Porto et le Douro, in vino veritas

Un reportage où le porto n’est pas à Porto, où le vin du Douro se transforme en porto, où le porto peut redevenir un vin du Douro… À consommer avec modération, avec notre reporter Anne-Marie Minvielle, qui a rencontré de nombreux viticulteurs dans les domaines agricoles ou quintas. Ils sont plus de 40 000 propriétaires récoltants, une centaine de grands et des milliers de petits, répartis sur le terroir A.O.C. des 250 000 hectares centrés autour de Pinhão, dans la haute vallée du Douro, à une centaine de kilomètres à l’est de Porto. Quarante mille hectares seulement sont des vignobles. Ces petits producteurs sont maintenant autorisés à faire le commerce de leur vin sur place : il n’y a donc plus lieu de transporter les bouteilles jusqu’à Gaia, sauf pour les grands propriétaires qui y possèdent leurs caves. Saùde ! Santé !

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Portugal Les articles à lire

Trekkeurs urbains, réjouissez-vous ! C’est à pied qu’il faut découvrir Lisbonne. De...