Safari au Kenya : un rêve d’Afrique, en famille

En route pour le plateau de Laikipia

En route pour le plateau de Laikipia
Plateau de Laikipia - Eric Milet

La route qui trace vers le nord abandonne progressivement la banlieue de Nairobi, ses embouteillages monstres, ses baraques de tôles brûlantes et ses immeubles disgracieux aux parpaings rougis de latérite.

Puis, le serpent d’asphalte s’immisce parmi les champs de maïs, cédant parfois du terrain à de petites mers de bananiers lovées au creux de collinettes peignées de plantations d’ananas. Pas de village, ou si peu. La présence humaine se résume à quelques vendeurs de fruits et légumes installés le long de la route et aux villageois endimanchés qui se rendent à la messe dominicale. Au Kenya, 85 % de la population est de confession chrétienne.

Pas grand trafic non plus. La végétation se densifie à mesure que se dessine la silhouette du Mont Kenya. Un vaste cône évasé surmonté d’une petite couronne de pics acérés partiellement recouverts de neige. Avec ses 5 200 m d’altitude, c’est le deuxième sommet d’Afrique après le Kilimandjaro (5 895 m).

Tout autour, des îlots de verdure, des plaines d’herbe sèche ondulent vers les confins. Un paysage comme un patchwork, d’où émergent de loin en loin, luisant comme des météores, les baraquements en tôle des fermiers locaux. C’est la limite nord du territoire kikuyu, l’ethnie majoritaire dans le pays. Désormais nous entrons en pays Laikipia-Masai, une région d’élevage.

Texte : Eric Milet

Mise en ligne :

Kenya Les articles à lire

Voyage Kenya

Bons Plans Voyage

Services voyage