et toutes les photos de la communauté.

Mise en ligne :

Hongrie Les articles à lire

Services voyage