Oktoberfest, la fête de la bière à Munich


Oktoberfest, la fête de la bière à Munich

De cinq à six millions d’amateurs de bonne mousse se rendent chaque année à l’Oktoberfest de Munich, plus connue en France sous le nom de fête de la bière. Vieille de bientôt deux siècles, cette gigantesque fête populaire est l’une des manifestations les plus fameuses d’Allemagne. Du 22 septembre au 7 octobre 2012, la bière, la bonne chère et les manèges sont les piliers de cette bacchanale houblonnée qui est aussi une fête foraine familiale. Suivez nos conseils pour revenir de Munich en disant : « j’ai survécu à l’Oktoberfest ! ».



Des débuts timides


Bulles, manèges et bretzels


Petit guide de survie


Pour en savoir plus


:: Des débuts timides

Des noces sont à l’origine de la fête de la bière de Munich. La manifestation, qui s’appelle outre-Rhin l’Oktoberfest, voit le jour lors du mariage du futur roi Louis Ier avec Thérèse de Saxe Hildburghausen en 1810. Les festivités, auxquelles les Munichois sont conviés, s’achèvent par une course de chevaux si populaire que le roi décide d’instaurer la tradition des « fêtes d’octobre » (Oktoberfest). Un pré, situé aux portes de la ville et baptisé « Theresienwiese » (pré de Thérèse) en l’honneur de la mariée, accueille les réjouissances.

L’année suivante, une fête agricole s’ajoute à l’Oktoberfest pour mettre en avant le potentiel de l’agriculture bavaroise. Ce n’est qu’en 1818 que l’on aménage les premières installations de fête foraine, à savoir un manège et deux balançoires. Quelques stands se mettent à vendre de la bière et, en 1896, on dresse de grandes tentes pour abriter les buveurs. À la fin du XIXe siècle, l’Oktoberfest est devenue une véritable fête de la bière. Ce n’est qu’en 1960 que la populaire course de chevaux est supprimée des festivités.

En 202 années d’existence et 178 éditions (24 Oktoberfeste ont été annulées pour causes d’épidémie ou de guerre), la fête de la bière s’est imposée comme le plus grand festival international du monde. Chaque année de 5 à 6 millions de visiteurs se rendent sur le Wiesn, « le pré » en allemand, qui par extension est devenu l’appellation locale de la fête.


:: Bulles, manèges et bretzels

Troisièmes consommateurs de bière au monde, les Allemands ne pouvaient exclure la bière de la fête d’octobre. Avec le temps, elle est même devenue LA fête de la bière. Il existe même une production pour la fête, la Märzenbier, plus forte que les bières blondes. Six millions de litres sont bus à chaque édition. D’ailleurs, un tiers de la production annuelle de bière des brasseries de la ville est consommé pendant l’Oktoberfest.

Les amateurs de mousse ont le choix parmi quatorze tentes aux couleurs de leurs brasseries munichoises préférées. Elles abritent toutes un orchestre folklorique. Des cuisines y sont aussi installées. Chaque tente vous servira du poulet, des saucisses, de la salade de pommes de terre, du fromage et des bretzels.

Selon la tradition, le maire de Munich inaugure l’Oktoberfest en laissant s’échapper les premières gouttes de bière du premier tonneau. Plusieurs défilés se déroulent dans la ville lors du festival. Le premier dimanche, une grande parade composée de groupes traditionnels bavarois, d’animaux, de calèches et fanfares défile jusqu’au pré. Il est aussi de coutume qu’un grand concert soit organisé en plein air. Il réunit tous les ensembles musicaux des différentes tentes.

Pendant qu’à l’intérieur des tentes, les visiteurs boivent et mangent sans répit, la fête bat son plein aussi à l’extérieur. Une immense fête foraine est installée dans le pré, avec montagnes russes, manèges en tous genres, autos tamponneuses et train fantôme, de quoi réjouir petits et grands. Car les enfants aussi sont les bienvenus ! Des « journées familles » leur sont consacrées, avec un tarif spécial.


:: Petit guide de survie

Attention, les deux semaines d’orgie que sont les fêtes d’octobre peuvent être très éprouvantes si elles sont mal organisées.

Le premier conseil à donner est de réserver à l’avance son hébergement, car les hôtels sont vite complets. Il est aussi primordial de réserver une table dans la tente de votre choix : les 100 000 places assises ne suffisent évidemment pas aux millions de visiteurs annuels. Il est bon de rappeler que l’on ne se rend pas au festival en voiture ! Les routes sont archi-bondées pendant les festivités et les transports publics ont prévu une plus grande fréquence de passage pour faciliter les déplacements. Il serait de toute façon très dangereux de prendre le volant après une journée de dégustation de bière.

À l’Oktoberfest, on ne boit pas dans des verres, ni dans des pintes mais dans des Mass, des chopes d’un litre. Non, il n’existe pas de verre plus petit ! Chaque Mass coûte 8 €, alors prévoyez la monnaie d’avance. Les chanceux se verront offrir une bière dans un verre en forme de botte ou de spirale. Ces verres amusants sont néanmoins difficiles à manipuler et vous vous en mettrez certainement partout.

Pour être à la pointe de la mode locale, sachez que la culotte de peau portée par de nombreux hommes est le costume local appelé Lederhosen et que les femmes s’apprêtent d’un Dirndl, une robe tablier.
Si vous survivez à l’Oktoberfest, vous pourrez sans problème affronter ses homologues du Canada, du Brésil ou de Suisse, nés à la suite de la première. Enfin, sachez qu’il existe un phénomène en Bavière, appelé Post Oktoberfest, chaque année en juillet, soit neuf mois après la fête, le taux de natalité est en forte hausse

Élodie Petit
Photo : A. Kupka / Munich Tourist Office
Mise en ligne le 13 septembre 2012

Pour en savoir plus

Site officiel de l'Oktoberfest en anglais et en allemand
Office du tourisme de la ville de Munich en français
Aller à Munich
En avion
Au départ de CDG et Lyon : Air France et Lufthansa, plusieurs vols direct par jour.
Au départ de CDG et des aéroports de province : vols directs avec Lufthansa.
En train En train, TGV direct de la Deutsche Bahn depuis Paris-Est, 6 h de trajet environ.
En voiture
L’A4 vers Metz et Saarbrücken, puis vers le Sud, direction Stuttgart et Munich.
En bus
Liaisons en bus avec Eurolines.
Aller à la Theresienwiese : U-Bahn 4 & 5, station « Theresenwiese ».

Où dormir ?
Pensez à réserver !
- Pension am Kaiserplatz : Kaiserplatz 12, 80803. Tél : (49)089/34-91-90. Chambre double de 49 à 59 € avec ou sans douche, petit déj inclus. Pension tranquille avec un accueil familial et chaleureux. Elle pratique des prix abordables pour l’Oktoberfest.
- Creatif Hotel Elephant : Lämmerstrasse 6, 80335. Tél : (49) 089/55-57-85. Proche de la gare. Compter 70 € minimum pour une chambre double tout confort. La décoration design a récemment été refaite par un architecte français.

Boire un verre et casser la croûte
- Hofbräuhaus : Am Platz 9. Une des brasseries les plus connues au monde, ouverte en 1589. Avec 3 600 places assises, elle reçoit environ 30 000 clients chaque jour. Concert de musique bavaroise pratiquement tous les soirs. Leur tente est la deuxième plus importante du festival.
- Biergarten am Chinesischer Turm : situé dans l’Englischer Garten. Ce Biergarten vous accueille quand il fait beau, sous les marronniers. Orchestre de musique bavaroise et décor surprenant. Self-service et restaurant pour se ravitailler.

D’autres fêtes de la bière à travers le monde :
Fête de la bière de Vevey, en Suisse.
Oktoberfest de Blumenau au Brésil.
Oktoberfest de Kitchener au Canada (Ontario).
Mondial de la bière de Montréal au Québec.
Oktoberfest by the Bay de San Francisco en Californie.


Drapeau sejours week end Allemagne

Partir en Allemagne

  • A voir à faire en Allemagne
  • Réserver votre séjour à la carte
  • Réservez un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouver une location
  • Aller/Partir en bus en Allemagne
  • Allez en Allemagne en covoiturage
  • Réserver en camping et mobil home
  • Réservez un ferry
  • Réservez un vol + hôtel
  • Réservez une auberge de jeunesse

Andalousie