Le Sud de la Bavière, l’Allemagne au sommet

Le Sud de la Bavière, l’Allemagne au sommet
© JFL Photography - Fotolia

Sur près de 500 km, la route allemande des Alpes parcourt le sud de la Bavière, entre Lindau (près du lac de Constance) et Berchtesgaden (à 20 km de Salzbourg). En chemin, le voyageur croise de magnifiques paysages de montagne, les châteaux de Louis II de Bavière et d’adorables villages aux façades peintes et aux chalets fleuris. C’est l’une des routes les plus pittoresques d’Europe.

Deux étapes retiendront particulièrement l’attention des amateurs de montagne, de beaux panoramas et de randonnée : Garmisch-Partenkirchen, située à proximité du Zugspitze (point culminant d’Allemagne) et Berchtesgaden, au cœur d’un splendide parc national et à côté du célèbre lac Königssee.

Deux belles destinations de vacances, au cœur d’une nature grandiose et préservée, que nous vous invitons à découvrir…

Garmisch-Partenkirchen, entre nature et histoire

Garmisch-Partenkirchen, entre nature et histoire
Garmisch-Partenkirchen © Wolfilser - Fotolia

Située au sud de la Bavière, à une centaine de kilomètres de Munich, Garmisch-Partenkirchen est la plus célèbre des stations de ski allemandes depuis les J.O. de 1936. Jumelée avec Chamonix, « GaPa », comme on la surnomme ici, se trouve au pied du point culminant d’Allemagne, le Zugspitze (2 962 m), mais surtout au cœur d’un magnifique paysage alpin.

Sommets spectaculaires, profondes forêts de résineux, lacs aux eaux cristallines, alpages aux herbes généreuses, panoramas idylliques… La région de Garmisch-Partenkirchen dégage une beauté à la fois grandiose et apaisante, et la pureté de son air lui vaut le titre de « station climatique », spécialisée dans les séjours de bien-être.

Outre l’offre de sports d’hiver qui bénéficie des installations olympiques (dont un imposant tremplin de saut à ski de 60 m de haut), « GaPa » se révèle une destination outdoor exceptionnelle : VTT, rafting, deltaplane, parapente, kayak, accrobranche, escalade, golf et, bien entendu, de belles balades sont au menu des séjours estivaux. Quelques 300 km de sentiers de randonnée et 450 km de pistes cyclables sillonnent la région.

Garmisch-Partenkirchen historique

Loin d’être une station sans charme, Garmisch-Partenkirchen se révèle une séduisante petite ville historique, où le musicien Richard Strauss (Ainsi parlait Zarathoustra) vécut plus de 40 ans. En fait, il s’agit de la réunion de deux villages : Garmisch, fondé au Moyen Âge, et Partenkirchen, dont les origines remontent à l’antiquité romaine.

À Garmisch, réputé pour ses boutiques, on admirera les coquets chalets aux balcons fleuris de la Frühlingstrasse avant de découvrir, dans l’émouvante église Sankt Martin (Alte Pfarrkirche St. Martin), une fresque murale sur la Passion du 15e siècle. Plus calme et résidentiel, Partenkirchen s’anime en soirée le long de la Ludwigstrasse, bordée de maisons peintes, où se trouvent de typiques auberges à l’ancienne, des artisans, ainsi que les meilleures confiseries et pâtisseries de la ville.

Installé dans une belle demeure du 17e s de la Ludwigstrasse, le musée Werdenfelser retrace l’histoire, la culture et le folklore de la région. Preuve s’il en est que Garmisch-Partenkirchen est une station de montagne avec un supplément d’âme…

Le Zugspitze, point culminant de l’Allemagne

Le Zugspitze, point culminant de l’Allemagne
Zugspitze © jsk12 - Fotolia

Vous viendrez sans doute à Garmisch-Partenkirchen pour le voir : le fameux Zugspitze, point culminant d’Allemagne et must des Alpes bavaroises, pas si élevé que ça : 2 962 m. Par temps clair, superbe panorama à 180 ° du sommet portant sur les montagnes de quatre pays (Allemagne, Suisse, Autriche, Italie).

On rejoint le Zugspitze en train à crémaillère et téléphérique en 1 h 30 depuis Garmisch-Partenkirchen. Parvenu au sommet, vous pourrez fêter l’événement en trinquant au Biergarten le plus haut du monde, le Münchner-Haus (on peut également y dormir). Autre solution plus rapide : prendre le téléphérique au lac d’Eibsee à 10 km de Garmisch (10 min de montée). Profitez-en pour faire le tour du lac à pied. La balade, au bord d’une étendue d’eau turquoise bordée de sapins, offre de splendides vues sur le Zugspitze.

Si l’envie de tutoyer d’autres sommets vous tente, sautez dans la télécabine du Wank, qui rejoint en 20 min cette montagne de 1 780 m surplombant Garmisch-Partenkirchen et sa vallée. Avec, pour toile de fond, l’inévitable Zugspitze et, sur la montagne, un beau sentier pédestre panoramique. Autre point d’observation du toit de l’Allemagne : l’Alpspitze (2 968 m), où l’on peut marcher sur une passerelle suspendue dans le vide au-dessus de la vallée !

De nombreuses autres randonnées et excursions, de durée et de difficulté variables, sont possibles au départ de Garmisch-Partenkirchen. Parmi les plus impressionnantes, la gorge de Partnach (Partnachklamm) que l’on rejoint en 20 min de marche : s’étendant sur 700 m et profonde de plus de 100 m, elle offre le spectacle d’un torrent déchaîné se faufilant avec fureur entre d'imposantes parois rocheuses. Un décor et une atmosphère fantastiques dignes du Seigneur des Anneaux.

Les plus courageux – ainsi que les fans de Louis II de Bavière – se rendront au pavillon de chasse royal sur le Schachen : pas moins de 4 h de marche sont nécessaires pour rejoindre ce refuge que le « roi fou » se fit construire à quelque 1 860 m d’altitude dans un décor montagnard idyllique.

La Bavière, autour de Garmisch-Partenkirchen

La Bavière, autour de Garmisch-Partenkirchen
Maison du petit chaperon rouge à Oberammergau © Jean-Jacques Cordier - Fotolia

À seulement 1 h de route de Munich, Garmisch-Partenkirchen s’avère une excellente base pour découvrir les richesses touristiques du sud de la Bavière. On peut y poser son sac de voyage et rayonner dans les environs. Parmi les sites à ne pas manquer :

- Mittenwald, à 20 km à l’est de Garmisch, tout près de la frontière autrichienne : cette petite ville aux maisons peintes et fleuries est réputée pour sa lutherie (intéressant musée sur le sujet). Très belles balades à faire dans les environs, ainsi qu’autour du merveilleux lac Walchensee voisin.

- Murnau et le « Pays bleu » à 20 km au nord de Garmisch : là encore, une ravissante petite ville bavaroise dans un bel écrin naturel. La région doit son nom aux peintres du mouvement artistique « Cavalier bleu », comme Kandinsky, Gabriele Münther, Franz Marc, qui y séjournèrent. On peut admirer leurs œuvres, ainsi que des tableaux du mouvement expressionniste « Die Brücke », au musée du Château de Murnau et au Franz-Marc Museum à Kochel am See.

- Oberammergau à 18 km au nord-ouest de Garmisch : plus typique, tu meurs ! Au cœur des alpages et au pied des montagnes, un village 100 % bavarois où l’on trouve parmi les plus belles maisons peintes du Land. Scènes religieuses ou de banquets, contes traditionnels, dictons… De vrais livres d’images en guise de façades ! L’artisanat sur bois local est réputé dans toute l’Allemagne. À 20 km de là, ne manquez pas l’église de Wies, chef-d’œuvre rococo classé à l’Unesco.

- Linderhof et les châteaux de Louis II : Linderhof se trouve à 15 km de Garmisch. Un château de poche, inspiré par Versailles, dont la principale curiosité est la grotte de Vénus, totalement artificielle, qui évoque le décor de l’opéra Tannhaüser de Wagner, lac intérieur compris. Il faut le voir pour le croire ! Les châteaux de Neuschwanstein et de Herrenschiemsee sont, quant à eux, un peu plus éloignés.

Enfin, de Garmisch-Partenkirchen, on peut prendre la Route allemande des Alpes qui sillonne le sud de la Bavière jusqu’à Berchtesgaden, à la frontière autrichienne. Un autre haut lieu de la nature made in Germany.

Randonnées dans le parc national de Berchtesgaden

Randonnées dans le parc national de Berchtesgaden
Le Königssee du haut du Jenner © serkat Photography - Fotolia

Tout au bout de la route allemande des Alpes, à la frontière avec l’Autriche, la petite ville de Berchtesgaden se blottit au cœur de l’un des plus beaux territoires de la chaîne alpine. Lacs, forêts, alpages, cimes enneigées, faune et flore préservées, et surtout des panoramas grandioses… Un festival de nature à l’état pur ! La région environnante, dominée par la silhouette massive du mont Watzmann (2 713 m), est d’ailleurs classée parc national et réserve de biosphère Unesco.

Préparez vos chaussures de marche ! La région compte 260 km de chemins de randonnée et de sentiers alpins, de tous niveaux. Le choix est vaste : on peut, par exemple, approcher la masse rocheuse du mont Watzmann, explorer les tumultueuses gorges de Wimbach, ou faire de la randonnée sur glace au Glacier Bleu.

Autre must : admirer le sublime Königssee depuis la chapelle de glace de Sankt-Bartholomä, le point de vue du Malerwinkel (facilement accessible) ou du haut du mont Jenner (le plus beau point de vue).

En chemin, les randonneurs pourront observer une faune très riche, et notamment des bouquetins, des cerfs, des chamois, des marmottes, des aigles royaux, des lièvres ou des hormins des Pyrénées.

Avant de partir en montagne, nous vous recommandons de visiter l’expo sur le parc national à la Haus der Berge (maison de la montagne).

Les villages bavarois, de Berchtesgaden à Ramsau

Les villages bavarois, de Berchtesgaden à Ramsau
Ramsau © JFL Photography - Fotolia

Enrichi au Moyen Âge par le commerce du sel, le village de Berchtesgaden recèle un beau patrimoine qui témoigne de l’opulence de la région. Outre le château royal, on peut admirer les belles demeures aux façades peintes de la vieille ville, comme l’étonnant trompe-l’œil de l’auberge Zum Hirschen.

Berchtesgaden, où il n’est pas rare de croiser des hommes en culotte de peau, a gardé un côté pittoresque et « tradi ». Flonflons assurés du côté du Biergarten pour accompagner en musique bières, saucisses et autres knödeln. La ville est réputée pour ses boutiques d’artisanat, aussi bien pour les sculptures sur bois, la broderie que les Lederhosen (culotte de peau).

Après une promenade dans les rues de Berchtesgaden, on enfilera avec plaisir sa combinaison de mineur pour explorer les mines de sel (Salzbergwerk), toujours en activité : la visite guidée, passionnante, permet de découvrir le processus de production de l’or blanc, en parcourant les galeries, mais aussi les lacs souterrains, de ces mines creusées au 16e s jusqu’à 600 m sous terre.

Dans les environs, d’idylliques villages, avec leurs églises au clocher à bulbe, se nichent au creux des montagnes : l’un d’entre eux, Ramsau, fait d’ailleurs la couverture du Routard Allemagne 2016 !

Quant à la visite du sinistre nid d’aigle d’Hitler qui surplombe Berchtesgaden désormais une attraction touristique –, on peut s’en dispenser (mis à part son excellent centre de documentation). Les magnifiques panoramas sont suffisamment nombreux dans la région pour éviter celui depuis la montagne d’Obersalzberg, où se trouve l’ex-refuge du dictateur.

Le lac Königssee, majestueux comme un fjord

Le lac Königssee, majestueux comme un fjord
Chapelle de Sankt-Bartholomä © lom742 - Fotolia

C’est incontestablement la star des Alpes bavaroises, un site exceptionnel à couper le souffle. Le Königssee, incroyable lac de montagne en forme de fjord, n’a d’ailleurs pas volé son nom : ce « lac royal » déploie ses eaux, atteignant par endroits près de 200 m de profondeur , sur 8 km de long et 1,7 km de large au pied de falaises s’élevant jusqu’à 2 000 m ! Cette merveille de la nature, à la fois majestueuse et sauvage, vaut à elle seule le voyage à Berchtesgaden.

Bien entendu, vous ne serez pas seul. Pour voguer en toute tranquillité sur le lac, mieux vaut faire une promenade en bateau avant 9 h du matin en été. Il s’agit du seul moyen de circulation, les montagnes plongeant directement dans le lac.

Au bout de 45 min, le bateau atteint la chapelle de Sankt-Bartholomä (17e s), isolée sur une rive au bord du lac, au pied du massif du mont Watzmann. Un lieu de pèlerinage célèbre en Bavière (et pas seulement touristique !).

Quelle beauté, tout de même, que cette petite église, surmontée de ses clochers rouges à bulbe, se détachant sur fond de falaises et de cimes enneigées ! Juste à côté, une auberge sert la spécialité du lac, le Schwarzreiter (du poisson fumé). De là, quelques sentiers permettent de se balader dans les environs.

Si la plupart des visiteurs se contentent d’aller à Sankt-Bartholomä, nous vous recommandons de poursuivre votre balade jusqu’à l’extrémité sud du Königssee, à Salet. Ici, le contraste entre l’eau émeraude sous le soleil, le vert profond de la forêt et la blancheur de la roche se fait encore plus saisissant. 

De Salet, un sentier conduit en 30 min à un autre lac, plus petit mais encore plus sauvage que le Königssee, niché dans un cirque montagneux  : l’Obersee, dont les eaux immobiles servent de miroir au paysage environnant. Difficile, en scrutant l’Obersee, de distinguer la roche du lac, le bleu du ciel et celui de l’eau. Les éléments fusionnent dans un étourdissant jeu de reflets. La nature, ici, semble l’œuvre d’un artiste inspiré.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Allemagne

Office national allemand du tourisme

Bavière Tourisme

Office de tourisme de Garmisch-Partenkirchen

Infos sur le Zugspitze

Office de tourisme de Berchtesgaden

Comment y aller ?

Vols directs vers Munich au départ de Paris-CDG et plusieurs autres aéroports français avec Lufthansa. Trouvez votre billet d’avion.

En voiture : Garmisch-Partenkirchen se trouve à 92 km au sud de Munich via la A95 ; Berchtesgaden se trouve à 156 km au sud-est de Munich via la A8. Prévoir un budget parking conséquent.

En train : liaison directe Munich-Garmisch-Partenkirchen (1 h 23 de trajet) et Munich-Berchtesgaden (2 h 35) avec Deutsche Bahn.

Bonnes adresses

- Gästehaus Maria : Zoeppritzstrasse 20, à Garmisch-Partenkirchen. Ambiance chalet bavarois et pension de famille dans cette belle maison de Garmisch, à deux pas de la fameuse Frühlingstrasse. Accueil affable, chambres confortables et bon petit déjeuner buffet dans la véranda avec vue sur le Zugspitze. Doubles 90-110 €.

- Jugendherberge (AJ) Garmisch-Partenkirchen : Jochstrasse 10, à Burgrain. Chambres de 2 à 6 lits dans un petit village à 3 km de Garmisch. Nuitée à partir de 26 €.

- Gästehaus Mitterweinfeld : Weinfeldweg 6, à Berchtesgaden. Un chalet traditionnel à quelques minutes à pied du centre de Berchtesgaden. Superbe vue sur les montagnes. Doubles dès 64 €.

- Hotel Edelweiss Berchtesgaden : Maximilianstrasse 2, à Berchtesgaden. Prestations haut de gamme pour ce bel hôtel situé au cœur de Berchtesgaden. Piscine, spa, toit-terrasse et 3 restaurants à la cuisine soignée. Remarquable petit déjeuner buffet. Service pro et attentionné. Doubles à partir de 198 €, promos sur Internet.

- Gasthof  Fraundorfer : Ludwigstrasse 24, Garmisch-Partenkirchen. Une belle auberge bavaroise dans la rue historique de Partenkirchen. Tous les grands classiques sont au rendez-vous (saucisses, jarret de porc, choucroute, bière…), musique traditionnelle comprise. Ambiance joyeuse. Fait également hôtel. Plats 10-15 €.

- Zum Wildschütz : Bankgasse 9, à Garmisch-Partenkirchen. Dans la même veine, une autre table traditionnelle et très populaire, côté Garmisch cette fois-ci. Une adresse chaleureuse et conviviale, où l’on se régale d’une cuisine aussi typique que roborative. Plats 8-20 €.

- Gasthof Auzinger : Hirschbischlstrasse 8, à Hintersee. Une taverne typique à deux pas de l’un des plus beaux lacs de la région. Cuisine locale classique et savoureuse.  Plats 9-15 €.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Allemagne Les articles à lire

Voyage Allemagne

Bons Plans Voyage

Services voyage