Argent et budget Québec

Argent, banques, change

- Le dollar canadien est différent du dollar américain.
Il vaut un peu moins (environ 0,70 € fin 2016).

Les Québécois ont tendance à dire piastre (un terme qui a survécu depuis la Nouvelle-France ; prononcez « piass ») pour dollar, sous et cennes pour cents.

- Le plus pratique est de régler avec une carte de paiement. Elles sont acceptées presque partout, à l’exception notable de certains gîtes. Attention toutefois, une commission variable est prise par votre banque à chaque opération : plus le montant de l’opération est faible, plus elle sera proportionnellement élevée.

- Nombreux distributeurs automatiques de billets.
Une commission fixe étant prélevée par votre banque pour chaque retrait, en plus d'une commission variable, il est préférable de retirer de grosses sommes plutôt que de multiplier les opérations.
Une commission fixe étant prélevée par votre banque pour chaque retrait, en plus d’une commission variable, il est préférable de retirer de grosses sommes plutôt que de multiplier les opérations.
Des commissions supplémentaires (généralement 2 ou 3 $) sont appliquées par certaines banques canadiennes et dans les commerces qui proposent le service de retrait d'argent.

- Carte de paiement toujours exigée pour la location de voitures.

- Change de l'argent dans les banques et les bureaux de change. On trouve même, dans certaines villes, des machines qui changent les billets étrangers. La commission perçue (en général 5 $ maximum dans les banques) et le taux varient d'un endroit à l'autre. Il est rarement très bon dans les petites villes.

- Dans les magasins, on vous demandera souvent si vous voulez payer « cash » ou « comptant », c'est-à-dire en argent liquide.

Budget au Québec

Le coût de la vie au Canada est globalement un peu plus élevé qu'en France (mais, bien sûr, tout dépend aussi du taux de change au moment où vous vous y rendez).
À quelques exceptions près concernant certains hébergements, au Canada, tous les prix indiqués s'entendent hors taxes (et hors pourboire dans les restos et les bars). Celles-ci (12,5 %) sont ajoutées à la caisse. Seuls les gîtes de moins de cinq chambres font exception : ils sont dispensés de taxe (et hors pourboires dans les restos et les bars). Celles-ci s'élèvent à 14,975 % au Québec. Elles sont ajoutées à la caisse au moment de payer.
Selon les régions, les hébergements (excepté les campings et les auberges de jeunesse) peuvent être soumis à une taxe sur l’hébergement de 2-3 $ par nuitée ou de 3-3,5 % sur le prix de la nuitée.

Attention, les prix mentionnés dans nos fourchettes de prix sont hors taxes, car tous les hébergements ne facturent pas systématiquement les taxes (TPS, TVQ et taxe d’hébergement). Il s’agit de certaines auberges de jeunesse et des gîtes gérés par des particuliers dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 30 000 $.
De même, la taxe d’hébergement ne s’applique pas toujours. Elle ne s’applique pas à la location d’un espace de camping, dans une unité d’hébergement de centre de vacances, dans les auberges de jeunesse, et si vous restez moins de 6h ou plus de 31 jours au même endroit ! Voilà pourquoi nous mentionnons.
Les prix des chambres varient selon la saison et le confort.

Hébergement

Sauf si vous campez (et encore, ça dépend où...), ce poste risque de grever lourdement votre budget. La situation fluctue cependant quelque peu selon les provinces et/ou la fréquentation touristique des endroits visités. Les prix dans les grandes villes (Montréal, Québec) sont particulièrement élevés, y compris dans certaines AJ.
On trouve encore au Québec des chambres d’hôtes (les « gîtes ») abordables. Partout, cependant, ces hébergements chez l’habitant restent moins chers que les hôtels ; en plus, le petit déjeuner, généralement copieux, y est inclus.
Au niveau des motels, cela varie entre 60 et 200 $ la nuit selon le lieu, la saison et le taux de remplissage...

Tous les hébergements ne facturent pas systématiquement les taxes (TPS, TVQ et taxe d’hébergement). Il s’agit de certaines auberges de jeunesse et des gîtes gérés par des particuliers. De même, la taxe d’hébergement ne s’applique pas à la location d’un espace de camping, dans une unité d’hébergement de centre de vacances, dans les auberges de jeunesse, et si vous restez moins de 6h ou plus de 31 jours au même endroit.

- Bon marché : de 25 à 40 $ l’emplacement de camping ou le lit en dortoir en auberge de jeunesse (sachant que dans les villes importantes, cette catégorie peut être revue à la hausse et le lit en AJ atteindre les 50 $) ou de 50 à 80 $ la double. Il n’est pas rare, non plus, qu’une double en AJ entre plutôt dans la catégorie « Prix moyens ».
- Prix moyens :
de 80 à 110 $ la chambre double. C'est la catégorie de prix de nombreux gîtes et motels. Les prix les plus bas sont généralement avec salle de bains partagée, les plus hauts avec salle de bains privée.
- Chic : 110 à 200 $ la chambre double. Ce sont les tarifs des hôtels, des auberges et des gîtes de charme.

Repas

Faire ses courses au supermarché revient plutôt moins cher qu’en Europe. Ce qui n’est absolument pas le cas pour un repas au restaurant, d’autant plus dispendieux (comme on dit ici) qu’il faut ajouter taxes et pourboire (près de 30 % pour les deux cumulés !).

Dans les régions francophones, les restos proposent souvent des menus « spécial du jour » le midi et « table d’hôtes » le soir. En général, le menu « table d’hôtes » s’obtient en majorant de 10-12 $ le prix du plat principal. On a ainsi droit à une entrée (soupe ou salade), un dessert et, éventuellement, à une boisson chaude ou froide. Le midi, les tarifs sont beaucoup moins élevés que le soir !

Voici nos fourchettes de prix pour un menu ou un plat copieux :

- Bon marché : de 10 à 15 $.
- Prix moyens : de 15 à 25 $.
- Chic : de 25 à 35-40 $.

Carburant

Même si le prix du carburant tend à beaucoup fluctuer ces dernières années, il est toujours un poil moins cher qu'en France. Compter entre 1,10 et 1,40 $ le litre de sans-plomb.

Visites des musées et sites naturels

Vous qui venez peut-être au Canada pour les grands espaces et la nature, vous découvrirez aussi que, même dans ce domaine, TOUT se paie : l’accès aux parcs nationaux et provinciaux, mais pas seulement. Il n’est pas rare de devoir sortir son porte-monnaie pour admirer une chute d’eau ou emprunter des chemins de randonnée. On a même vu des parkings payants en pleine nature !

Il existe presque toujours des réductions pour enfants, étudiants (sur présentation de la carte) et seniors, ainsi que des « forfaits famille » valables avec les moins de 18 ans.

L’accès aux sites naturels est globalement assez cher, de même que celui des musées (8-20 $ par personne). Il y a parfois de bonnes surprises, comme l’accès gratuit aux sites gérés par Parcs Canada en 2017 (parcs nationaux et lieux historiques !), pour commémorer le 150e anniversaire de la Confédération !

Taxes et pourboires

Taxes

Les prix affichés ne sont pas ceux que vous paierez réellement. En passant à la caisse, le client doit payer des taxes en plus. Au Québec, il y en a deux : la taxe de vente du Québec, appelée TVQ, qui s'élève à 9,975 %, plus la TPS fédérale (taxe sur les produits et services), qui s'élève à 5 %. Le tout revient donc à 14,975 % de plus que les prix indiqués.
En matière d'hébergement, sauf si vous campez ou si vous logez en auberge de jeunesse, vous n'échapperez pas à la taxe spécifique et supplémentaire de 3-5 % par nuit et par chambre au Québec - ou de 2-3 $, ça dépend des régions.
Cela dit, tous les hébergements ne facturent pas systématiquement les taxes (TPS, TVQ et taxe d’hébergement) car certaines adresses gérées par des particuliers, dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 30 000 $, ne sont pas tenus de les appliquer. Bien demander.
De même, la taxe d’hébergement ne s’applique pas toujours. C’est le cas des campings, de certaines unités d’hébergement de centre de vacances et des auberges de jeunesse. Au resto, il faudra encore ajouter le service

Pourboire

Le service n'est pas compris ! Dans les restos (et partout où l'on est servi à tabe), il faut laisser au moins 15 % de la note finale avant taxes.
Au Canada, les serveurs ont un salaire fixe très bas, et la majeure partie de leurs revenus provient des tips.

Le pourboire est une institution à laquelle vous ne devez pas déroger. Les Français possèdent la réputation d’être particulièrement radins et de laisser plutôt moins que les 15 % traditionnels, parfois même rien du tout.
Dans certains restos, du coup, le service (gratuity) est parfois ajouté d'office sur la note quand les clients sont étrangers. Le pourboire conseillé est parfois indiqué sur la note, ce qui évite tout malentendu !
Si vous êtes nul en calcul, les terminaux de cartes de paiement proposent de le calculer pour vous (en effet, ils vous demandent en général d’indiquer soit la somme que vous souhaitez laisser, soit le pourcentage).

Lorsque l’on est servi au comptoir (dans les coffee shops, les self-services, les bars), le tip n’est pas obligatoire. En revanche, il est de coutume de laisser un petit quelque chose...

Idem pour les taxis : il est de coutume de laisser 10 à 15 % en plus de la somme indiquée au compteur.

Prévoir des pièces de 1 ou 2 $ pour tous les petits boulots de service où le pourboire est de mise (bagagiste dans un hôtel par exemple).

Services voyage



Forum Québec

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Québec

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Québec

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Québec

Agenda Québec

Québec Les articles à lire