Stockholm et son archipel : une ville, 30 000 îles

Stockholm et son archipel : une ville, 30 000 îles
Jean-Philippe Damiani

Première capitale verte de l’Europe, Stockholm vit en harmonie avec la nature. Cette métropole, qui possède l’une des plus belles vieilles villes du continent, est bâtie sur un site magnifique : un ensemble de 14 îles entre le lac Mälaren et la mer Baltique. Stockholm semble, telle une Vénus urbaine, être née de l’eau.

Possédant un riche patrimoine historique, la cité nordique ne s’endort pas sur les lauriers du passé. Stockholm est aussi une ville dynamique, cosmopolite et vibrante, particulièrement dans le quartier à la mode de Södermalm.

Enfin, et c’est ce qui la rend unique, une merveille naturelle se trouve à ses portes : un archipel d’environ 30 000 îles constellant un bras de mer s’ouvrant sur la Baltique. Des excursions en ferry sont possibles à la journée depuis le centre-ville. Envie de vacances au calme ? Les îles de l’archipel offrent aussi d’agréables lieux de villégiature, à quelques kilomètres à peine de la capitale suédoise.

Gamla Stan : au commencement était une île

Gamla Stan : au commencement était une île
Jean-Philippe Damiani

C’est ici, à la rencontre des eaux douces du lac Mälaren et de la mer Baltique, que tout a commencé en 1252. Stockholm voit le jour, avec la construction d'un fort sur l’actuelle île Gamla Stan pour contrôler le commerce entre la mer et le lac. La future capitale suédoise devient rapidement la ville principale du pays grâce aux relations qu’elle noue avec les villes de la Hanse.

Petit joyau, Gamla Stan témoigne, aujourd’hui encore, de cette prospérité, avec ses maisons à pignon colorées, ses ruelles interdites à la circulation, ses clochers d’église, et ses places secrètes. Si la rue principale est un peu envahie par les échoppes à touristes, le reste de Gamla Stan semble n’avoir pas bougé depuis des lustres.

On se croirait dans un décor de conte de fées, particulièrement sur la place Stortorget (photo), l’ancien cœur de la ville, bordée de hautes maisons colorées de style Renaissance hollandaise. Toujours à Gamla Stan, le château royal (Slottet) contraste avec le reste de la vieille ville par son gigantisme. Édifié au XIIIe s, puis reconstruit au XVIIIe s, cet édifice classique de plus de 600 pièces fut la résidence de la reine Christine et la dernière demeure de notre Descartes national.

Juste à côté de Gamla Stan, l’île de Riddarholmen (l’île « des chevaliers ») porte bien son nom : la noblesse y a fait construire de magnifiques palais au XVIIe s, tandis que tous les souverains suédois reposent dans son église depuis le XVIe s.

Depuis peu, une visite guidée, sur réservation uniquement, permet de grimper sur le toit de l’ancien Parlement, d’où l’on a une vue imprenable sur Gamla Stan. Autre magnifique panorama sur Stockholm : la vue depuis la tour de l’hôtel de ville (Stadhuset), qui se trouve sur l’île voisine de Kungsholmen.

Skeppsholmen et Djurgården : les îles musées

Skeppsholmen et Djurgården : les îles musées
Jean-Philippe Damiani

À l’est de Gamla Stan, les îles de Skeppsholmen et Djurgården comptent pas moins de six musées importants, dont le National Museet (peinture et arts décoratifs), le Moderna Museet (très belle collection d’art moderne) et le Nordiska Museet (photo), installé dans un magnifique édifice rococo. Mais ce sont sans doute deux musées uniques au monde, qui retiendront votre attention : le Vasa Museet et Skansen.

Le premier renferme une curiosité sensationnelle : le Vasa, un navire de guerre du XVIIe s qui a sombré en 1628 dans le port de Stockholm. L’ancêtre du Titanic, en mieux, puisque ce bateau, de pointe à l’époque, a coulé… quelques minutes après avoir pris la mer pour la première fois. Le Vasa, renfloué et restauré à l’identique dans les années 1960, est présenté au public dans un musée-entrepôt, accompagné d’une expo sur son histoire et la marine au XVIIe siècle. Avouons-le, l’état de conservation et la richesse d’ornementation du navire laissent sans voix. Un must !

À côté du musée Vasa, un autre lieu à part : Skansen, le plus vieux musée en plein air du monde, fondé en 1891. Ce musée ethnographique est une sorte de conservatoire vivant de l’habitat et des traditions suédoises du XIVe au début du XXe siècle. Rien de poussiéreux ou d’ennuyeux ici. Skansen tient du parc d’attractions intelligent.

On y admire plus d’une centaine d’édifices (maisons, fermes, églises…) traditionnels de tout le pays, tandis que des animateurs costumés recréent la Suède et les métiers d’antan. On peut s’y promener à dos de poney, en petit train, assister à des spectacles folkloriques, visiter un zoo ou des jardins d’agrément. Tout pour plaire de 7 à 77 ans…

Södermalm : l’île cool et branchée

Södermalm : l’île cool et branchée
Jean-Philippe Damiani

Loin de se réduire à une ville-musée, Stockholm est la capitale la plus dynamique de Scandinavie, une métropole cosmopolite et branchée, avec ses créateurs, ses cafés tendance et ses restos fusion. Pour s’en convaincre, il faut se rendre sur l’île de Södermalm, dont la colline au sud de Gamla Stan domine Stockholm.

Ancien quartier ouvrier, « Söder » est l’épicentre de la branchitude « made in Sweden ». Ambiance bobo, mais pas snob, du côté de SoFo, à l’est de Götgatan, l’artère qui traverse l’île. Bars super animés dès le jeudi soir, restos donnant un coup de jeune à la gastronomie suédoise, boutiques de fringues mode ou alter, notamment sur la rue Skånegatan. Plus qu’à New York, SoFo, par son côté cool et décalé, mais aussi ses immeubles et ses parcs (photo), fait penser au Kreuzberg berlinois. On adore !

Le nord-ouest de Södermalm est plus tranquille, avec ses immeubles bourgeois et ses petites maisons des XVIIIe et XIXe s, mais aussi ses boutiques d’antiquaire, ses théâtres et ses cafés. Le quartier entre Hornsgatan et le lac Mälar a des airs de Montmartre suédois avec ses rues pentues et pavées, ses escaliers et ses jardins. Un balcon-promenade panoramique offre d’ailleurs un superbe point de vue plongeant sur la ville.

En redescendant de Söder, faites une halte sur le port dans l’édifice en brique rouge de Fotografiska. Les expos photos y sont intéressantes et le bistrot, au 2e étage, donne sur le port. Idéal pour prendre un verre.

Si vous êtes en jambes, continuez jusqu’à l’île voisine de Långholmen avec ses jardins et ses plages. Car, oui, on peut se baigner en ville ! Ce n’est pas pour rien que Stockholm, unique ville au monde à avoir une réserve naturelle protégée en son sein, a été la première « capitale verte de l’Europe » en 2010. L’un des secteurs voisins de Södermalm, Hammarby Sjöstad, est même un éco-quartier modèle à l’échelle internationale. Vous avez dit innovant ?

L’archipel : 30 000 îles aux portes de la ville

L’archipel : 30 000 îles aux portes de la ville
Jean-Philippe Damiani

Entre l’embouchure du lac Mälaren et la Baltique, pas moins de 30 000 îles, îlots et récifs forment une sorte de labyrinthe marin, qui a longtemps protégé la ville de ses ennemis. Cette merveille naturelle, qui se trouve aux portes de Stockholm, en fait une capitale unique au monde.

De formation glaciaire, cet archipel a essaimé ses confettis de granit, plus au moins grands, sur une cinquantaine de kilomètres. Il commence au cœur même de Stockholm, puisque les 14 îles sur lesquelles repose la ville proviennent de la même formation géologique.

Les plus grandes îles se trouvent près de la côte et sont recouvertes de denses forêts de résineux, d’aulnes et de bouleaux. Plus on s’éloigne vers la mer, plus les îles se morcellent et se dénudent. Très rapidement, on a l’impression d’être loin de tout.

Un millier de ces îles sont habitées, dont seulement 150 toute l’année. Longtemps occupé par des agriculteurs et des pêcheurs, l’archipel est devenu une destination privilégiée pour les vacances d’été. C'est dans ce site idyllique que les deux jeunes amants du film de Bergman Un été avec Monika viennent vivre leur passion qui prendra fin avec les beaux jours.

Sur l'archipel, la vie s'écoule à l'unisson de la nature, au bord de l’eau et au cœur de la forêt, en toute simplicité. Ici, une coquette petite maison de bois rouge ou un simple cabanon font office de paradis. Avec, si possible, un ponton où est amarré un bateau. Sans oublier le silence, le chant des oiseaux, la lumière si belle du Nord, plus particulièrement l'été, quand le soleil ne se couche jamais totalement sur la mer reflétant le ciel.

Des îles diverses

Des îles diverses
Jean-Philippe Damiani

Depuis Stockholm, l’archipel est accessible en ferry. Il faut compter environ 30 min pour rejoindre les îles les plus proches et jusqu’à 3 h pour la limite extérieure de l’archipel, avec les deux principales compagnies Waxholmsbolaget et Cinderella. Il existe également des excursions organisées, allant de la demi-journée à la journée entière. Une balade dans l’archipel aide à comprendre la particularité de Stockholm et sa vocation maritime. Mais c’est surtout l’occasion de s’en mettre plein les mirettes.

Évidemment, l’idéal est d'y passer quelques jours, en complément de la visite de Stockholm. Sur les îles, on trouve des AJ, des Bed & Breakfast et des campings. Attention, le camping sauvage n’est pas permis partout. Un bon plan : la location de stugas, les fameuses petites cabanes en bois rouges des cartes postales. Une authentique expérience suédoise !

Toutes les îles ne se ressemblent pas. Les plus proches, Fjäderholmarna et Vaxholm, ne sont pas, à nos yeux, les plus représentatives. Vaxholm, assez touristique, est presque une ville, pittoresque certes, avec des maisons en bois 1900, des restos, une forteresse.

Plus loin de Stockholm, Grinda, très prisée des familles, et Sandhamm, avec de belles plages de sable (dont une surnommée « Trouville »), ont un côté plutôt balnéaire. La plus méridionale, Landsort, est réputée pour son phare, tandis que la plus septentrionale, Arholma, possède de jolis champs, des falaises et une AJ installée dans une ancienne ferme. Cette île a longtemps été une base de la marine suédoise.

D’autres enfin, comme l’idyllique Möja (photo), forment une communauté villageoise. Certaines familles y habitent depuis des générations. Möja, avec 230 résidents permanents, compte 5 villages, sa propre école, son église, des épiceries, une salle de sport, des restaurants... et une soixantaine d'entreprises.

Finnhamn, petit paradis boréal

Finnhamn, petit paradis boréal
Jean-Philippe Damiani

Depuis Stockholm, il faut 2 h 50 de ferry pour rejoindre Finnhamn, qui se trouve à la limite orientale de l’archipel. L’île, en fait un groupe d’îlots reliés entre eux, doit son nom aux bateaux finlandais qui y faisaient une halte en se rendant à Stockholm. Le site est d’une beauté stupéfiante, avec ses roches de granit polies, l’eau de mer d’un bleu profond et presque opaque, mais aussi une végétation d’une grande diversité pour ce coin reculé de l’archipel (pins, chênes, mélèzes, bouleaux…).

En débarquant à Finnhamn, on a l’impression d’être sur une île au bout du monde. Seulement 6 habitants vivent ici à l’année (mais beaucoup plus en été). L’île se parcourt facilement à pied et offre de nombreuses petites criques protégées pour la baignade, dont la superbe Paradise Bay où les voiliers jettent leur ancre en été.

L’AJ est installée dans une belle demeure en bois jaune, construite sur une colline au début du siècle dernier par un riche industriel suédois. Elle est tenue de main de maître par Rolf et Ula qui sont un peu l’âme – et la cheville ouvrière – de l’île. On peut également faire du camping à Finnhamn et louer sa propre stuga (compter 400 € par semaine), équipée d’une cuisine. L’île possède également une petite épicerie et un bon restaurant, le Finnhams Cafe & Krog.

Outre les balades et la baignade, il est possible de faire du kayak, de l’aviron, de louer un bateau à moteur, de pêcher, mais aussi d’avoir accès à une cabine de sauna traditionnel. Pas de douche en sortant du sauna, on se jette directement dans l’eau de mer !

Enfin, il ne faut pas manquer de faire un tour à la petite ferme Idholmens, l’une des dernières exploitations agricoles de l’archipel. Idholmens, tenue par Martina et sa famille, produit en petite quantité des légumes, des œufs et de la viande. On peut visiter la ferme (payant) et acheter sa production bio, bien entendu. En Suède, on cultive avec bonheur la nature et le naturel.

Fiche pratique

Fiche pratique
Jean-Philippe Damiani

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Suède

Office du tourisme de Stockholm

Office du tourisme de Suède

Comment y aller ?

Plusieurs vols quotidiens directs pour Stockholm Arlanda au départ de Paris CDG avec Air France et SAS (également depuis Nice). Vols low cost depuis certaines villes de province avec Ryanair (Skavsta Airport) et Norwegian.

Pour l’archipel : plusieurs liaisons par jour avec les compagnies Waxholmsbolaget et Cinderella. Départs des quais de Strömkajen et Strandväget à Stockholm. Billets de 45 SEK à 150 SEK, selon la distance. Pass de 5 jours (Boat Hiker) sur tout l’archipel : 420 SEK. Pass de 30 jours : 750 SEK.
Infos auprès de Visit Skärgården, agence de voyages de l’archipel.

Quand y aller ?

Toute l’année pour Stockholm, mais la meilleure saison s’étend de juin à fin septembre. Pour l’archipel, de juin à septembre. Attention, les Suédois prennent leurs vacances en juillet, donc réserver à l’avance. Août et septembre sont les deux meilleurs mois.

Où dormir ?

À Stockholm :

- STF Vandrarhem Af Chapman & Skeppsholmen et STF Vandrarhem Langholmens sont deux AJ qui sortent de l’ordinaire : la première est installée dans un trois-mâts blanc amarré à l’île de Skeppholmen, la seconde se trouve dans une ancienne prison réhabilitée sur l’île de Långholmen. Bon confort dans les deux et hébergement en chambre double possible.
- Scandic Malmen : Götgatan 49, Södermalm. Un hôtel de chaîne, certes, offrant de très bonnes prestations. Son avantage : il se trouve en plein cœur de Södermalm, à deux pas de SoFo. Au rez-de-chaussée, restos et bars branchés. Petit déj buffet très copieux.

À Finnham :

- STF Finnhamn (photo): l’AJ de l’île se trouve dans une belle maison jaune du début du 20e siècle, bâtie sur une colline. Belle vue depuis la terrasse. Chambres et sanitaires bien tenus. Location de draps et serviettes. À partir de 285 SEK (30 €) pour un adulte et 160 SEK pour un enfant. Excellent petit déj buffet en supplément 80 SEK (9€). Rolf et Ula, qui tiennent l’AJ, louent aussi des cabanes en bois traditionnelles (stugas) équipées de cuisine et douche, à la semaine à partir de 3850 SEK (420 €).
Activités : Possibilité de faire de l’aviron, du kayak, de louer un bateau à moteur et d’utiliser le sauna traditionnel.

Pour plus d’infos sur l’hébergement dans tout l’archipel, consulter les sites skargardsstiftelsen.se et archipelagofoundation.se

Où manger ? Où prendre un verre ?

- Kvarnen : Tjärhovsgatan 4. Brasserie traditionnelle suédoise avec une cuisine copieuse et abordable. Au cœur de Södermalm, à côté de Medborgarplatsen. Pour la petite histoire, c’est le repère de Lisbeth, l’héroïne de Millenium. Le week-end, boîte en sous-sol. Plats à partir de 125 SEK (15 €).
- Central : Skånegatan, 84. Un resto élégant et décontracté de SoFo qui sert une cuisine goûteuse et roborative. Vous nous direz des nouvelles du jarret de porc rôti ! Plats à partir de 185 SEK (21 €).
- Mosebacke Terrasse M° Slussen. Une terrasse avec vue sur la ville et le port, sur la rive nord de Södermalm. Bars, snacks et grandes tables en bois, et super ambiance les soirs d’été.
Enfin, plusieurs bars sympas sur Skånegatan, à SoFo.

Sur l’île de Finnham, le restaurant Finnhamn Krog sert de bons petits plats suédois (boulettes aux airelles, saumon, assiettes de harengs, côtelettes d’agneau…) et d’excellents poissons à partir de 185 SEK (20€).

Shopping

Les magasins Design Torget proposent des objets design à prix raisonnables pour décorer son intérieur en mettant l’imagination au pouvoir. On en trouve un dans la Kultur Huset à Norrmalm et sur Götgatan 31 à Södermalm. Sinon, pas mal de boutiques vintage à SoFo, comme Coctail sur Bondegatan, de la brocante, des antiquaires, etc.

Quelques liens utiles

Vasa Museet

Skansen

Nordiska Museet

Moderna Museet

Elisabeth Daude, guide francophone

Visit Skärgården

Waxholmbolaget

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Suède Les articles à lire

Services voyage