Le meilleur de la Colombie

Le meilleur de la Colombie : Cali et le Sud

Cali, la capitale de la salsa, Popayan, joyau historique du pays, ou les paysages naturels du Choco et de l’Amazonie… Découvrez nos incontournables du Sud de la Colombie.

Cali, capitale de la salsa

Cali, capitale de la salsa
Eglise de La Merced à Cali © Danaan - stock.adobe.com

Cali, la ville chaude, Cali la caIiente au climat tropical. Mais aussi (et surtout) Cali, la capitale mondiale de la salsa, aux clubs hauts en couleur et en décibels. Immanquables, même si vous ne savez pas danser, tant l’ambiance est survoltée!

On aime beaucoup San Antonio, quartier bohème et coloré aux maisons réhabilitées. Si elle n’est pas à franchement parler une belle ville, Cali mérite une halte pour ses nuits endiablées, surtout lors de la feria de Cali, immense festival de salsa qui a lieu fin décembre.

Popayan

Popayan
Popayan © waldorf27 - stock.adobe.com

Voici l’un des joyaux coloniaux de la Colombie. Cité de poètes et d’intellectuels, Popayan, la « ville blanche », possède un patrimoine et une histoire aussi riches que Cartagena, l’autre merveille de la Colombie. Son centre historique, parmi les mieux conservés du pays, se visite avec bonheur, sur les traces de ses pépites architecturales..

Située à 1 760 m d’altitude, dans le páramo (Cordillère centrale), la ville est entourée de paysages montagneux et de vallées fertiles, dominés par le sommet du volcan Puracé (4 670 m).

Capitale gastronomique, Popayan est également une ville très vivante, notamment grâce à sa population étudiante. L’animation culmine lors de la Semana Santa qui donne lieu à 5 jours de festivités et de défilés fastueux.

San Agustin

San Agustin
San Agustin © jkraft5 - stock.adobe.com

Jardins colorés et fleuris, plantations de café bien peignées, vergers luxuriants... la vallée de San Agustín (1 700 m) arbore des paysages préservés entre jungle et montagne. Mais San Agustín vaut aussi le détour pour ses vestiges précolombiens, d’étranges et fascinantes statues que l’on peut découvrir notamment au Parque Arqueológico.

Si vous aimez le sport, optez pour du rafting sur le río Magdalena, ou des randonnées dans les alentours de San Agustín. Les paysages, au cœur d’une vallée cernée de montagnes andines, sont somptueux !

Desierto de la Tatacoa

Desierto de la Tatacoa
Désert de la Tatacoa © Julian Peters Photos - stock.adobe.com

L’un des paysages les plus saisissants de Colombie. Encadré par les Cordillères centrale et orientale, le désert de la Tatacoa est une oasis de sécheresse qui contraste avec le reste du pays.

Ici, les couleurs du désert plongent le voyageur dans un décor de Far West, entre formations de grès rouge, petits canyons, cactus et soleil de plomb.

Outre la dizaine de sites dignes d’intérêt, comme l’impressionnant Laberinto de Cusco ou la piscine naturelle de Los Hoyos, les couchers de soleil sont d’une beauté à couper le souffle et, à la nuit tombée, le désert de la Tatacoa se révèle un lieu unique pour observer le ciel.

Région du Chocó

Région du Chocó
Capurgana © schame87 - stock.adobe.com

La région du Chocó, un territoire grand comme la Suisse et difficilement accessible, où les animaux sont rois ! Le Chocó possède une biodiversité absolument incroyable, entre baleines à bosse, orques, requins-baleines, tortues marines, raies mantas, jaguars, marlins et autres caïmans. Sans oublier un paysage époustouflant, le long d’une côte escarpée où montagnes et collines, recouvertes d’une jungle épaisse, se jettent dans les eaux émeraude du Pacifique...

On vient ici pour surfer, pêcher, observer les baleines, ou profiter des plages sauvages. Les habitants de la région résident dans des villages de tôle et de bois à moitié dévorés par la jungle et la mangrove. Dans cette région très roots, le monde moderne semble bien loin.

Leticia et la forêt amazonienne

Leticia et la forêt amazonienne
Puerto Narino © jkraft5 - stock.adobe.com

L’Amazonie colombienne reste encore aujourd’hui relativement préservée comparée à ses voisines, au Pérou et au Brésil. On y trouve toujours de nombreuses communautés indigènes, des pans entiers de forêt coupés de la civilisation et un écosystème qui résiste encore aux bulldozers.

Située à un millier de km de Bogota et posée sur les rives de l’Amazone, Leticia est la seule véritable ville de ce territoire de 400 000 km2. Un camp de base pour explorer cette région mythique, lors de treks de plusieurs jours ou de balades en pirogue ou canoë sur le fleuve.

Au programme : observation d’oiseaux, rencontres avec les communautés indigènes ou pêche aux piranhas, et visite du village écolo de Puerto Nariño, qui vaut presque, à lui seul, le déplacement depuis Bogotá !

Commencez votre voyage en musique avec notre playlist Amérique Latine

 

Texte : Routard.com

Colombie Les articles à lire

Voyage Colombie

Bons Plans Voyage

Services voyage