Drapeau Cap-Vert

Géographie, climat et météo Cap-Vert

Géographie

Le Cap-Vert tient son nom du Cap Vert au Sénégal, la pointe africaine la plus proche de l’archipel. Les 10 îles, dont 9 sont habitées, et les quelques îlots qui forment l’archipel en forme de couronne ouverte sur l’Amérique du Sud, sont pour ainsi dire perdues dans l’Atlantique, bien au sud des Canaries, à une distance comprise entre 570 km et 880 km des côtes sénégalaises. Le Cap-Vert forme avec les Açores, Madère et les Canaries l’archipel de la Macaronésie.
Les îles sont particulièrement exposées au vent. Elles se divisent en deux groupes, répartis suivant leur position face aux alizés :
- les îles au vent (Barlavento) : Santo Antão (ou São Antão, 779 km²), São Vicente (227 km²), São Nicolau (343 km²), Santa Luzia (45 km²), Sal (216 km²) et Boa Vista (620 km²) ;
- les îles sous le vent (Sotavento) : Santiago (991 km²), Maio (269 km²), Fogo (476 km²), Brava (67 km²).

Paysages

Volcans

Selon la légende, Dieu créa le monde et jeta la poignée de terre restante dans l’Atlantique, ce qui donna naissance aux îles du Cap-Vert, isolées et inhabitées. D’un point de vue plus scientifique, le Cap-Vert s’est formé par une succession d’épisodes volcaniques. Les paysages des îles plates, comme Maio, Boa Vista ou même Sal, laissent présumer de ces origines géologiques. Mais l’île de Fogo est la seule à abriter un volcan toujours actif, le Pico de Fogo, point culminant de l’archipel (2 829 m). Les dernières éruptions qui datent de 1951 et 1995 ont laissé tout autour un paysage lunaire de lave et de cendre séchées.

Montagnes

Au nord, Santo Antão, la plus occidentale des îles, offre un visage très contrasté par rapport aux autres îles, arides et désertiques. C’est une île de montagnes vertes, qui, dans une certaine mesure, rappelle les contreforts de la cordillère des Andes avec ses routes pavées suspendues. Ses ribeiras offrent aux marcheurs des possibilités de randonnées exceptionnelles.
São Nicolau lui ressemble, mais en moins spectaculaire. En revanche, les montagnes de Santiago avec leur dentelle de pics déchiquetés sont impressionnantes et la route qui les traverse est, pour le moins, riche en émotions fortes, en particulier au nord, dans la Sierra Malagueta.

Plages

Elles sont bien sûr partout au Cap-Vert, mais de par sa situation au milieu de l’Atlantique, les courants sont forts et l’on ne peut pas toujours se baigner.
Fogo la volcanique offre de longues plages de sable noire. Sur Santiago, Tarrafal se distingue par sa plage ornée de cocotiers où les Capverdiens viennent passer le dimanche en famille. Mais les plus remarquables se situent sur les îles de Sal, Boa Vista et Maio où l’on trouve des kilomètres de sable blond absolument déserts, investis l’été par les tortues qui viennent pondre.

Climat

De type tropical sec (le Cap-Vert est situé dans la zone sahélienne), il est très fortement influencé par les vents : l'alizé du nord-est et l'harmattan du Sahara sont responsables de l’aridité et des périodes de sécheresse, tandis que la mousson atlantique apporte des pluies qui restent très irrégulières d’une année à l’autre, concentrées habituellement sur les zones de relief (Santo Antão, Fogo et Santiago).
Ces pluies parfois très violentes peuvent occasionner de gros dégâts. Mais comme partout, les données climatiques tendent à se bouleverser.
On distingue deux saisons principales : la saison sèche, de novembre à juin, et la saison des pluies, de juillet à octobre. La température de l’air varie de 20 à 30 °C. La nuit, les variations sont assez faibles, sauf en altitude. L’hiver, les vents peuvent être très violents pendant plusieurs jours, ce qui fait le bonheur des surfers et autres véliplanchistes.
Le climat du Cap-Vert est donc particulièrement agréable pour les voyageurs, mais sécheresse et absence de pluie ne facilitent pas la vie des Capverdiens, ni même le développement touristique de masse.

Environnement

Flore

Contrairement à ce que son nom laisse présager, seules quelques zones très localisées de l’archipel se distinguent par leur verdure.
Il semble que la végétation d’origine soit de type méditerranéen, enrichie par la suite de plantes en provenance du Portugal ou d’Afrique. Sur environ 800 espèces végétales représentées, on en compte quelque 90 considérées comme endémiques, présentes en particulier sur l’île de Fogo, dans le parc forestier de Monte Velha, au milieu des fougères et des eucalyptus. Une présence remarquée dans l’archipel, comme sur les autre îles de Macaronésie, est celle du dragonnier que l’on trouve entre 500 et 900 m d’altitude, sur l’île de São Nicolau en particulier.
La végétation est abondante sur les îles de montagne, avec des canyons et vallées luxuriantes où s’épanouissent palmiers, fromagers, baobabs et plantes agricoles, mais elle est très rare sur les îles basses comme Sal ou Boa Vista, qui offre le visage d’une savane arborée peu dense.
Il faut noter que le pays présente 55 % de terres impropres à la culture, et les conditions sont défavorables à l'agriculture. Par ailleurs, depuis la découverte des îles, une grande partie de la végétation aurait été détruite. Ces dernières années, une campagne de lutte contre la désertification et pour le reboisement a été mise en place. Des résultats encourageants sont visibles, en particulier sur l’île de Maio.

Faune

La faune terrestre se limite presque exclusivement à des animaux domestiques et d’élevage (chiens, chats, ânes, chevaux, cochons, poulets, moutons et chèvres) apportés par les Portugais. On trouve aussi quelques singes dans les montagnes de Santiago et plusieurs espèces de reptiles, dont aucune n’est dangereuse. Elle est un peu plus riche du côté des oiseaux avec environ 75 espèces représentées, dont plusieurs sont endémiques. Sur les îles de Santiago, Fogo et Brava, le passarinha est un adorable petit oiseau coloré au long bec orange et au chant radieux.
En revanche, la faune marine est exceptionnellement riche : un mélange de faune tropicale et de faune méditerranéenne. Les eaux chaudes et claires favorisent l’épanouissement des coraux et l’archipel du Cap-Vert est l’un des plus poissonneux au monde. Les baleines passent dans les eaux du Cap-Vert de décembre à avril, et les tortues marines viennent pondre sur les plages de l’archipel de juin à septembre.

Protection animale

Plusieurs espèces de tortues de mer dont le caret sont en voie de disparition. Depuis quelques années, des campagnes de protection ont été lancées sur l’archipel, en particulier sur Boa Vista. Sur l’île de Sal, les militaires surveillent également certaines plages, mais des tortues sont encore tuées alors que sur l’île de Maio. La population continue de manger les œufs et la viande de tortue qui se vend très cher pour ses vertus soi-disant aphrodisiaques.
Un des trésors de l’archipel est la langouste, servie dans les restaurants et à l’importation à très bon prix. Elles sont de plus en plus pêchées et les interdictions en période de reproduction ne sont pas respectées.




On en parle sur le forum Cap-Vert

> Tous les messages Climat Cap-Vert

SUJET dernier
  Conseil premier voyage Cap-Vert (1 réponse) 06/04/2014
  Cap Vert fin mai/début juin 20/02/2014
  Février à l'ile de Sal 07/02/2014
  Climat fin mars Sao Vicente, Santo Antao, Sal et Boa Vista fin mars 02/02/2014
  Climat en aout au Cap-Vert 25/01/2014
  meilleure saison pour le Cap-Vert? (34 réponses) 10/01/2014
  Fait-il vraiment chaud en février au Cap-Vert ? 27/11/2013
  Cap Vert en janvier? 23/10/2013
  Beau sejour au Cap-Vert 10/10/2013
  Quel choix en janvier ? Cap-Vert ou Canaries (1 réponse) 09/10/2013
Accéder au forum Cap-Vert
Drapeau sejours week end Cap-Vert

Partir au Cap-Vert


Applis