Le Havre, à bon port

Le Havre, à bon port
© Olivia Le Sidaner

En 2017, le port du Havre fête ses 500 ans d’existence. L’occasion d’aller découvrir, le temps d’un week-end, cette cité normande au caractère bien trempé et à l’histoire tumultueuse, qui a inspiré les plus grands artistes et cultive son dynamisme culturel. Pour préparer votre séjour, le Routard publie un guide entièrement consacré au Havre.

Au Havre, tous les chemins mènent au port

Au Havre, tous les chemins mènent au port
Port 2000 © Olivia Le Sidaner

Depuis ses origines, Le Havre a toujours été intimement lié à la mer. Lorsque, en 1517, le roi François Ier décide de fonder la ville, c’est d’abord pour créer, ex nihilo, un nouveau port. Par sa situation et ses infrastructures, celui-ci doit répondre aux besoins commerciaux et militaires de l’État. Depuis, le port occupe une place toute particulière dans cette cité où la mer et l’espace urbain semblent s’interpénétrer. D’ailleurs, Le Havre a souvent été qualifié de « ville-port ».

Une promenade en bateau permet d’approcher de plus près les immenses portiques et les porte-containers à quai dans le Port 2000. Une démesure que l’on retrouve aussi en passant à côté des paquebots de croisière en escale, qui ont remplacé les mythiques transatlantiques. D’autres visites guidées sont proposées dans le port historique du Havre.

Le Havre, à l’avant-garde de l’architecture

Le Havre, à l’avant-garde de l’architecture
Bains des Docks © Olivia Le Sidaner

À la démesure portuaire répond un urbanisme qu’on n’hésitera pas à qualifier de monumental. Détruite à 90 % pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville a été pour les architectes de l’après-guerre un formidable laboratoire.

Le maître d’orchestre de la reconstruction fut Auguste Perret, l’auteur de l’église Saint-Joseph, colossal amer de béton visible de partout. Lorsque le soleil donne, l’intérieur de l’édifice se pare des couleurs lumineuses des vitraux, signés Marguerite Huré.

Autre point de repère visuel dans le paysage havrais, la tour de l’hôtel de ville date de la même époque, tout comme les immeubles du front de mer sud et ceux de la Porte Océane, ouvrant un passage vers le large.

Depuis, la ville n’a cessé d’inspirer les architectes, comme Oscar Niemeyer, l’auteur du fameux Volcan (1982), surnommé le « pot de yaourt » par les Havrais. Rénové en 2015, il abrite aujourd’hui la Scène nationale et une bibliothèque au design futuriste.

En 2008, c’est Jean Nouvel qui a inauguré sa piscine des Bains des Docks, dans le quartier de l’Eure. Et en 2010, des logements étudiants ont été aménagés dans d’anciens containers, sur le port. Une première en France, et la preuve que Le Havre cultive toujours son avant-gardisme architectural.

Sur les traces du passé

Sur les traces du passé
Hôtel particulier Dubocage de Bléville © Olivia Le Sidaner

Si l’on veut partir sur la piste des rares édifices historiques épargnés par la guerre, c’est dans le quartier Saint-François qu’il faut aller.

Près du port de pêche et du petit marché aux poissons, le bassin du Roy est toujours là, l’eau s’insinuant, là encore, au cœur de la cité. Juste à côté, on ne manquera pas d’aller visiter la Maison de l’Armateur, superbe hôtel particulier du 18e siècle édifié sur cinq niveaux autour d’un puits de lumière. On y découvre le quotidien raffiné des riches familles d’armateurs qui vivaient ici, ainsi que des documents intéressants sur la traite négrière.

Non loin de là, un autre hôtel particulier vaut le détour : celui du navigateur Dubocage de Bléville, le découvreur de l’île de Clipperton, l’ancienne île de la Passion. C’était autrefois l’une des plus importantes maisons de négoce maritime du Havre.

Autre incontournable du quartier Saint-François : le Salon des Navigateurs, où le coiffeur Daniel Lecompte manie les ciseaux en tenue de marin, comme il le faisait jadis sur le paquebot France, cher au cœur des Havrais. Dans la boutique-musée, il expose des centaines d’objets de marine et de coiffure. Un endroit vraiment à part !

Enfin, pour avoir une vue exceptionnelle de la ville, on peut prendre de la hauteur à l’abbaye de Graville, dont l’environnement invite à la sérénité et à la contemplation.

Le Havre, cité d'art

Le Havre, cité d'art
Musée d’art moderne André Malraux © Olivia Le Sidaner

Avec sa lumière si particulière et sa situation, à l’embouchure de la Seine, pas si loin de Paris, Le Havre a toujours attiré les plus grands artistes. Parmi eux, figurent Gustave Courbet, Georges Braque, Raoul Dufy ou encore Monet, qui a peint ici son célèbre tableau Impression, soleil levant, en 1872, donnant par la même occasion naissance au terme « impressionnisme ».

Ce n’est pas un hasard si la première collection impressionniste hors de Paris se trouve au Musée d’art moderne André Malraux (MuMa), dont les verrières ouvrent sur l’entrée du port et laissent entrer la lumière dans les espaces d’exposition. Un très beau musée, à voir absolument.

L’art contemporain, lui, s’expose au Portique, dans le quartier Danton, ou dans les galeries La Glacière et Production Autre.

Le Havre balnéaire

Le Havre balnéaire
Bar du Bout du Monde © Olivia Le Sidaner

Le Havre, c’est aussi cette immense plage qui s’étire sur le front de mer et sur laquelle s’alignent quelque 700 cabanes blanches aux toits noirs.

Par beau temps, on la longe, le nez au vent et le regard porté sur le large, en grignotant un cornet de frites ou de glace, selon l’envie du moment. Et le midi, on s’attable en terrasse pour déjeuner au soleil.

Plus loin, on rejoint le quartier de Sainte-Adresse et ses villas cossues accrochées sur la falaise. L’architecture balnéaire est ici à l’honneur. On peut notamment y voir la somptueuse demeure que Sarah Bernard s’était fait construire à la fin du 19e siècle. Dominant la falaise, la jolie chapelle Notre-Dame-des-Flots est dédiée aux marins, pour lesquels le cénotaphe du Pain de Sucre, juste à côté, servait autrefois d’amer. De là-haut, on a droit à un superbe panorama.

Après cela, libre à vous d’aller jusqu’au Bout du monde, un petit bar installé au bord de l’eau, à la porte de la côte d’Albâtre. Le spot idéal pour un apéro iodé.

Fiche pratique

Routard Le HavreBon à savoir ! Le Routard publie son premier guide entièrement dédié au Havre : sites à ne pas manquer, bonnes adresses sélectionnées par les enquêteurs du Routard, bons plans et activités sympas, infos pratiques, coups de cœur, anecdotes, cartes avec adresses positionnées…

Consulter notre guide en ligne Normandie

Lire notre article sur les 500 ans du Havre

Office du tourisme du Havre 

Y aller

Paris-Le Havre : environ 2 h en train ou en voiture.

À faire, à voir

Visite du port en bateau, 06 16 80 24 10 (10 à 14 €).

Maison de l’Armateur, 3 quai de l’Île, 02 35 42 27 90 (3 à 5 €).

MuMa, 2 bd Clemenceau (3 à 5 €).

Où dormir ?

- Gîte de la Porte Océane : 24, rue Geogres-Heuillard. Dans une ancienne maison de maître, un gîte façon auberge de jeunesse, avec des chambres pour 2 à 4 personnes. Nuitée 19 €/pers.

- Hôtel Vent d’Ouest : 4, rue Caligny. Hôtel spa de charme, 4 étoiles (double à partir de 100 € la nuit). Déco cosy et accueil chaleureux.

 Trouver un hôtel au Havre.

Où manger ? Où prendre un verre ?

- La Taverne Paillette : 22, rue Georges-Braque. La brasserie incontournable de la ville avec les grands classiques du genre (tartares, moules, andouillettes…) et une bière locale, la Paillette. Menus 15-30,90 €.

- Le Grignot : 53, rue Racine. Un de ces beaux bistrots dont le Havre a le secret. Terrasse agréable aux beaux jours. Menu 29,90 €.

- L’Abri Côtier : 24, bd Albert-Ier. Coup de cœur pour ce bar chaleureux sur le front de mer.

- Trappist : 74, rue Racine. Face au Volcan, un pub très sympa pour les amateurs de bière.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Normandie Les articles à lire

Services voyage