Transports et déplacements Brésil

L'avion

Les compagnies TAM, GOL et Azul assurent la plupart des vols dans le pays. En principe, les compagnies low-cost (GOL et Azul) sont moins chères que TAM, mais il vaut mieux comparer leurs tarifs respectifs sur Internet. Profitez-en pour voir aussi ce que proposent Avianca.
Enfin, il existe des compagnies locales, qui desservent les petites localités.

Attention, en décembre, janvier et plus encore en juillet, les Brésiliens sont en vacances et de nombreux vols sont complets ; les attentes dans les aéroports peuvent alors être très longues.

- TAM Airlines propose un forfait valable 90 jours, le Brazil Airpass, destiné exclusivement aux étrangers ou aux Brésiliens résidant à l’étranger - il ne peut pas être acheté au Brésil. Le tarif de base comprend quatre coupons de vol (tarifs variables selon la classe de résa et la période).

- TAM Airlines propose également le South America Airpass pour ceux qui voudraient voyager dans les pays voisins. Le principe est similaire, si ce n’est que, dans ce cas, on ne paye pas par coupon de vol, mais en fonction de la distance parcourue.

Le bus

Propre, confortable, sûr, ponctuel... le réseau des bus au Brésil est vraiment bien organisé et reste un excellent mode de transport.
Les bus, qui vont partout, sont surtout pratiques pour les voyages à l'intérieur d'un même État ou entre États voisins. En revanche, pour les très longues distances, ils rivalisent difficilement avec l'avion, pas vraiment plus cher (voire moins cher !). De même, en Amazonie, il faut parfois faire des détours de plusieurs jours pour atteindre sa destination.
Beaucoup de trajets se font de nuit.
Chaque ville possède sa rodoviária (ou terminal rodoviário). Ces gares routières sont de véritables centres névralgiques. On y trouve des lanchonetes pour manger, des toilettes (parfois avec douches), des téléphones, des consignes (guarda volumes), souvent des distributeurs de billets et parfois l'accès à Internet. Certaines abritent aussi un petit bureau d’infos touristiques, des agences de voyages, des pharmacies, etc.

- Un inconvénient : en dehors de quelques compagnies offrant un service de résa en ligne, on ne peut acheter son billet à l’avance que depuis la ville où l’on se trouve. En outre, passeport obligatoire.

- Un conseil : en saison, réservez vos billets dès l'arrivée dans votre ville-étape - en gardant à l'esprit qu'ils ne sont ni échangeables ni remboursables.

- Sur les moyennes et grandes distances, on peut en général choisir entre trois types de bus : convencional (pas d'AC ni de w-c), executivo (avec AC, w.-c., sièges inclinables et distributeurs de café et d'eau) et leito (sièges semi-couchettes, quasi à l'horizontale, avec oreillers et couvertures). Évidemment, le leito, plus spacieux, est plus confortable pour les longs trajets, mais environ deux fois plus cher que le convencional (et souvent plus que l'avion).

- TransPortal : infos sur les transports en bus dans tout le pays, les gares routières et les diverses compagnies. Pratique pour connaître les horaires et réserver son billet en ligne.

Le train

À vrai dire, ce moyen de transport n’existe pratiquement pas, sauf comme curiosité locale, pour desservir la banlieue de Rio, rallier le Minas Gerais à Vitória (Espirito Santo), s’offrir un saut dans le passé tiré sur une poignée de kilomètres par une loco à vapeur (lignes Tiradentes-São João del Rei et Ouro Preto-Mariana dans le Minas Gerais) ou explorer la petite sierra de Graciosa et Morretes au sud, dans le Santa Catarina.

La voiture

Dans beaucoup de régions, la voiture reste le moyen de transport et de découverte le plus agréable. Attendez-vous toutefois à de très longs trajets ! En théorie, on ne roule pas vite au Brésil (80 km/h), et les nombreux camions ne sont pas faciles à doubler sur les routes étroites, souvent très fréquentées.

- L’usage du GPS est assez répandu et pratique au Brésil, où la signalisation est aléatoire. Si vous n’en avez pas avec vous, les grands loueurs peuvent généralement vous en procurer un. Méfiance, toutefois : il n’est pas rare que le GPS vous embarque sur une piste ou une plage « identifiée » comme une route...

- Les routes sont correctes dans l'ensemble, surtout dans le Sud et le Sudeste, mais méfiez-vous des chaussées défoncées, sur les axes secondaires et dans les zones un peu reculées. Les routes bitumées peuvent aussi être parsemées de nids-de-poule. Attention aussi, pendant les périodes de fortes pluies (janvier), aux rochers s'effondrant sur la chaussée, notamment dans le Minas Gerais.

- Les autoroutes (payantes) et voies rapides sont plutôt rares. En Amazonie, les routes, peu goudronnées, ne sont parfois utilisables qu'à la saison sèche. C'est en particulier le cas de certains tronçons de la Transamazonnienne et de la BR-319, qui relie Manaus à Porto Velho - des travaux de remise en état sont en cours, mais ils devraient durer assez longtemps.

- Rouler la nuit : à éviter. La signalisation insuffisante dans la journée devient nulle une fois la nuit tombée. La nuit, dans certains quartiers des grandes villes, les Brésiliens ne s'arrêtent pas au feu rouge par peur des agressions ; verrouillez vos portes !

- Attention aux camions, pas toujours en bon état, qui roulent souvent (trop) vite. Au Brésil, on double indifféremment à droite comme à gauche. Soyez donc attentif et faites comme les autres : aux carrefours, croisements, etc., usez, voire abusez du klaxon pour signaler votre présence !

- Signalisation : les virages sont rarement indiqués, et les dos-d’âne (plutôt raides) systématiques aux entrées des villages. Parfois ils sont signalés, parfois pas...

- Évitez de vous déplacer en voiture dans les grands centres urbains (Rio, São Paulo...), à la circulation infernale.

- Essence et éthanol : les agrocarburants sont distribués dans toutes les stations-service sous le nom d’Éthanol. Plus « propre », cet alcool combustible fabriqué à partir de canne à sucre est le carburant le plus utilisé au Brésil. On en trouve de plusieurs qualités, et il coûte environ 2,90 Rls le litre.
Le Super, lui, est plus cher (environ 3,70 Rls le litre début 2016), mais comme il brûle moins vite que l’éthanol, on parcourt plus de kilomètres, ce qui revient quasi au même côté dépenses. Les voitures de location acceptent généralement les deux.
Quant au diesel, il coûte autour de 3 Rls.

- Limitations de vitesse et radars : en principe, jusqu’à 80 km/h (de 40 à 60 km/h en ville), vous êtes dans votre droit... Sur autoroute, on peut grimper jusqu’à 110 km/h. Les radars fixes sont devenus monnaie courante au Brésil.

- Contrôles de police : la police n’a pas toujours une réputation d’intégrité maximale. Aux postes de contrôle routier, il est indispensable de rouler à vitesse réduite, mais sans s’arrêter, sauf si on vous le demande clairement.
Ne cherchez pas le regard des policiers. Ils pourraient en conclure que vous avez quelque chose à vous reprocher ! Un policier mal intentionné contrôlera votre véhicule jusqu’à ce qu’il trouve un problème, aussi petit soit-il, histoire de vous extorquer un billet (au mieux) de 20 Rls...

- Permis de conduire : le permis de conduire international est rarement exigé, un permis national suffit.

- Location de voitures : les agences de location ont pour la plupart un comptoir à l'aéroport, certaines un second au centre-ville. L’agence nationale la plus répandue est Localiza, mais attention, elle n’est pas toujours moins chère que ses concurrents internationaux comme Hertz, Unidas / Alamo ou Avis, présents aussi sur tout le territoire brésilien. Sachez que l'on ne peut pas systématiquement racheter la franchise permettant une assurance tous risques.

Les tarifs les plus avantageux sont obtenus en réservant une voiture depuis la France, avant le départ, aux agences internationales classiques comme Hertz ou Avis.

Services voyage



Forum Brésil

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Vos discussions préférées du forum Transport Brésil

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Brésil

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Brésil

Agenda Brésil

Brésil Les articles à lire