Route des trolls en Norvège, Ring Road en Islande, côte Amalfitaine ou route des Alpes... Des itinéraires inoubliables à travers le continent européen.

Ring Road - Islande

Ring Road - Islande
© anderm - Fotolia

La Route 1 s’appelle « Ring Road » car elle fait le tour de l’île par la région côtière, le centre de l’île étant inhabité. Sur quelque 1 300 kilomètres, on croise tous les paysages islandais : cratères, torrents, glaciers, lave, sources et geysers. Des paysages de matin du monde…
La route est pour moitié asphaltée ou pavée, mais souvent endommagée en raison de conditions météo extrêmes. Elle est très prisée des touristes car elle relie les curiosités majeures de l’île.

À ne pas manquer : la plupart des points d’intérêt d’Islande se trouvent dans les environs de la Route.

Office de tourisme d'Islande
Consulter notre guide en ligne Islande

Route des trolls - Norvège

Route des trolls - Norvège
© AlexanderNikiforov - Fotolia

À une heure du célébrissime fjord de Geiranger, en direction d’Åndalsnes, ce tronçon de la route 63 est l’un des itinéraires les plus fascinants de Norvège. Étroite, protégée par des murets de pierre, cette route de 11 boucles et longue d’une dizaine de kilomètres serpente sur le flanc de la montagne, au bord du vide. Elle longe une cascade de 200 mètres de haut.

À ne pas manquer : du sommet (862 mètres), magnifique vue sur la vallée (ou la mer de brume qui la recouvre) et les cimes des montagnes. À faire absolument ! Également le long de la route 63, le fjord de Geiranger, les points de vue de la route des Aigles et celui du Dalsnibba.

Office de tourisme de Norvège
Consulter notre guide en ligne Norvège
Reportage Autour du fjord de Geiranger
Voir les photos de la route des trolls

Slea Head Drive (péninsule de Dingle) et Wild Atlantic Way - Irlande

Slea Head Drive (péninsule de Dingle) et Wild Atlantic Way - Irlande
© Lukasz Pajor - Fotolia

La Slea Head Drive fait le tour de l’extrémité ouest de la péninsule de Dingle au départ de la ville du même nom. La région, fascinante, est un condensé de l’Irlande éternelle. Cette côte particulièrement sauvage fut le décor du magnifique film de David Lean, La fille de Ryan (1969).
Une chaîne de montagne aride et des collines rocheuses tombent brutalement dans la mer. De multiples sentiers de randonnées sillonnent la péninsule et font découvrir aux randonneurs des petits lacs d’altitude.
A noter que la Slea Head Drive fait désormais partie du Wild Atlantic Way, une route touristique lancée cette année qui longe la côte Atlantique de l'Irlande sur 2500 km, de Malin Head au Nord à Kinsale tout au Sud, en passant par le Connemara, la baie de Galway et le Kerry. 

À ne pas manquer : Dingle, Slea Head, Ballyferriter, Blasket Island.

Site de la Slea Head Drive et Wild Atlantic Way
Consulter notre guide en ligne Irlande
Carnet de voyage Péninsule de Dingle
Voir les photos de Slea Head

Route allemande des Alpes - Bavière, Allemagne

Route allemande des Alpes - Bavière, Allemagne
Château de Neuschwanstein © JFL Photography - Fotolia

La Deutsche Alpenstrasse parcourt la Bavière en traversant les Alpes sur 500 kilomètres, de Lindau (aux abords du lac de Constance) à Berchtesgaden (à la frontière autrichienne). Forêts, lacs, sommets enneigés et alpages au vert éclatant bordent la route allemande des Alpes.
L’intérêt est aussi culturel, puisque ce parcours relie les monuments historiques et artistiques importants entre eux. La route passe en effet à proximité des châteaux de Louis II de Bavière, de petites églises de village, d’abbayes et de maisons bavaroises typiques.

À ne pas manquer : les châteaux de Louis II de Bavière (Neuschwanstein, Linderhof, Hohenschwangau), Königsee, Berchtesgaden, Garmisch-Partenkirchen et le Zugspitze.

Site de la route allemande des Alpes
Consulter notre guide en ligne Allemagne
Voir les photos de la route allemande des Alpes

Côte amalfitaine - Italie

Côte amalfitaine - Italie
© Ruth P. Peterkin - Fotolia

De Sorrente à Amalfi, la route longe la côte amalfitaine au bord de la Méditerranée. Au sud de Naples, des petites villes se succèdent comme les grains d'un chapelet. Les maisons en terrasses aux couleurs pastel s'accrochent dans les anfractuosités de la côte et les villages de pêcheurs cèdent la place à d'élégantes stations balnéaires, que l'on atteint par une route de corniche. 
De temps à autre, un vieux palace, parfois un peu délabré, surplombe une mer superbe. Citronniers, oliviers et villas de maître complètent le paysage. Bref, un paysage 100 % carte postale.

À ne pas manquer : Sorrente, Positano, Ravello, Grotta dello Smeraldo, Amalfi.

La côte amalfitaine à l’Unesco
Consulter notre guide en ligne Italie
Voir les photos de la côte amalfitaine

Grande et Basse Corniches - Côte d'Azur, France

Grande et Basse Corniches - Côte d'Azur, France
© Circumnavigation - Fotolia

Reliant Monaco à Nice, la Route de la Grande Corniche joue à cache-cache avec la mer. Surplombant le littoral azuréen, elle s’étend sur trente-trois kilomètres et évite le brouhaha et les encombrements du littoral. Une prise de recul qui offre un panorama d’exception, où l’on s’imagine volontiers au volant d’une décapotable, cheveux et écharpe au vent.

À ne pas manquer :
alterner avec la moyenne et basse corniche et s’arrêter à Villefranche-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat, le village médiéval d’Eze, et prendre le temps de visiter le vieux Nice et l’élégant Monaco.

Parc de la Grande Corniche
Consulter notre guide en ligne Côte d'Azur

Texte : Marina Gaultier, Marie Borgers et Jean-Philippe Damiani

Voyages de rêve - Les articles à lire