Road trips aux États-Unis : 10 routes de rêve

Road trips aux États-Unis : 10 routes de rêve
© Corinne Bomont - stock.adobe.com

Les États-Unis sont sans doute le pays des routes mythiques. Route 66, Pacific Coast Highway, Great River Road, route du Blues… Autant d'itinéraires bigger than life à travers des paysages de légende. Gros plan sur 10 routes d’exception des Etats-Unis.

U.S. Route 1 : 3800 km, de Key West au Canada

U.S. Route 1 : 3800 km, de Key West au Canada
Seven Mile Bridge © miami2you - Fotolia

Elle parcourt toute la côte Est des États-Unis. C'est aussi la route la plus longue du pays dans un axe Nord-Sud. En plein centre-ville de Key West se trouve l'une des extrémités de l'itinéraire. Sur la rue Whitehead, la borne kilométrique 0 paraît bien modeste par rapport aux 3 800 km de la Route One. En Floride, sa partie la plus méridionale emprunte la «Overseas Highway» et survole l'archipel des Keys grâce à ses nombreux ponts, notamment le Seven Mile Bridge, comme au ras de l'eau.

A partir de la Géorgie, changement de paysage : la côte et ses plages cèdent la place à des marais. Une zone très rurale qui se prolonge jusqu'en Caroline du Sud. Dans cet État, la route 1 borde le Carolina Sandhills National Wildlife Refuge, où les Américains apprécient la randonnée. Des sentiers sillonnent une nature préservée de pins des marais – une espèce en danger - et de hautes herbes sur un terrain sableux.

A partir du Id-Atlantic, la route 1 traverse les territoires les plus densément peuplés de la côte Est : Washington, Baltimore, Philadelphie, New York... Des cités au patrimoine culturel, culinaire et historique important. Dans le Massachusetts, la route 1 passe par Boston, dans le New Hampshire sur le Memorial Bridge. Ce pont levant remplace intégralement un autre datant de 1923, qui ne supportait plus l'intensité du trafic.

La route s'arrête dans le Maine à la frontière canadienne. Terminus au Pont Clair-Fort Kent. De l'autre côté du fleuve Saint-Jean, de grands espaces invitent à poursuivre le voyage.

California State Route 1 : le rêve californien en 1000 km

California State Route 1 : le rêve californien en 1000 km
Bixby Bridge © lunamarina - Fotolia

C'est sexy le ciel de Californie, dit la chanson… La route, aussi. La California State Route 1 (appelée aussi sur l'un de ses tronçons Pacific Coast Highway ou Highway One) fait partager un certain idéal du rêve américain : le soleil, la liberté, le divertissement et le loisir, le vin et le high-tech. C'est une une langue de bitume qui lèche l'Océan Pacifique, où l'air chaud transporte les mélodies des Beach Boys et les ritournelles du gangsta rap. En chemin, les étapes sont nombreuses, de San Diego à San Francisco.

Pas le temps de s'attarder à San Diego, qu'on dépasse Hungtinton Beach et sa longue plage de 14 km. Ce paradis des surfeurs accueille chaque année des championnats dans cette discipline sportive.

Après Los Angeles, voici Malibu, Ventura et Santa Barbara. A San Simeon, les éléphants de mer viennent se prélasser sur la plage. Dans la même commune se trouve un bâtiment exceptionnel, le Hearst Castle. Cette demeure vaste et exubérante aurait inspiré Orson Welles pour le palais Xanadu dans Citizen Kane. C'est ici aussi que Lady Gaga a tourné le clip de sa chanson GUY.

Sur la côte de Big Sur, on traverse le pont de Bixby Creek, un ouvrage en béton qui, grâce à son esthétique sobre, s'intègre parfaitement dans le paysage naturel. La Pacific Coast Higway pénètre ensuite la ville de Monterey, célèbre pour son aquarium et son festival de jazz. Après Santa Cruz, le road-trip s'achève sur l'un des ponts les plus célèbres au monde, le Golden Gate Bridge de San Francisco.

En raison d'un glissement de terrain survenu l'an dernier, la route est actuellement fermée à la circulation aux environs de Big Sur. Réouverture prévue à l'été 2018.

Route 6 : 5 100 km d’est en ouest

Route 6 : 5 100 km d’est en ouest
Pine Creek Gorge © Zack Frank - stock.adobe.com

Prévoyez au moins six semaines pour faire cette route en visitant tous les centres d'intérêts qu'elle dessert.

La deuxième route la plus longue des États-Unis, la Route 6, s'appelle aussi la Grand Army of the Republic Highway, en mémoire de vétérans de la guerre de Sécession. Avec ses 5.100 km de long, elle traverse le pays d'est en ouest, soit quatorze États. A ses deux extrémités, on trouve les villes de Bishop, en Californie, et de Provincetown, dans le Massachusetts.

Cette route plonge dans l'Amérique profonde où se succèdent petites villes et zones rurales. Plusieurs sites remarquables ponctuent le voyage, à proximité de Sparks, dans le Nevada, comme le parc national Humboldt-Toiyabe. A Provincetown, on peut escalader le Pilgrim Monument, un clocher de 77 m de haut. L'édifice en granite commémore l'arrivée des pèlerins européens en 1620. Gare au vertige.

Mais l'Etat le plus intéressant à traverser, c'est la Pennsylvanie. Voyez par exemple la gorge Pine Creek, très encaissée, si bien qu'elle est surnommée «le grand canyon de Pennsylvanie». Il y a aussi l'étonnant pont de Kinzua, à l'origine de 625 m de long, et datant du début du 20e siècle. Grandement détruit par une tornade en 2003, il offre désormais une promenade au-dessus du vide.

Highway 61 : 1600 km sur la route du blues

Highway 61 : 1600 km sur la route du blues
Memphis © SeanPavonePhoto - stock.adobe.com

Pour le Prix Nobel de littérature Bob Dylan, cette route signifiait la liberté. Le chanteur rock-folk américain en a d'ailleurs fait le titre de son sixième album en 1965: Highway 61 Revisited. A propos de la Highway 61, il a écrit dans le volume 1 de ses chroniques : «Highway 61, la voie principale du country blues, commence là où j'ai commencé (…). C'était ma place dans l'univers, j'ai toujours eu l'impression qu'elle était dans mon sang. »

Dans les années 1950, elle desservait Duluth, où est né Dylan, et filait droit vers la Nouvelle-Orléans.Cela dit, d'autres l'ont chanté avant lui, comme Roosevelt Sykes et son Highway 61 Blues (1932) et Mississippi Fred McDowell's et 61 Highway (1964).

La Highway 61, qui suit grosso modo le cours du Mississippi, est surnommée la route du blues, pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'elle relie entre elles des villes où ce genre musical s'est propagé : Saint Paul (Minnesota), Saint Louis (Missouri), Memphis (Tennessee) et, bien sûr, la Nouvelle-Orléans (Louisiane). Sur cette route, on peut aussi s'arrêter sur les lieux de naissance de musiciens célèbres : Muddy Waters, Son House, Elvis Presley et Charley Patton. Dans le Mississippi, la «voie du blues», un itinéraire touristique, permet d'assouvir sa passion pour le blues.

La Highway 61 possède aussi ses histoires tragiques et ses mystères. Le 26 septembre 1937, Bessie Smith, l'impératrice du blues y est décédée dans un accident de voiture entre Memphis et Clarksdale.

Une légende entoure aussi un autre artiste Robert Leroy Johnson. Le musicien aurait fait un pacte avec le diable au carrefour de la 61 et de la route 49. En échange de son âme, il obtiendrait le succès. Une gloire éphémère de son vivant : le guitariste est mort à l'âge de 27 ans dans des circonstances troubles. Au carrefour, un panneau avec des guitares rappelle ce pacte diabolique.

Lire notre reportage Sur la route du blues, de Chicago à La Nouvelle-Orléans

Great River Road : 3 300 km le long du Mississippi

Great River Road : 3 300 km le long du Mississippi
Le long du Mississippi © johnsroad7 - stock.adobe.com

Créée en 1938, cette route est presque aussi longue que le fleuve qu'elle accompagne. La Great River Road, qui longe le Mississippi, fait près de 3300 km. Le Mississippi a largement contribué à l'agriculture grâce à ses rives riches en limons. Au 19e siècle, le commerce aux alentours entraîna l'essor des bateaux en vapeur. Aujourd'hui plus de 70 musées et sites, dispersés dans les dix États croisés par la route, rappellent cette riche histoire.

 La Great River Road traverse deux réserves naturelles, la Chickasaw National Wildlife Refuge et le Reelfoot Lake State Park, mais aussi le site historique de Fort Pillow Historic State Park, théâtre de la Guerre de Sécession. Cet endroit est tristement célèbre pour la bataille de Fort Willow. A l'issue du conflit, les troupes de l'Union, majoritairement des Noirs, furent massacrés par les Sudistes.

Mais la Great River Road célèbre aussi des moments plus pacifiques, par exemple autour d'un verre de vin, dans les vignobles du Minnesota ou du Wisconsin. Cette route a aussi inspiré les artistes. Le compositeur américain Ferde Grofé a décrit dans son œuvre Mississippi Suite (1925) des scènes aux alentours du fleuve, depuis le Lake Itasca jusqu'au golfe du Mexique.

Route 66 : la route mythique des USA

Route 66 : la route mythique des USA
Vieux tacot à Hackberry © fannyes - stock.adobe.com

La Route 66 n'a plus d'existence officielle. Créée en 1926, elle a été déclassée en 1985. Pourtant son souvenir subsiste, d'autant plus que des associations tentent de lui redonner son lustre d'antan. A l'origine, elle partait de Chicago, dans l'Illinois, pour atteindre Santa Monica, en Californie. En 1946, cette voie a été immortalisée dans la chanson (Get Your Kicks on) Route 66 interprétée par le chanteur de rythm' and blues Nat King Cole.

Dans les années 1930, ce sont les victimes de la Grande Dépression qui ont suivi son tracé pour gagner les cieux plus économiquement cléments de l'Ouest. Un exode retracé par le roman Les Raisins de la colère et son adaptation au cinéma. Sur grand écran encore, les lieux de traversés par cette route ont été condensés dans Radiator Springs, une ville fictive qui figure dans Cars, la franchise automobile du studio Pixar.

Longue de près de 4 000 km, la route 66 prend son envol au 85 Adams Street, juste en face de l'Institut d'art de Chicago. Elle parcourt ensuite huit États : l'Illinois, le Missouri, le Kansas, l'Oklahoma, le Texas, le Nouveau-Mexique, l'Arizona et la Californie. Un road trip très vintage en somme.

Lire notre reportage sur la Route 66

Highway 163 : en route pour Monument Valley !

Highway 163 : en route pour Monument Valley !
Highway 163 près de Monument Valley © venemama - stock.adobe.com

Construite en 1970, la Highway 163 chevauche seulement deux États, ceux de l'Arizona et de l'Utah, sur 100 km. Elle offre néanmoins l'occasion d'admirer les rochers rouges et l'aridité du désert. Son intérêt principal provient de son tracé à travers Monument Valley, un site exceptionnel aux États-Unis.

Terre des indiens Navajos, Monument Valley est symbolisée par deux curiosités géologiques, creusées par l'érosion. Les buttes West and East Mitten sont indissociables de la conquête de l'Amérique par les pionniers.

Même dans le désert, on est en terrain connu. On y trouve facilement ses repères car la Monument Valley a été représentée dans de nombreuses œuvres d'art.

Quelques exemples? Dans des westerns John Ford, de Sergio Leone ou de Clint Eastwood, dans les films Easy Rider et Forrest Gump, dans des épisodes des séries Doctor Who ou de McGyver, dans le jeu vidéo Horizon Zero Dawn ou encore sur la pochette de l'album 10 000 Hz Legend du groupe français Air... C'est dire si la Highway 163 est mythique.

Cette route propose de voir d'autres merveilles naturelles, des buttes en forme d'éléphant et de chameau ou encore «Totem Pole», un éperon rocheux dressé à la verticale. Il y a aussi «The Thumb», en forme de pouce. Tous les noms des rochers se rapportent à l'imagination de ceux qui les ont observés. Au fait, les Navajos nomment Monument Valley « Tsé Bii' Ndzisgaii », ce qui signifie « la vallée des rocs ».

Route 12, dans les grands espaces de l'Utah

Route 12, dans les grands espaces de l'Utah
Grand Staircase-Escalante © pabrady63 - stock.adobe.com

Sa longueur est uniquement de 200 km. Ce qui ne l'empêche pas de figurer parmi les « National Scenic Byway », ces routes distinguées par le gouvernement américain pour leur caractère exceptionnel, tant culturel que naturel.

Entièrement située dans l'Utah, la Route 12 (Going to the Sun Road ou Trail Ridge Road) possède un véritable caractère, avec ses forêts de pins et ses cols élevés. Au loin, on aperçoit les canyons du Parc national de Bryce Canyon. La ville la plus proche du parc s'appelle Panguitch, c'est là que démarre la route 12.

La voie traverse la forêt nationale de Dixie, la plus grande de l'État (8000 km²), puis le parc national de Bryce Canyon, avec ses étonnantes «cheminées de fée», des colonnes rocheuses aux formes phalliques. Elle poursuit son chemin dans les villages de Tropic et de Henrieville avant de s'aventurer dans le Monument national de Grand Staircase-Escalante. C'est là qu'on peut admirer l'arche Metate, avec ses courbes dessinées dans la roche par l'érosion. Un peu plus loin, on fait face à une falaise dont les indiens Pueblos se servaient pour stocker leur nourriture.

Après Escalante, ville qui tient son nom de la rivière voisine, la Route 12 offre un magnifique point de vue sur la partie nord du Grand Staircase et ses paysages arides et complexes. On peut s'arrêter après Boulder pour faire connaissance avec le parc d'État Anasazi. Des fouilles ont révélé que qu'une communauté d'environ 200 de ces Amérindiens ont vécu ici au 12e siècle. La route s'achève à Torrey, village construit par des pionniers mormons à la fin du 19e siècle.

Highway 101 : une corniche sur le Pacifique

Highway 101 : une corniche sur le Pacifique
Cannon Beach © estivillml - stock.adobe.com

L'US Route 101 ouvre une immense fenêtre sur l'océan Pacifique, puisqu'elle longe la côte sur près de 600 km, dans l'Oregon, au nord-ouest des États-Unis. Les grands espaces sont donc au rendez-vous, deux parcs nationaux permettent de faire une escapade hors bitume.

Le parc d'Etat Oswald West est très fréquenté par les surfeurs, qui se fraient un chemin dans la forêt de conifères pour atteindre la plage. Le parc d'Ecola, près de Cannon Beach, possède un stack étonnant, Haystack Rock, un immense rocher qui perce les vagues.

À Reedsport, l'Oregon Dunes National Recreation Area voit des dunes de sable prendre leurs aises sur une soixantaine de kilomètres. Les otaries de Steller, pour leur part, ont préféré s'établir dans les rochers près de Florence. En hiver, elles viennent s'abriter dans une grotte qu'il est possible de visiter.

Il n'y a pas que la nature pour accomplir des prodiges. La route 101 est jalonnée par de nombreux ponts, qui ont pour particularité d'avoir été conçus par le même ingénieur, Conde McCullough (1887-1946). Rien qu'en 1936, il en fit terminer cinq pour la route 101. Son chef-d'oeuvre : le pont de Yaquina Bay, à New Port, avec son mélange d'influences art déco et gothique pour les ornements.

Hana Highway : superbes panoramas sur Hawaii

Hana Highway : superbes panoramas sur Hawaii
Parc Waiʻanapanapa © estivillml - stock.adobe.com

Des virages, des dénivelés... Il faut avoir le cœur bien accroché. Les panoramas de la Hana Highway ne se livrent pas sans quelques désagréments mineurs. Mais les plus courageux seront récompensés par des souvenirs à la dizaine. La route arpente la côte nord-est de l'île de Maui, la deuxième plus grande de Hawaii, elle relie Kahului à Hana sur une centaine de kilomètres.

Quelles sont les merveilles qu'on rencontre en chemin? Le sable noir volcanique du parc Waiʻanapanapa contraste furieusement avec les eaux azurées de l'océan Pacifique. La côte se prête à des plongeons du haut de rochers escarpés. On se faufile aussi dans des tubes créées par des coulées de lave. Mais Hana, ce n'est pas que de la pierre. Le jardin botanique Kahanu apparaît comme un oasis verdoyant au milieu de ces paysages déchiquetés. Autre espace de verdure : le «Jardin d'Eden», aux accents tropicaux, avec son manguier centenaire auprès duquel se reposer.

La beauté de la Hana Highway tient aussi à ses multiples chutes d'eau croisées sur la route. Les Wailua Falls, par exemple, ont figuré dans le générique de début de la série L'Île fantastique. On y vient le matin pour voir le soleil y créer des arcs-en-ciel. Après toutes ces émotions, rien ne vaut une pause au Grandma's Coffee House de Keokea, une institution sur l'île de Maui.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos, bons plans et adresses de votre road trip dans les Routards consacrés aux États-Unis : New York, Californie, Parcs nationaux de l’Ouest américain, Louisiane, Floride et États-Unis Nord-Est

Consulter nos guides en ligne Etats-Unis, Californie, Floride, Louisiane, Hawaii et Parcs nationaux de l’Ouest américain.

En savoir plus sur la voiture aux Etats-Unis

Comment y aller ?

Vols directs quotidiens entre Paris CDG et New York, Boston, Chicago, Los Angeles, San Francisco et Miami

Trouvez votre billet d’avion pour les Etats-Unis

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel aux Etats-Unis

Texte : Joël Métreau

Mise en ligne :

Les articles à lire

Au cœur de l’Ille-et-Vilaine, la capitale historique de la Bretagne possède un...

Bons Plans Voyage