Road trips en Espagne : 7 routes de rêve

Road trips en Espagne : 7 routes de rêve
Moulins de Consuegra © marcin jucha - stock.adobe.com

De la route des villages blancs d’Andalousie à celle des châteaux de Navarre, en passant par la corniche sur la Méditerranée de Majorque, on vous fait découvrir 7 routes d’exception en Espagne. Avec même une halte devant les fameux moulins de Don Quichotte… Vamos !

Route des villages blancs d’Andalousie

Route des villages blancs d’Andalousie
Arcos de la Frontera © Mik Man - stock.adobe.com

Dans les provinces de Malaga et de Cadix, « les villages blancs » sont nés d’une vieille coutume : celle de couvrir les maisons de chaux afin de les blanchir. C’était un moyen de supporter la chaleur intense des étés andalous. Des contrastes saisissants sont apportés jusque dans les petites ruelles par les couleurs vives des fleurs en pot (géraniums, bougainvilliers…), les toits en tuiles rouges et le bleu éclatant du ciel.

Ces villages sont situés au sommet de collines, parfois sur des flancs escarpés. Un parcours d'environ 200 km les relie entre eux, au milieu d'un paysage parsemé de champs de blés, d'oliviers, de chênes...

Parmi les bourgs notables, Arcos de la Frontera, situé sur un piton rocheux, offre un panorama magnifique sur le fleuve Guadalete. La route des villages blancs traverse une trentaine de communes dont Ubrique, Medina Sidonia ou de Vejer de la Frontera. Elle passe aussi dans la région montagneuse de Ronda, dans les Parcs naturels de la Sierra de Grazalema et de Los Alcornocales.

Plus d'infos sur l'Andalousie

Corniche de la Serra de Tramuntana (Majorque, Baléares)

Corniche de la Serra de Tramuntana (Majorque, Baléares)
Valldemossa © bbsferrari - stock.adobe.com

C’est le joyau de Majorque. Culminant à 1 436 m au Puig Major et inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 2011, la Serra de Tramuntana domine la côte ouest de Majorque, de sommets en falaises, telle une forteresse naturelle.

Une route de corniche très sinueuse, la Ma10, la traverse, permettant d’admirer toute la beauté de ses paysages. Au sud, entre Andratx et Esporles, les panoramas sont les plus impressionnants, avec des belvédères et des miradors sur la Méditerranée. Plus au nord, Deià séduit avec ses vieilles maisons de pierre accrochées à un promontoire coiffé par une église. Juste avant, une route conduit à Valldemossa et à sa chartreuse où se réfugièrent Frédéric Chopin et George Sand. En chemin, quelques routes secondaires, étroites et encore plus tortueuses, dégringolent vers la mer et les ports de poche d’es Canonge, ou Port de Valldemosa. Puis, c’est l’arrivée au village de Soller.

De Soller, la route repart vers le nord-est en direction de la péninsule de Formentor, croisant le monastère de Lluc. Quelques kilomètres avant, une route secondaire, sinueuse et étroite, descend vers la sublime calanque de Sa Calobra : une crique turquoise nappée de roches et de pins, que l’on peut aussi rejoindre via une randonnée de 6 heures.

Plus d'infos sur les Baléares

Route de Don Quichotte (Castille-La Manche)

Route de Don Quichotte (Castille-La Manche)
Moulins de Campo de Criptana © Mik Man - stock.adobe.com

Le roman espagnol le plus célèbre a été écrit par Miguel de Cervantes au début du 17e siècle. Son héros est devenu une icône de la littérature classique : Don Quichotte de la Manche. Dans la région de Castille-La Manche, au centre de l’Espagne, un itinéraire propose de suivre les traces de ce chevalier idéaliste en traversant 13 villes et villages en une semaine. La première étape, c'est Alcalá de Henares, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1998, et où est né Miguel de Cervantes. Son université achevée au 16e siècle témoigne de la richesse de la Renaissance espagnole.

Après une pause à Madrid, direction Esquivias, dans la région de Tolède, où est née l'épouse de Cervantès. Dans « la ville des trois cultures » (chrétienne, musulmane et juive), le couple s'est marié. À Consuegra, sur la colline de Calderico, se dressent douze moulins à vent du 16e siècle. Chacun a reçu le nom de l'un des personnages de Don Quichotte. À Campo de Criptana, on trouve toutefois les moulins qui auraient vraiment inspiré Cervantes.

À El Toboso, on peut visiter la maison de la Dulcinée de Don Quichotte, avant de rejoindre Argamasilla de Alba et Ossa de Montiel, où sont respectivement situées les grottes de Medrano et Montesinos, mentionnées dans le roman. La dernière étape à Ciudad Real, à 200 km de Madrid, permet de visiter le musée de Don Quichotte.

Route des châteaux et des forteresses de Navarre

Route des châteaux et des forteresses de Navarre
Olite © herraez - stock.adobe.com

Pour se défendre, il faut prendre de la hauteur. Situé au nord de l'Espagne, le royaume de Navarre, de par sa situation frontalière, a vu la construction de châteaux, de forteresses et de places fortifiées au fil des siècles. Aujourd'hui, quatre itinéraires permettent de visiter pas moins de 19 lieux stratégiques, en traversant les beaux paysages de Navarre.

Le premier itinéraire s'aventure dans les Pyrénées et rencontre les vestiges du château d'Amaiur, la Maison-tour Jauregia (Donamaria) et le palais Jauregia (Irurita). Le deuxième, qui traverse la Cuenca de Pampelune, croise les ruines du château-palais de Tiebas, une construction gothique du 13e siècle, et surtout l'ensemble fortifié de Pampelune, bâti entre les 16e et 18e siècles. D'une longueur de 5 km, c'est l'une des enceintes de remparts les mieux conservées en Europe.

Un troisième itinéraire parcourt les environs de Tudela et la région de la Ribera, donnant à voir les châteaux de Santacara, de Marcilla et de Cortes. Le quatrième, très complet, vous emmène dans la zone centrale de la Navarre. Clou du parcours : le fabuleux palais royal d'Olite. Bien que construit à des fins militaires, l'édifice a acquis au fil du temps une fonction résidentielle, qui se reflète dans l'architecture. Autre site d'exception : Estella-Lizarra, ville appelée « Estella la belle » au 15e siècle et également surnommée la « Tolède du Nord ».

Et, puisque vous êtes en Navarre, faites un détour par les pistes des Bardenas Reales, dans un décor digne du Far West américain !

Route du volcan du Teide (Tenerife, Canaries)

Route du volcan du Teide (Tenerife, Canaries)
Volcan du Teide © eldeiv - stock.adobe.com

De La Laguna à Santiago del Teide, cette route traverse le cœur de Tenerife sur une centaine de kilomètres, offrant un saisissant aperçu des paysages volcaniques de l’île et de sa flore subtropicale. Elle donne à voir des sites grandioses et lunaires, comme le volcan du Teide culminant à 3 718 m et des canyons dignes de l’Ouest américain.

Après avoir visité la charmante cité historique de La Laguna, dont la vieille ville de style colonial est classée à l’Unesco,  prenez la route TF24, qui permet de rejoindre le parc national du Teide. Le site comprend 37 chemins de randonnée, dont l’un permet de rejoindre le volcan (accessible aussi par téléphérique). En chemin, plusieurs miradors permettent d’admirer des paysages minéraux sculptés par la lave ou recouverts de pinède et de végétation subtropicale. Sublime !

Plus d'infos sur les Canaries, et en particulier sur Tenerife

Route de l’Argent (via de la plata) de Séville à Gijón

Route de l’Argent (via de la plata) de Séville à Gijón
Cáceres © joserpizarro - stock.adobe.com

Reliant Séville à Gijón et traversant l’ouest de l’Espagne du nord au sud, la via de la Plata (ou route de l'argent), longue de 800 km, suit le tracé d’une ancienne voie romaine à travers montagnes et vallées, dont les origines remontent à la fin de l’âge de bronze. Elle fut empruntée par les Romains au temps des empereurs Hadrien et Trajan et l’autoroute A66 a été construite suivant le même axe.

À l'origine, la voie romaine reliait les villes de Mérida et d'Astorga. Elle a été prolongée jusqu'à Gijón, au nord, et Séville, au sud. Commencez donc votre périple par cette dernière, afin de visiter ses bâtiments incontournables comme l’Alcazar et la majestueuse cathédrale, où repose Christophe Colomb. Le voyage continue à Mérida, capitale de l'Estrémadure et siège d'un ensemble archéologique romain, classé à l'Unesco. Autre ville dont le centre historique et médiéval est inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité : Cáceres.

L'étape suivante, c'est Salamanque, dont la vieille ville renferme une quantité de trésors architecturaux, comme la plaza Mayor, la célèbre université, la maison des coquillages, les Tours de la Clerecía... Dans la région de Castille-León, Benavente abrite la tour du Caracol, mélange de styles gothique et Renaissance, tandis qu'Astorga s'enorgueillit de son palais épiscopal conçu par Antoni Gaudí. On peut poursuivre le trajet jusqu'à Oviedo et Gijón, afin de goûter aux délices de la côte des Asturies.

Route du Califat, de Cordoue à Grenade (Andalousie)

Route du Califat, de Cordoue à Grenade (Andalousie)
Cordoue © DavidShaun - stock.adobe.com

Du 8e au 15e s, le sud de la péninsule ibérique appartenait au monde musulman, alors en plein essor géographique, intellectuel et scientifique. L'Islam des lumières a laissé une empreinte forte sur deux villes d'Andalousie : Cordoue et Grenade. Entre les deux, la route du califat donne à voir l'héritage d'al-Andalus , foyer de haute culture au sein de l'Europe médiévale.

Dans le centre historique de Cordoue, la mosquée-cathédrale est l'un des plus beaux monuments de l'art islamique d'Espagne. Érigée au 8e s., elle a connu plusieurs modifications depuis - elle furt successivement église, mosquée et cathédrale -  qui ont notamment donné un labyrinthe de colonnes à l'intérieur. En termes de superficie, elle dépasse même celle de la Mosquée bleue d'Istanbul. 

Après une visite de la Medina Azahara, on peut prendre la route du Califat, de plus de 300 km, en direction de l'Est. On passe par des villes aux remparts et forteresses imposants : Espejo, Castro del Río et Baena. On peut préférer passer par un embranchement au sud et voir Fernán Núñez, Montemayor, Montilla et Aguilar de la Frontera.

La route du Califat est l'occasion de pénétrer dans le Parc naturel des Sierras de Cazorla, Segura et las Villas, dont la biodiversité lui a valu un classement par l'Unesco. On part aussi à la rencontre d'artisans dans de nombreux domaines : céramique, textiles, poterie, travail du cuir... Enfin, à Grenade, le joyau de l'art hispano-arabe a pour nom Palais de l'Alhambra. Le moindre espace de cet édifice a été recouvert d'éléments décoratifs.Les jardins sont tout aussi sublimes.

Plus d'infos sur l'Andalousie

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos, bons plans et adresses de votre road trip dans les Routards consacrés à l’Espagne : Andalousie, Madrid-Castille, Espagne du Nord-Ouest, Pays basque et Navarre, Baléares, Canaries

Consultez nos guides en ligne Espagne, Andalousie, Baléares et Canaries

En savoir plus sur la voiture en Espagne

Trouvez votre hôtel en Espagne

Texte : Joël Métreau

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage