Islande, le feu sous la glace

Dans le Cercle d’Or islandais

Dans le Cercle d’Or islandais
Julien Nessi

Vous connaissez le triangle d’or, la région frontalière de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie ; vous avez déjà entendu parler du croissant d’or, une zone de production d’opium couvrant l’Afghanistan, le Pakistan et l’Iran. Mais connaissez-vous le Cercle d’Or ? Rien à voir avec les deux premiers, ni avec un quelconque club élitiste. En Islande, il s’agit du regroupement de plusieurs sites naturels (Thingvellir, Gullfoss, Geysir) dans le sud de l’île, à quelques heures de la capitale.

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le parc national de Thingvellir mérite le détour pour son impressionnante faille tectonique à ciel ouvert, lieu de rencontre des plaques américaine et eurasienne. Presque comme dans le roman de Jules Verne, on peut se promener à l’intérieur du gouffre, dans un paysage de pierres volcaniques, d’eau de source et de falaises noires.

Pour les Islandais, Thingvellir est aussi le symbole de leur passé glorieux. Ce site a servi de cadre au premier parlement du pays en l’an 930, voyant ainsi naître l’une des assemblées les plus anciennes du monde. Il fut aussi le théâtre de grandes sagas islandaises. Entre les deux failles s’étend une zone protégée, avec de petites rivières à l’eau limpide et des champs de pierre à l’infini. Une piste permet de traverser ce no man’s land et d’atteindre après 45 mn la cascade naturelle de Gullfoss. En islandais, Gullfoss signifie « chutes d’or ». Ce nom évoque les nombreux arcs-en-ciel qui se forment au-dessus du nuage d’écume. Un sentier étroit conduit au plus près de la cascade. On réalise la force du débit de l’eau en ces temps de fonte des glaciers.

Mais le plus impressionnant de ce cercle d’or se trouve incontestablement dans la zone thermale de Geysir. Elle a justement donné son nom au phénomène mondialement connu de projection explosive d’eau bouillante, à savoir le geyser. On peut y observer, à quelques mètres de distance, une bulle d’eau turquoise qui se forme à l’intérieur d’un cratère de 1,50 m de profondeur, avant de jaillir en un jet spectaculaire à plusieurs dizaines de mètres. Le phénomène se produit à intervalles réguliers, toutes les dix minutes.

Le site de Geysir a repris du poil de la bête depuis le tremblement de terre de l’an 2000. C’est probablement l’un des plus fréquentés d’Islande. Malgré son côté un peu trop touristique, le cercle d’or reste une excursion à faire. Ce petit circuit vous donnera un aperçu en concentré de la magie de l’Islande. Avant de revenir, peut-être, pour arpenter des régions encore plus sauvages et reculées de cette île volcanique.

Texte : Julien Nessi

Mise en ligne :

Islande Les articles à lire

Voyage Islande

Bons Plans Voyage

Services voyage