Drapeau Sardaigne

Itinéraires conseillés Sardaigne

Itinéraire en Sardaigne du Nord
(1 semaine)

1er jour : Olbia

  • Porte d’entrée principale de la Sardaigne, on y arrive par la voie des airs le plus souvent, parfois par voie maritime. Sans grand intérêt si vue de l’extérieur, sauf le centre ancien, à taille humaine, joli assemblage de places, placettes et ruelles. C’est un délice de flâner le soir et de s’asseoir à la terrasse d’un café pour boire un verre. Pour ceux qui aiment le bling, direction la costa Smeralda, qui n’est pas du tout routarde.

2e jour : les îles de La Maddalena (archipel)

  • Archipel granitique d’îles sauvages et d’îlots enchanteurs, baignés par des eaux turquoise. Au nord-est, accessible par bateau seulement. Y venir pour découvrir la vie et l’œuvre de Garibaldi, héros de l’indépendance italienne. Il passa le dernier quart de son existence dans un site exceptionnel sur l’île de Caprera. Sa maison (musée) et son tombeau (en granit) sont devenus des hauts lieux de la mémoire de la nation italienne. Avec Garibaldi, commence l’Italie !

3e jour : Tempio Pausania (la Gallura)

  • Petite capitale de la Gallura, Tempio Pausania est une bonne étape pour découvrir les trésors de cet arrière-pays qui n’a pas été abîmé par le progrès. 
  • Le village d’Aggius dans une campagne vallonnée et semée de blocs granitiques, le monte Limbara observatoire unique, la vallée de la Luna (style lunaire !), le tout magnifié par des paysages de maquis, de pins et d’oliviers centenaires.

4e jour : Castelsardo

  • Face à la « grande bleue », adossé à la montagne, le charme incontestable de ce vieux village vient du lacis de ses ruelles tortueuses, dans un cœur historique entièrement piétonnier. 
  • Très construits, les environs valent tout de même une petite excursion, rien que pour les plages bien sûr, mais aussi pour les villages de l’arrière-pays comme Tergu, Sedini, Bulzi...

5e jour : Sassari

  • Savourer un café à Sassari, sur la piazza Italia, l’une des plus élégantes et charmantes places de Sardaigne. Voilà un bon moyen de rentrer dans la grande ville du Nord-Ouest, berceau de héros et de grands hommes politiques. Promenade à pied dans la vieille ville médiévale (cathédrale, musée...). 
  • Les environs cachent quelques superbes églises romanes de style pisan : Santa Trinita di Saccargia, Santa Maria del Regno à Ardara, Sant’Antioco di Bisarcio.

6e jour : Alghero

  • Sur la côte ouest, plus catalane que sarde, si attractive et latine, Alghero offre le plus beau centre médiéval de l’île. À découvrir à pied sur la promenade des remparts, au coucher du soleil. Voir aussi la cathédrale Santa Maria, le musée d’Art sacré, la kyrielle de palais et d’églises. 
  • Dans les environs : la baie de Porto Conte, une des plus ravissantes de Sardaigne, et sa fameuse grotte de Neptune. Magnifique route côtière d’Alghero à Bosa.

7e jour : Bosa

  • Petit port, tout droit sorti d'une délicate aquarelle, mais grande histoire inscrite aussi bien dans les murs des palais que dans les anciennes maisons de tanneurs des quartiers de Sa Costa et de Sas Conzas. 
  • Non loin de Bosa, ne pas manquer l’adorable petite cité médiévale de Santu Lussurgiu, au creux d’un cratère éteint, avec de vénérables ruelles aux petits pavés usés, et d’aristocratiques demeures où se trouvent les plus séduisantes adresses gastronomiques de tout l’Ouest !

Itinéraire en Sardaigne du Sud
(1 semaine)

1er jour : Cagliari

  • La capitale de la Sardaigne, à l’extrémité sud de l’île. Elle ressemble à l’île de Malte en plus latine, moins nue, moins austère, avec ses maisons couleur terre de Sienne brûlée, ou jaune pastel. Voici la grande ville sudiste et lumineuse, à la circulation intense, où les rues partent du port et surgissent devant la citadelle, sur un roc haut perché. Dans celle-ci, rien que du beau et de l’authentique sarde : un décor de cinéma qui n’a pas été commercialisé ni envahi par le tourisme de masse, avec la belle cathédrale, de vieux palais patinés par les siècles, des tours crénelées et de robustes fortifications médiévales.

2e jour : Cagliari

  • Prendre une autre journée pour visiter quelques belles églises de la ville et le grand Musée archéologique qui renferme la mémoire oubliée de l’île, comme les vestiges de la mystérieuse civilisation nuragique, la plus ancienne branche de la généalogie sarde. 
  • Le soir, flâner dans le touristique quartier du port qui cache néanmoins de bonnes adresses. Pour déguster la cuisine de l’île, on a le choix : plats de la terre, ou de la mer !

3e jour : le site nuragique de Su Nuraxi (Barumini)

  • Voici l’une des merveilles de la Sardaigne, inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco ! Près du village de Barumini, il s’agit de la plus grande forteresse nuragique de l’île, découverte à la fin des années 1940 par Giovanni Lilliu, célèbre archéologue sarde. Élevée vers 1500 av J.-C., elle répondait à une fonction militaire et stratégique. Impressionnant !

4e jour : Montevecchio, les dunes de Piscinas et Portixeddu

  • Principale ville minière de la Sardaigne, aujourd’hui désaffectée mais ouverte au tourisme industriel, Montevecchio rend hommage au travail des mineurs à travers des hameaux fantômes, des maisons, un musée et des galeries sur 16 niveaux à 500 m de profondeur.
  • Entre le noir charbon de la vie minière et le bleu de la vie balnéaire, il n’y a qu’une faible distance, c’est assez pour vous changer les idées sur la longue plage de sable fin de Portixxedu, havre de paix sur le littoral ouest.
  • Après les vagues de la mer, direction les immenses dunes de sable de Piscinas, dignes du Sahara. Encore une merveille naturelle.

5e jour : Iglesias et Carbonia

  • Au cœur de l’Iglesiente, région de plages désertes et sauvages, de mines abandonnées, la ville d’Iglesias est à voir pour son centre historique et son pittoresque cimetière communal.
  • Dans la même région, Carbonia, ex-centre minier et laboratoire de l’architecture mussolinienne. 
  • Voir aussi le temple d’Antas, dédié à Babaï, le père des premiers Sardes, juste à côté d’une belle grotte (Su Mannau) dont la Sardaigne a le secret. On y arrive en traversant de jolis paysages de douces collines et de moyennes montagnes.

6e jour : les îles de Sant’Antioco et San Pietro

  • Rattachée comme un curieux appendice au corps principal de la grande Sardaigne, Sant’Antioco est une petite île sarde (pas si petite en fait), méconnue, brute de forme, pas du tout urbanisée. Le chef-lieu éponyme est une petite ville archéologique passionnante et la petite Calasetta s’avère pleine de charme.
  • Entre les deux, des paysages lumineux et des criques aux eaux limpides. 
  • Mais la plus mignonne des deux est quand même San Pietro, que l’on rallie en bateau cette fois, connue pour sa tonnara et sa rituelle mattanza.

7e jour : la route de la costa del Sud

  • Superbe route en surplomb de la côte, entre Porto Teulada et Tueredda. Ce tronçon panoramique d’une vingtaine de kilomètres livre parmi les plus belles vues maritimes de Sardaigne.
  • Pour se baigner, la magnifique plage de Tueredda.
  • Petit crochet possible à l’intérieur des terres pour une étape gastronomique, histoire de déguster la cuisine di terra, à accompagner d’un bon vin de Santadi. 
  • Pour remonter dans le temps, le site de Nora, à Pula, où furent découverts les plus anciennes écritures phéniciennes de l’île.

Itinéraire dans le centre de la Sardaigne
(1 semaine)

1er jour : Nuoro et la Barbagia

  • Un nid d’aigle, sur un promontoire rocheux, rude et beau, au cœur de la Sardaigne. Ville fière, brute, sans maquillage, qui inspira des artistes et des écrivains comme Grazia Deledda, prix Nobel de littérature en 1926. À Nuoro, découvrir le musée des Traditions sardes, unique en son genre.
  • De là, partir vers les nombreux villages solitaires dans leurs montagnes, comme Bitti, bourgade retranchée qui résonne des plus belles voix polyphoniques de l’île.

2e jour : Orgosolo, Oliena et Su Gologone (Supramonte)

  • Voici enfin l’autre visage de la Sardaigne, celle des villages de bergers au caractère insoumis. La Sardaigne de l’intérieur, si proche du monde balnéaire et pourtant si lointaine par son esprit et son mode de vie.
  • À Orgosolo, les murs des maisons sont couverts de fresques éclatantes de poésie satirique et politique.
  • À Oliena, les artisans maintiennent les secrets des plus vieilles traditions sardes. 
  • À Su Gologone, les sources les plus profondes de l’île jaillissent du massif calcaire du Supramonte, paysage de monts accidentés comme dans un Vercors italien.

3e jour : le site nuragique de Tiscali, vallée de Lanaitho

  • Expérience de plein air à faire une fois au cours de votre voyage ! Emprunter les sentiers de bergers de la vallée de Lanaitho pour accéder au site de Tiscali, isolé dans un gouffre rocheux du maquis sarde. Un mystérieux enchantement ! Ne serait-il pas le plus beau site préhistorique de Sardaigne ? Et certains prétendent de Méditerranée ! Il date du IIe millénaire avant l’ère chrétienne.

4e jour : Dorgali et Cala Gonone (golfo di Orosei)

  • Dorgali, en haut, une ville sarde posée au flanc des monts du Supramonte. 
  • Cala Gonone, en bas, à la fois port et station balnéaire à taille humaine, au pied d’une grandiose muraille de calcaire blanc érodée par les siècles. C’est ici le plus beau morceau de la côte est, découpé de criques, avec un chapelet de plages aux eaux émeraude, accessibles seulement par la mer. Une beauté naturelle, intacte et époustouflante, dans un environnement protégé par les lois d’un parc naturel.

5e jour : la route Orientale Sarda (Gennargentu maritime)

  • L’Orientale Sarda (SS 125), entre Dorgali et Tortoli (Arbatax), est une des plus belles routes de Sardaigne. Elle traverse des paysages de montagnes sauvages, arides et austères. 
  • Passer par le col de Genna Silana pour voir le canyon de Goroppu, puis les villages d’Urzulei et de Baunei (vue superbe entre terre et mer), et descendre vers la mer, pour finir la journée en dormant dans la petite ville de Santa Maria Navarrese, les pieds dans l’eau, la tête dans les oliviers...

6e jour : l’Ogliastra

  • Arrière-pays rugueux, perché dans les montagnes, comme un balcon au-dessus de la mer. La route sinueuse passe par Jerzu et Ulassai, gros villages de bergers et de vignerons, agrippés aux falaises, dans un paysage de chênes verts, de gorges et de grottes (celle de Su Marmuri se visite).
  • Les randonneurs et les adeptes de l’escalade adorent l’Ogliastra. La route monte et tourne, pénétrant au fil des virages dans le monde retranché du Mandrolisai, que l’on atteint avec le sentiment d’arriver au centre de la terre. C’est le noyau dur du fruit Sardaigne.

7e jour : le Mandrolisai (Tonara, Sorgono, Ovodda)

  • Loin de l’agitation estivale des côtes, loin des plages, loin de tout. On est surpris par les bonnes ondes que dégage le cœur de l’île, solitaire dans sa géographie fracassée, mais solidaire dans l’attachement de ses habitants aux traditions pastorales. L’âme sarde habite par ici.
  • À Tonara, on fabrique les meilleurs nougats aux amandes de l’île.
  • À Ovodda, on vit plus vieux qu’ailleurs dans le monde. 
  • Secrets sardes ! Suivez une cure de dépaysement dans les nuages, grâce à la pureté de l’air de ce Mandrolisai qui passe ses étés au frais et ses hivers sous la neige.

Itinéraire plus long en Sardaigne
(2 ou 3 semaines)

Il suffit de mettre bout à bout les trois itinéraires précédents, pour obtenir un itinéraire de 2 ou 3 semaines. À condition de bouger, de se déplacer et de ne pas rester enfermé dans un hôtel-club au bord de la piscine ou sur le sable chaud... Adagio ma non troppo !




On en parle sur le forum Sardaigne

> Tous les messages Itinéraires Sardaigne

SUJET dernier
  mes renseignements sur Cagliari, ville où j'habite (97 réponses) 26/10/2014
  Premier Voyage en Sardaigne 17/10/2014
  Localisation village de l'ermitage de Nodo Andréa 23/09/2014
  Decouverte de la Sardaigne Plein Aout 28/08/2014
  Une semaine au sud de la Sardaigne - renseignements (1 réponse) 19/08/2014
  tour de l'Ile en voiture 18/08/2014
  Que faire entre les Iles Maddalena et Alghero (5 réponses) 13/08/2014
  Itineraire en Sardaigne du nord 12/08/2014
  Suggestion d'itinéraire de Cagliari à Alghero? 12/08/2014
  Avis itinéraire 14 jours en Sardaigne (3 réponses) 07/08/2014
Accéder au forum Sardaigne
Drapeau sejours week end Sardaigne

Partir en Sardaigne


Andalousie