Trois jours à Montréal

Trois jours à Montréal
Jean-Philippe Damiani

Les Américains la trouvent européenne, les Français en ont fait "leur" Amérique de cœur. Fruit d’une alchimie réussie, Montréal conjugue le dynamisme du Nouveau Monde à l’art de vivre de l’ancien. Plus qu’une destination simplement touristique, c’est avant tout une ville à vivre, en se baladant dans ses différents quartiers. À savourer intensément, en trois jours ou plus si affinités…

1er jour : Vieux Montréal, Quartier Latin et Village

Débutez votre visite là où tout a commencé : dans le Vieux Montréal, dominé par le dôme du Marché Bonsecours et les élégants gratte-ciel du quartier. C’est ici qu’est née la ville, il y a près de quatre siècles. On y trouve les plus vieux édifices de Montréal (XVIIIe et XIXe s.), comme le château Ramezay  qui abrite un musée d’histoire.

Avec ses ruelles pavées, comme la rue Saint-Paul, le Vieux Montréal a bien du charme. Européen aux yeux des Américains, il vous fera sans doute penser à Londres ou même à un mini-New York, du côté de la Place d’Armes, où s’élève la basilique Notre-Dame.

Faites une halte à Pointe-à-Callière, le musée d’Archéologie et d’Histoire de Montréal, pour en savoir plus sur le passé du Québec. Dans un autre genre, signalons deux lieux remarquables dédiés à l’art contemporain : la fondation DHC/Art et le Centre Phi, qui font désormais du "Vieux" l’un des quartiers branchés de Montréal.

S’il fait beau, les pelouses, les jetées et la plage urbaine du Vieux-Port conduisent jusqu’au majestueux fleuve Saint-Laurent. Prenez-y un verre ou baladez-vous, en admirant les façades des vieilles bâtisses de la rue de la Commune dominées par les buildings de la ville moderne.

Terminez la journée sur une touche européenne dans le Quartier Latin, autour de l’université UQAM et de la rue Saint-Denis. Les Foufounes électriques, avec son ambiance grunge, est un must de la nuit montréalaise.

Juste à côté, le Village, fermé à la circulation en été, regorge de bars et de boîtes homos très hétéro friendly. C’est l’un des quartiers les plus animés de la ville, qui attire bon nombre de fêtards toutes sexualités confondues.

2e jour : Trip américain dans le centre

Faites un trip "Amérique du Nord" dans le centre-ville. Remontez la rue Sainte-Catherine vers l’ouest en direction des tours de verre où se brassent les affaires.

Totalement revitalisé, le Quartier des Spectacles, désormais piétonnier, regroupe de nombreuses salles de théâtre et de concert. C’est le cœur battant du fameux festival de jazz, qui a lieu en juillet. Il se passe toujours quelque chose à Montréal : faites une halte à La Vitrine (2, rue Ste-Catherine E.) pour connaître le programme culturel et réserver des billets.

À l’ouest du quartier des spectacles, commence le Downtown montréalais, où l’anglais se fait plus présent. Un quartier 100 % nord-américain, avec ses tours de bureaux – dont certaines très belles –, ses centres commerciaux, ses golden boys et ses working girls.

Petite particularité locale : le Montréal souterrain, pour échapper aux rigueurs de l’hiver, avec près de 40 km de galeries, regroupant 1 500 commerces, restos, bars, cinémas… Unique au monde !

Toujours dans le centre-ville, ne manquez pas le musée des Beaux-Arts, le plus beau de Montréal avec une importante collection d’art et de design. Guettez aussi les expos du musée d’Art contemporain et du Centre canadien d’Architecture.

En fin d’après-midi, grimpez sur le belvédère du Mont-Royal (bus n°11) pour admirer le superbe panorama sur la ville. Dominant Montréal, cette colline (223 m) abrite un parc de 200 ha, dessiné par F.L. Olmsted qui est aussi le père de Central Park. Le parc du Mont-Royal (photo), poumon de la ville, est un lieu de promenade très agréable.

En soirée, prenez le pouls du Montréal cosmopolite, cool et alternatif dans l’un des bars arty du Mile-End et du Plateau Mont-Royal, les quartiers les plus sympas de la ville.

3e jour : sur le Plateau et dans les îles

Pas de stress, vous êtes à Montréal. Savourez la douceur de vivre de cette métropole à taille humaine. Pour cela, rien de mieux qu’une balade à pied ou en Bixi (le Vélib’ local) dans le Plateau Mont-Royal.

Ce quartier est plébiscité par les expatriés français pour ses rues arborées et ses jolies petites maisons aux escaliers en fer forgé. Malgré la hausse des loyers, il y règne toujours une vie de quartier avec des épiceries, des petits cafés, des restos, des librairies et l’ adorable parc Lafontaine.

Jouxtant le Plateau, le Mile End dégage la même atmosphère, en moins bobo et plus alternatif. Galeries d’art, cafés branchés et restos "végés", c’est un mini Brooklyn jeune et cosmopolite. La vitrine du Montréal qui bouge.

Dans l’après-midi, aérez-vous au jardin botanique, le 2e plus grand au monde après celui de Londres, au Planétarium  ou au Biodôme, qui reconstitue les 5 écosystèmes des Amériques, plantes et animaux réunis. Parfait en toute saison.

Autre option (estivale) : une excursion vers les îles du parc Jean-Drapeau, sur le fleuve. Idéal pour s’oxygéner, voir la skyline de Montréal, faire du vélo, se baigner dans l’eau (filtrée) du Saint-Laurent ou visiter l’étrange boule de la Biosphère, qui abrite un centre d’infos sur l’environnement (fermeture fin 2013).

Si vous aimez les paysages urbains, partez à vélo le long du canal de Lachine, ancienne zone industrielle de Montréal récemment réhabilitée et ouverte à la promenade.

En soirée, testez les cuisines du monde dans un resto du boulevard Saint-Laurent, avant une soirée anglophone rue Crescent. Finissez en beauté en dansant jusqu’au petit matin dans un "after" (Stereo, Circus). Et, comme Robert Charlebois, vous repartirez en chantant "Je reviendrai à Montréal…"

Fiche pratique

Nouveau ! Le Routard publie son premier guide entièrement consacré à Montréal : bons plans, adresses, itinéraires... Tout ce qu'il faut pour explorer la ville !

Pour préparer votre voyage, consultez nos guides en ligne Montréal et Québec

Office du tourisme de Montréal

Office du tourisme du Québec

Comment y aller ?

Vols directs quotidiens depuis Paris CDG avec Air Canada et Air France. Air Transat dessert également Montréal depuis Paris et des aéroports de province en saison.

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel à Montréal

Où manger ?-

- La Binerie du Mont-Royal : 367, av. du Mont-Royal Est. Lun-ven 6 h-20 h, w-e 7 h 30-15 h. Depuis plus de 70 ans, la cantine du Plateau pour déguster les classiques québécois comme la poutine ou le pâté chinois. Compter 10-13 $.

- Au pied de cochon : 536, av. Duluth E. Poutine au foie gras et autres délicatesses dans ce néo-bistrot qui ne désemplit pas. Martin Picard, qui mixe classiques français et audace québécoise, est devenu l’un des chefs les plus connus du Québec. Compter 40-50 $.

- Schwartz’s : 3895, bd St-Laurent. Une institution de la cuisine juive de Montréal, qui sert le fameux sandwich de smoked meat depuis 1928. Compter 7 $ le sandwich (copieux). Pour la petite histoire, ce monument du patrimoine local a été racheté récemment par René Angelil et Céline Dion !

- Deville Dinerbar : 1425, rue Stanley. Un diner branché du centre-ville avec des plats copieux et bien troussés. Le spécial du midi, qui change tous les jours, est très intéressant. Compter 15-25 $.

- Muvbox : pl. du Génie, dans le Vieux Montréal. Ouvert uniquement en été, une "baraque à homard" dans un container, qui sert le crustacé en pizza ou lobster roll, dans une boîte en carton ou à emporter. Également en version porchetta. Compter 10-15 $

Où prendre un verre ?

- Les foufounes électriques : 87, rue Sainte-Catherine Est. Un pilier de la nuit montréalaise. Bar-boîte grunge, qui draine des fans de rock, de metal, de punk, bref tout ce que Montréal compte d’alters. NB : "Foufounes" veut dire "fesses" au Québec.

- Dieu du ciel  : 29, rue Laurier Est. Une super micro-brasserie qui réjouira tous les amateurs de bonne mousse.

- Bily Kun : 354, av. Mont-Royal Est. Avec son décor hétéroclite (cous d’autruches sur les murs), l’un des meilleurs bars du Plateau. Concerts de jazz, blues, DJs et même musique classique

- Cabaret Mado : 1115 Sainte-Catherine St E. La drag-queen Mado est une star au Québec. Son cabaret du Village avec shows de transformistes attire homos et hétéros dans une ambiance délurée et bon enfant.

- Casa del Popolo et Sala Rosa : 4873 et 4848, bd St-Laurent. Entre bar, resto à tapas (au Centre social espagnol, de l’autre côté de la rue), salle de concerts, sets de DJs quotidiens, l’un des hauts lieux de la vie nocturne du Plateau et du Mile End.

 

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Québec Les articles à lire

Services voyage