Où voir des aurores boréales ?

Où voir des aurores boréales ?
Aurores Boréales Islande © tawatchai1990 - Adobe Stock

Les aurores boréales… Un phénomène lumineux splendide qui fait rêver chacun d’entre nous. Comme toutes les manifestations naturelles, les aurores boréales sont imprévisibles. Pourtant, il existe des endroits dans le monde où il est plus facile de les apercevoir. Mais où partir observer les aurores boréales ? État des lieux de la Laponie à l’Islande, en passant par le Canada, l’Alaska et la Russie.

Qu’est-ce qu’une aurore boréale ?

Qu’est-ce qu’une aurore boréale ?
Aurore boréale en Suède © Jens Ottoson - stock.adobe.com

Un spectacle incomparable, inoubliable pour celui qui y a assisté. Soudain, un déluge de nuées colorées zèbre le ciel. Des teintes vertes, bleues, jaunes ou rouges jaillissent au cœur de la nuit polaire. Un effet visuel éblouissant est créé par cette succession de voiles nébuleux, distillant une atmosphère féerique. Voilà, vous venez de voir une aurore boréale

Un tour de magie céleste ? Non, un phénomène lumineux. L’aurore boréale, aussi appelée aurore polaire, se produit principalement dans les zones proches des pôles magnétiques, entre 65 et 75° de latitude. Les pôles agissent alors comme des puissants aimants, qui attirent les particules solaires. Celles-ci se heurtent à la couche supérieure de l’atmosphère, l’ionosphère, composée d’atomes d’oxygène et d’azote.

C’est alors que les particules solaires s’embrasent, laissant jaillir des fulgurances lumineuses. Leurs couleurs dépendent de la nature des molécules : les dégradés verdoyants sont les plus fréquents, mais toutes les teintes du spectre chromatique sont possibles.

Quand et comment observer des aurores boréales ?

Quand et comment observer des aurores boréales ?
Observation aurores boréales © muratart - stock.adobe.com

La période d’observation des aurores boréales conseillée s’étend du 21 septembre au 21 mars dans l’hémisphère nord où les nuits sont les plus longues et les plus sombres, particulièrement aux équinoxes, et idéalement entre 20h et 1h du matin. Quand l’activité aurorale est forte, il est possible de les admirer plus tôt, à partir de 18h, mais aussi plus tard, jusqu’à 3h du matin. Dépendantes du soleil, les aurores boréales suivent également un cycle. Tous les 11 ans, l’activité solaire est au plus bas pendant une année durant laquelle les aurores boréales apparaîtront donc moins souvent. 

Si les mois d’hiver offrent de magnifiques nuits polaires, les tempêtes de neige peuvent gâcher le spectacle. De même, les nuages sont plutôt gênants pour l’observation : le ciel doit être dégagé pour que l’aurore soit bien visible. Choisissez donc, selon votre destination, les mois les plus secs. Et, bien sûr, il faut qu’il fasse nuit noire, donc éloignez-vous des pollutions lumineuses des villes… La présence d’une lune trop brillante dans le ciel noir peut également réduire l’intensité des aurores boréales et gêner leur observation. Il faut donc prendre en compte le calendrier lunaire et la hauteur de la lune dans le ciel. Notez que la règle numéro un pour réussir à voir une aurore boréale, c’est toutefois la patience. 

Aurores boréales en Europe du Nord : les meilleurs sites

Aurores boréales en Europe du Nord : les meilleurs sites
Aurores boréales aux Îles Lofoten © kwasny221 - stock.adobe.com

En Norvège 

La Norvège du nord, des Îles Lofoten jusqu’au Cap Nord, est un lieu d’observation idéal. Pleine de charme, la ville de Tromso est un point de départ apprécié : différents parcours de safaris en nature sauvage y sont organisés à destination des touristes. À quelques kilomètres de la ville, le lac de Prestvannet, dépourvu de toute lumière artificielle, est un point d’observation idéal tout comme l’île de Sommaroy.

À la pointe de la Norvège, une visite dans le Finnmark (ou Laponie norvégienne) permet de découvrir des aurores polaires dans des conditions parfaites, tout en s’initiant à la culture des Sami, le peuple indigène de Laponie.

En Suède

On peut voir de magnifiques aurores boréales dans toute la Laponie suédoise, la région arctique qui recouvre le nord-ouest de la Suède.

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est conseillé de se rendre en télésiège à la Aurora Sky Station, à la pointe du Parc National d’Abisko. Il s’agit du point le plus sec et le plus lumineux de tout le pays. À 900 m au-dessus de la mer, elle est réputée comme le meilleur spot d’observation de Suède : on y voit près de 200 aurores par an !

La ville minière de Kiruna, à plus de 15h de train de Stockholm, est également une destination phare aux nombreuses aurores boréales. Entourée de grands espaces vierges, c’est l’endroit rêvé pour partir à la chasse aux aurores boréales en moto neige ou en traîneau à chiens. Non loin de là, Jukkasjärvi mettra également toutes les chances de votre côté.

En Finlande 

En Laponie finlandaise, les reflets colorés des aurores se reflètent dans les lacs glacés, laissant éclore un spectacle envoûtant.

L’Urho Kekkonen National Park, et particulièrement la région d’Ivalo avec ses paysages enneigés, offrent des spots d’observation de toute beauté.

D’autres endroits recommandés se trouvent dans les communes limitrophes de Saariselkä, Kilpisjärvi et Inari. Mais même à Helsinki et dans le sud de la Finlande, on peut en apercevoir pendant une vingtaine de nuits par an.

En Islande

Les légendaires nuits d'Islande font briller de mille feux les aurores boréales. Il suffit de prendre un vol pour Reykjavik pour se laisser envoûter par leur féerie colorée.

De là, de nombreuses excursions nocturnes permettent de s’éloigner de la capitale et des lumières de la ville. Au-dessus des glaciers ou d’un volcan, on les voit scintiller au cœur d’un paysage lunaire. On peut aussi s’embarquer vers le Nord, près du lac Mývatn, pour voir les aurores illuminer la nature virginale.

Au Groenland

Les endroits les plus recommandés, célèbres pour leurs nuits d’une limpidité absolue, sont les alentours de la capitale Nuuk, Kangerlussuaq sur la côte ouest, Ilulissat dans la Disko Bay et Tasiilaq sur la côte est.

Voir des aurores boréales en Amérique du Nord et en Russie

Voir des aurores boréales en Amérique du Nord et en Russie
Aurores boréales à Fairbanks - Alaska © Victoria Nefedova - stock.adobe.com

Au Canada

De l’autre côté de l’Atlantique, les meilleurs endroits d’où contempler les aurores polaires sont les territoires canadiens situés au nord du 60e parallèle.

Dans le Yukon, Whitehorse, aussi appelée la « terre du soleil de minuit » offre une visibilité fantastique, au cœur d’un espace qui semble illimité. Aux confins du cercle arctique, la ville de Yellowknife, capitale des territoires du nord-ouest du Canada, jouit d’une luminosité impressionnante.

Une fois sur place, différentes compagnies organisent des circuits d’observation, comprenant un hébergement en cabane en bois, dans des tipis, voire dans des cabanes d’esquimaux… Ou à la belle étoile !

À noter, en Alberta, l’un des endroits où le ciel est le plus limpide au monde : le parc canadien de Wood Buffalo.

On peut aussi en observer dans le nord du Québec, lorsque le soleil est en proie à ses plus fortes activités magnétiques, mais c’est plus rare. Radisson et la Baie James sont les sites les mieux lotis.

En Alaska

À la pointe du monde, l’Alaska se dévoile au rythme de ses éclaircies. Ici, les aurores boréales enflamment le ciel, mais pas partout, pendant près de deux cents jours par an.

À la juste distance du pôle nord et des champs magnétiques, la ville de Fairbanks est particulièrement appréciée des voyageurs, qui se laissent enivrer par le spectacle, entre deux escapades en traîneau à chiens…  Il en est de même pour la ville de Nome. Dans ces villes, on comptabilise plus de 200 jours d’aurores boréales par an.

Grâce à ses grands espaces dégagés, à ses panoramas de montagne et l’absence totale de source de lumière, le Denali National Park and Preserve est reconnu comme l’un des meilleurs spots des Etats-Unis pour dénicher des aurores boréales d’exception.

En Russie

Avis aux grands voyageurs ! Beaucoup plus difficiles d’accès, les points d’observation en Russie sont pourtant les plus sauvages…

Au-delà du cercle polaire, la ville de Mourmansk, perdue au milieu de la Toundra, est une terre de mythes et de légendes. Plus loin, Salekhard est la seule vraie ville du monde à se trouver sur le cercle polaire. Ici, lorsque les aurores déchirent le ciel, les habitants croient voir apparaître l’esprit des morts.

Si vous voulez pousser encore plus loin, après avoir reçu une autorisation spéciale, il est possible de se rendre sur l’archipel reculé de Novaïa Zemlia. Tristement célèbre en tant que zone de tests atomiques, l’endroit passe pour un splendide site d’observation des nuits polaires aux couleurs virevoltantes. Mais là, il faut vraiment avoir une âme d’aventurier…

Fiche pratique

Liens utiles

Aurores boréales en Suède 

Aurores boréales en Norvège

Aurores boréales en Finlande

Bulletin de prévision des aurores boréales en Islande

Carte des aurores boréales au Canada

Texte : Marina Skalova

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage