Géographie et paysages Louisiane

L'État de la Louisiane s'étend sur une surface de 125 674 km² (près du quart de la France). Baton Rouge, fondée par les Français au XVIIIe siècle, en est la capitale. Le visage qu'elle présente est surtout celui d'une ville industrielle : en témoigne une immense raffinerie de pétrole qui côtoie le port maritime.

Les plantations de canne à sucre qui entourent Baton Rouge et qui s'étendent vers La Nouvelle-Orléans le long de River Road forment une nature plus sauvage : ces bâtisses de bois ou de brique sont implantées dans une végétation de chênes ou de cyprès.

Le paysage du nord de la Louisiane, autour de Natchitoches, est moins attirant : des plaines agricoles et des sites industriels (principalement pétroliers).
En revanche, plus au sud, autour d'Opelousas, Lafayette, New Iberia et Houma, c'est le pays cajun qui présente le plus d'attraits avec la région des bayous et la région des prairies.
La région des bayous, concentrée autour de Lafayette et Grand Isle, est régie par les eaux. Ici, le paysage de la Louisiane est fidèle à son éternelle image de pays verdoyant et sauvage : alligators, écrevisses et nombreux cyprès. Les marécages s'étendent à l'infini entre Baton Rouge et Lafayette. Les bras de fleuve et les lacs dessinent ainsi un gigantesque labyrinthe appelé l'Atchafalaya Basin.
La région des prairies (au nord et à l'ouest de Lafayette) est, quant à elle, plus paisible.

Le Mississippi

C’est l’un des fleuves les plus puissants de la planète (son débit moyen est de 20 000 m3/s) et l’un des plus longs. Il charrie un volume impressionnant d’alluvions.

Avec le Missouri, affluent de la rive droite, il forme le troisième cours d’eau du monde (après le Nil et l’Amazone), tant pour sa longueur que pour la superficie de son bassin. Celle-ci couvre les deux cinquièmes de la surface des États-Unis et six fois celle de la France !

Le delta du Mississippi commence à Baton Rouge. À certains endroits, la terre charriée par le fleuve s’accumule sur les berges, donnant naissance à des levées. En arrière, on trouve des lacs, des marais sillonnés de bras morts : les bayous. Car le Mississippi est capricieux. Parfois, il lui arrive de changer de cours, mais pour le moment, le lit principal s’offre un passage vers le sud-est et La Nouvelle-Orléans. À 35 km de l’extrême pointe de la Louisiane, le chenal se divise en trois branches.
Les principaux affluents du Mississippi sont le Missouri, l’Ohio et l’Arkansas. À partir de Saint Louis, il coule dans une immense plaine alluviale et peut d’ailleurs connaître de fortes crues.

Né dans le Minnesota, à la frontière du Canada, le Mississippi se termine à une latitude quasi tropicale et fait ainsi le lien entre des mondes différents. Il a joué un rôle primordial lors de l’exploration puis de la mise en valeur des grandes plaines américaines, jusqu’au milieu du XIXe siècle. C’est pourquoi le fleuve est un repère important pour les Américains. Il y a les territoires à l’est du Mississippi et ceux qui se trouvent à l’ouest. Car c’est généralement de Saint Louis que les immigrants partaient à la conquête de l’Ouest.
Aujourd’hui, il est encore fréquent d’entendre dire : « C’est la plus vieille maison à l’ouest du Mississippi », « le building le plus haut à l’ouest du Mississippi ». Et sa symbolique de frontière demeure présente dans les esprits.

Par la suite, la mise en place d’un réseau ferroviaire, dont les voies transversales orientées de l’est à l’ouest soulignent les nouvelles forces de l’économie américaine, a réduit l’importance du fleuve. Cependant, au XXe siècle, il a été largement utilisé pour la production électrique, l’irrigation et la navigation commerciale. Pour lui permettre d’assumer toutes ses fonctions, il a fallu bétonner les rives, draguer le lit, optimiser le fleuve, etc., ce qui a porté atteinte à la vie sauvage.
Par ailleurs, la pollution atteint à certains endroits des niveaux importants.

Les bayous

Ces eaux peu profondes, à faible courant ou stagnantes, qu'on trouve essentiellement en Louisiane ou au sud du Mississippi, sont plutôt hostiles à la nature humaine. Les ratons laveurs, lièvres, ibis, aigrettes, hérons, cormorans, tortues, crevettes, alligators (qui hibernent) et toutes sortes de poissons s'y trouvent pourtant bien. Ce « boyau » devenu « bayou » a largement contribué au développement économique de la Louisiane. Ses richesses naturelles (pêche, fourrure, pétrole, bois) et la diversité des cultures (riz, maïs, coton, sucre) font qu'aujourd'hui on estime qu'une acre (un petit demi-hectare) vaut entre 50 000 et 80 000 US$.
Alliant le rêve, le folklore, l’histoire, mariage de la terre, de l’eau, des hommes, des animaux et de la nature, on ne s’étonnera plus que la Louisiane se fasse appeler « the Bayou State ».

Une des grandes attractions de la Louisiane consiste à se balader sur ces fameux bayous. En fonction de la période, ils sont plus ou moins en eau. Les lieux les plus réputés et les plus faciles d’accès pour les touristes sont ceux où les tour-opérateurs ont des embarcadères, ça va de soi.
Bien entendu, on peut explorer les bayous à partir de centaines d’autres endroits... encore faut-il avoir un bateau ou connaître quelqu’un qui en possède un !

Bons Plans Voyage Louisiane

Services voyage



Forum Louisiane

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Louisiane

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Louisiane

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Louisiane

Agenda Louisiane

Louisiane Les articles à lire