Berlin, cinq raisons d'y aller

Berlin, cinq raisons d'y aller
Jean-Philippe Damiani

La capitale allemande est  l'une des métropoles les plus dynamiques d'Europe. Elle a su, malgré ses métamorphoses, conserver son côté alternatif, sans trop s’assagir. Est-Ouest, mélange des genres et des cultures, Berlin se visite sans modération, jusqu'au bout de la nuit. Cette capitale est restée bohème et c’est pour ça qu'on l'aime !

De formidables balades dans l'Histoire

Berlin a beau s’être métamorphosée ces vingt dernières années, le vent de l’Histoire continue d'y souffler très fort. Rendez-vous au pied de la mythique porte de Brandebourg qui fut, à l’époque du Mur, le symbole de la division de la ville.

À deux pas, le Reichstag (rebaptisé Bundestag, photo), surmonté depuis 1999 par la magnifique coupole de verre de Norman Foster, se souvient sans doute de l’incendie de 1933 par les nazis ou du drapeau rouge qui flottait sur son toit lors de la capitulation de 1945. Le mémorial de l’Holocauste, érigé en plein centre de la capitale, montre que l’Allemagne ne craint pas d’affronter son passé.

De la porte, une balade sur Unter den Linden, les Champs-Élysées berlinois, nous fait traverser deux siècles d’histoire. C’est à l’Université Humboldt qu’enseignait Hegel et à l’ancienne bibliothèque qu’étudiait Lénine. Le Staatsoper sur Bebelplatz est un bel exemple d’architecture classique, tandis que, dans le Berliner Dom (cathédrale), reposent les Hohenzollern.

Toujours sur Unter den Linden, la Neue Wache, bâtiment du XVIIIe siècle, abrite un mémorial aux victimes de la guerre et de la tyrannie, symbolisées par une émouvante statue de Käthe Kollwitz. À côté, un édifice baroque sert d'écrin au Deutsches Historiches Museum, qui retrace l’histoire allemande depuis le Moyen Âge.

Au bout d’Unter den Linden, les statues d’Engels et de Marx trônent toujours à deux pas de la tour de télévision d’Alexanderplatz, archétype de l’architecture stalinienne.

Un bouillon de Kultur

Ville d’histoire, Berlin regorge de lieux de culture. L’île des Musées, entre Unter den Linden et Alexanderplatz, tient lieu d’île aux trésors : au célèbre Pergamon Museum, vous pouvez admirer l’autel de Pergame et la Porte d’Ishtar, les tableaux de Friedrich se trouvent à l’Alte Nationalgalerie, tandis que le buste de Néfertiti a élu domicile au Neues Museum.

Du côté de Potsdamer Platz, le Kulturforum regroupe trois musées d’envergure : la Neue Nationalgalerie abrite une collection remarquable d’expressionnistes allemands (Kirchner, Nolde, Schmidt-Rotluff…) et d'artistes contemporains présentée sous la forme d'expositions tournantes.

À voir aussi, la Gemälde Galerie avec ses quelque 2 700 œuvres des XIIIe au XVIIe siècles (Dürer, Botticelli, Memling, Rembrandt…) et le Kunstgewerbemuseum, consacré aux Arts décoratifs (réouverture courant 2014).

Prouesse architecturale signée par Daniel Libeskind, le Jüdisches Museum analyse la relation entre les communautés juive et allemande depuis 2 000 ans. Un grand moment de votre voyage à Berlin.

Dans le quartier de Charlottenburg, il ne faut pas manquer, après la visite du château, le musée consacré au sculpteur Käthe Kollwitz et le musée Berggruen avec sa collection de tableaux de Picasso.

Signalons aussi l'excellent musée d'art contemporain installé dans l'ancienne gare Hamburger Banhof, le musée du cinéma de Potsdamer Platz ou le Bauhaus Archiv pour tout savoir sur ce mouvement révolutionnaire.

La vie de bohème

La culture à Berlin se vit au quotidien. Rien à voir avec une ville musée. Grâce à ses loyers bon marché, Berlin attire les créatifs d’Allemagne et d’ailleurs, séduits par l’effervescence de la ville. On dénombre quelque 20 000 artistes indépendants. Ca bouge dans tous les domaines : musique, mode, architecture et design (près de 7 000 agences !).

Les quartiers branchés se trouvent pour la plupart à l’Est, à l’exception de Kreuzberg autour de Bergmannstrasse. Si les promoteurs immobiliers ont eu la peau de  l’ancien squat alternatif Tacheles, pionnier du Berlin destroy dans les années 90, le quartier voisin de Prenzlauerberg demeure l’un des coins les plus sympas de Berlin.

Ancien repaire d’artistes et de marginaux, il est devenu le quartier des bobos berlinois. Restaurés, les beaux immeubles de Prenzlauerberg ont pris de jolies couleurs pastel. Mauerpark et Kollwitzplatz accueillent des marchés sympas. Kastanienallee est la Mecque des branchés avec ses cafés et leurs agréables terrasses.

Encore plus à l’est, Friedrichshain peut revendiquer le titre de quartier alternatif de Berlin. Faites un tour du côté de la East Side Gallery, une portion du mur de Berlin recouverte de fresques réalisées par 120 artistes. Derrière le mur, on peut s’allonger aux beaux jours sur le sable de la plage de la Spree.

Enfin, Neukölln, à l'est de Kreuzberg, est le quartier qui monte, surtout entre Hermann Platz  et le Landwehrkanal. Avec ses galeries d'art, restos et bars branchés, Neukölln est comparé à Brooklyn. Et, pour beaucoup, c'est désormais ici que ça se passe.

Party-Stadt, capitale de la fête

Berlin a toujours été noctambule. La comédie musicale Cabaret témoigne de l’effervescence de la métropole dans les années 20. Après la chute du Mur, raves et soirées techno ont fleuri dans les squats et les usines désaffectées de la ville, dont le centre était un véritable no man’s land. Les clubbers des années 90 n’ont pas oublié les soirées déjantées des boîtes mythiques comme l’E-Werk ou les Love Parade qui attiraient plus d’un million de fêtards.

Aujourd’hui, la nuit berlinoise bouge encore. Alternative, urbaine et extrême. L’un des meilleurs clubs au monde, le Berghain, se trouve à Friedrichshain : c’est un temple de la techno à la réputation sulfureuse, installé dans une ancienne centrale électrique. Accueillant les meilleurs DJ, le Berghain draine jusqu’à 2 400 fêtards par soirée. Longue file d’attente et sélection drastique à l’entrée. Les deux autres grands clubs techno de Berlin sont le Watergate à Friedrichshain et l’historique Tresor dans le quartier de Tiergarten.

La nuit berlinoise ne se limite pas à la techno. Pour être au courant des soirées, consultez les magazines Tipp et Zitty. Il y a toutes sortes de lieux pour faire la fête. Parmi les plus insolites, les rives de la Spree en été – à Friedrichshain ou à Mitte – et le Roter Salon, une boîte au premier étage de la Volksbühne.

En savoir plus sur la nuit à Berlin.

La campagne à la ville

Neuf fois plus étendue que Paris, Berlin regorge d’espaces verts. Poumon vert de la capitale, le parc du Tiergarten se déploie sur 200 hectares au cœur de la ville.

Ancien domaine de chasse, le Tiergarten a gardé son aspect sauvage, avec des bois, des clairières et des étangs. L’endroit idéal pour les activités de plein air, les promenades, les parties de foot, les balades à vélo, voire les grillades du dimanche ou la bronzette (section naturiste).

À portée de métro et de S-Bahn, le lac de Wannsee déroule ses belles plages pour les baigneurs, dans un cadre naturel superbe. Non loin de là, Potsdam, le Versailles allemand, mérite le détour, pour ceux qui ont le temps. C’est ici, au château de Sans-Souci, petit bijou rococo, que Voltaire séjourna, comme conseiller de Fréderic II de Prusse.

Fiche pratique


Consulter nos fiches Berlin et Allemagne.


Office de tourisme de Berlin

Office de tourisme d'Allemagne

Comment y aller ?

Berlin est également reliée à Paris-CDG et à d’autres aéroports français en vol direct ou avec escales, en vol low cost (Air Berlin, EasyJet, Transavia...) ou régulier (Lufthansa, Air France...).

Réservez votre billet d'avion pour Berlin.

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel à Berlin.

Consultez notre page Adresses Express

Où manger ?

- Pour manger sur le pouce pas cher, on vous recommande les Imbiss : institutions allemandes, ce sont des fast food où l’on mange debout saucisses, boulettes, kebab et l’incontournable currywust (saucisse en sauce tomate au curry). On aime le Konnopkes Imbiss (Schönhaüser Allee, sous le métro Eberwalder Str.), qui nourrit Prenzlauerberg depuis 1930.
- Maultaschen Manufaktur : Lützowsrt. 22. U-Bahn : Kurfürstenstr. Ce sympathique bistrot sert de délicieux raviolis fourrés à la viande, servis avec des oignons et des patates.
- Curry 36 : Mehringdamm 36. U-Bahn : Mehringdamm. La meilleure Currywurst de Berlin se trouve à Kreuzberg, qu'on se le dise !

Où prendre un verre ?

- Das Wohnzimmer : Lettestr. 6, U-Bahn : Eberwalder Str. Le premier bar-salon qui a ouvert dans le quartier. Ambiance cosy et relax, petite restauration et bonne musique en soirée.
- Badeschiff Bar : Schlesische Str, am Flutgraben. U-Bahn : Schlesisches Tor. Bar le long de la Spree. Très agréable en été.  Ouvert à partir de Pâques.
- Schleusen Krug : à l'écluse de Tiergarten. Un Biergarten très fréquenté, style guinguette.

Où sortir ?

- Berghain - Panorama Bar : Am Wriezner Bahnhof, Friedrichshain. U-Bahn : Ostbanhof. Le club techno le plus réputé de Berlin se trouve dans une ancienne centrale électrique. DJ et musique exceptionnels. Sélection à l’entrée. Une boîte déjà mythique.
- Matrix : Warschauer Platz 18. U-Bahn : Warschauer Platz. Temple de la musique techno, installé sous une station de métro.
- Tresor Club : Köpenicker 70. Mitte. U-Bahn : Heinrich-Heine-Str . Contre vents et marées, le Tresor est l’un des meilleurs clubs électro de Berlin. Un survivant des 90’s.
- SO 36 : Oranienstrasse 190. Kreuzberg. Une véritable institution. Ce bar fait vibrer le quartier depuis trente ans grâce à une programmation éclectique : danse de salon, techno, rock. Clientèle mixte, hétéro et gay.

Liens utiles

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Allemagne Les articles à lire

Services voyage