Estérel Côte d’Azur : la Provence en couleurs

Estérel Côte d’Azur : la Provence en couleurs
© stevanzz - Fotolia

 « Photophobes », s’abstenir ! Les couleurs d’Estérel Côte d’Azur ont tout pour vous éblouir : les rouges roches de l’Estérel à l’est, les noires pentes des Maures à l’ouest, le bleu de la mer au sud, les vertes collines de l’arrière pays au nord, et, par-dessus tout, l’azur d’un ciel insolent plus de 300 jours par an. Ce ciel qui capta les faveurs de peintres célèbres, d’écrivains de renom et… les vôtres ? Une destination parfaite pour un week-end (ou plus) revigorant en guise d’apéro varois.

Nouveau : un Routard Estérel Côte d’Azur

Esterel 2016Le Routard publie son premier guide consacré à la magnifique région Estérel Côte d’Azur !

Ce guide spécial porte sur la plaine de l’Argens et l’embouchure de l’Argens, la corniche d’or et le massif de l’Estérel, le Pays de Fayence. Découvrez l’exceptionnel territoire d’Estérel Côte d’Azur, admirez sa roche rouge si caractéristique qui dévale dans la Méditerranée, avant d'explorer ses villes d'histoire et son superbe arrière-pays.

Vous y trouverez toutes les infos utiles pour découvrir le territoire, les bons plans pour profiter au maximum de votre séjour, des adresses soigneusement sélectionnées sur le terrain, des anecdotes surprenantes et des cartes avec les adresses positionnées. Ne partez pas sans votre guide Estérel Côte d'Azur !

Plutôt tongs ou Pataugas ?

Plutôt tongs ou Pataugas ?
© Office de Tourisme de Saint-Raphaël - M. Angot

Les deux, mon colonel ! Le littoral d’Estérel Côte d’Azur compte pas moins de 51 km d’une superbe côte. Il y en a pour toutes les serviettes, à choisir selon les envies : calanques sauvages de roches rouges à l’est, dominées par les magnifiques sommets de l’Estérel ; plages familiales bien aménagées (dont certaines pour handicapés) près du centre de Saint-Raphaël ou à Fréjus-plage ; longue langue de sable fin ourlée de dunes, où l’on laisse le maillot de bain au vestiaire, à Saint-Aygulf ; petites criques familiales et intimes aux Issambres.

Les courageux peuvent d’ailleurs parcourir tout ou partie de ce littoral à pied, au gré de l’ancien chemin des douaniers (voir ci-dessous la route numérique « De rivages en calanques »).  Les encore plus courageux partiront à l’assaut du rocher de Roquebrune, surmonté par trois croix, œuvres de Bernard Venet.

Enfin, les bons randonneurs (ou VTTistes) seront comblés par les innombrables chemins que compte le sauvage massif de l’Estérel, au nombre desquels un sentier biologique accessible aux personnes handicapées.

Plutôt verre ou bouteilles ?

Plutôt verre ou bouteilles ?
Bastide du Clos © www.esterel-cotedazur.com

Ah, le bon rosé de Provence ! Bande de veinards, les coteaux de Fréjus ont gardé en héritage des vignes de nos ancêtres les Romains. Et, de la vigne au vin, le lien est facile à établir.

Pour découvrir les productions locales, trois bonnes adresses à fréquenter avec modération, bien entendu : Le domaine du clos des roses à Fréjus, Le Bercail à Puget-sur-Argens (864, chemin de la Plaine) pour sa locale AOC coteaux de Fréjus et Le domaine des Planes à Roquebrune-sur-Argens (Les Planes) pour son rosé bio Tiboulen, un cépage jadis introduit par les Grecs en Provence.

Pour les grincheux qui préfèrent l’eau, les activités nautiques foisonnent. Avec ou sans bouteilles, la plongée se pratique tout au long de la corniche de l’Estérel, qui se prête bien également au canoë de mer autour du Cap Dramont. Autres activités possibles : le voilier ou les mini-croisières depuis le port de Saint-Raphaël ; les sorties en mer avec des marins pêcheurs (pescatourisme) aux Issambres ou à Saint-Raphaël : le kite-surf depuis la plage de Saint-Aygulf ; le canoë ou le ski nautique sur le plan d’eau de Roquebrune-sur-Argens, qui bénéficie de l’un des paysages les plus admirables qui soient, surplombé par LE rocher. Tous les prestataires de ces activités sont recensés sur le site www.esterel-cotedazur.com

Plutôt sucré ou salé ?

Plutôt sucré ou salé ?
© Office de Tourisme de Roquebrune-sur-Argens

Les gourmets trouveront leur compte dans ces confins du territoire provençal. Tout d’abord en baguenaudant sur les marchés quotidiens. Ces marchés de Provence autrefois chantés par le Toulonnais Gilbert Bécaud, colorés jusqu’au bout de leur ratatouille de légumes, de leurs monticules d’olives accommodées, de leurs éventaires généreux.

Le cœur de Roquebrune-sur-Argens bat au rythme de trois (excellents) artisans chocolatiers qui ont posé leurs marmites ici. Vous allez déguster… les rochers de Roquebrune de la Chocolaterie du Rocher (2, montée Saint-Michel), le Tendre Rêve de Chocolats et Gourmandises (1, place Saint-Pierre) ou les pâtisseries fines de la Maison Cettier (17, rue des Portiques). Une gourmandise à compléter par une visite du Musée du chocolat et du cacao (rue de l’Hospice). La maison du Terroir (4, place Alfred Perrin) valorise, quant à elle, les produits fabriqués sur le territoire communal (tapenades, miels, confitures…). Quant à La cueillette du Rocher, elle permet de cueillir soi-même ses fruits et légumes.

À Fréjus, on aurait des envies de fromages, dont certains venus du tout proche arrière-pays... Une adresse à retenir : Mon Fromager (38, rue Sieyès), où l’on peut déjeuner d’assiettes de fromage et autres bons petits plats du jour bien frais.

Pour le poisson tout frétillant, direction le marché aux poissons du port de Saint-Raphaël : des chapons, loups, serres de roche et autres barracudas pêchés localement. Et n’allez pas demander à Gilbert, malheureux, si sa mostelle est fraîche… Réponse cinglante à la Raimu assurée !

Pour finir sur une note sucrée, Saint-Raphaël regorge d’excellentes confiseries à l’ancienne, avec chacune sa botte sucrée secrète : Le Provençal (95, bd Félix Martin), pour ses ludiques balles perdues du golf de Valescure, Cochet (98, bd Félix Martin) pour ses rochers de l’Estérel, Délices Lamarque (29, rue Léon Basso) pour ses bonbons à l’ancienne, et encore Le Palet d’Or à Agay (170, rue d’Agay) pour ses mimosas en chocolat. Attention toutefois à pouvoir entrer dans le maillot de bain le lendemain !

Plutôt toge ou crinoline ?

Plutôt toge ou crinoline ?
© Office de Tourisme de Saint-Raphaël - N. Gomez

Les toges, on croit encore pouvoir les croiser à Fréjus, créée ex-nihilo par le Romain Jules César. Il reste de ces temps antiques un immense amphithéâtre, les vestiges chancelants d’un aqueduc, un vivier gallo-romain souterrain et, conservé dans le musée archéologique, un superbe Hermès bicéphale. Mais l’histoire de Fréjus se lit aussi au gré d’une balade dans son centre resté typiquement provençal, signalé de loin par le clocher roman de son superbe ensemble épiscopal (ne ratez pas les magnifiques portes de la cathédrale, dévoilées lors des visites guidées).

À l’écart du centre, une mosquée et une pagode témoignent du début du 20e s, lorsqu’on accueillait ici les combattants des ex-colonies avant qu’ils n’aillent mourir pour la France. À cette époque, Roland Garros décolla de la base aéronavale pour accomplir la première traversée de la Méditerranée en avion (2 h de colle à qui le croyait tennisman). Même Jean Cocteau a laissé son empreinte ici en décorant Notre-Dame de Jérusalem, une chapelle sertie d’un écrin de verdure.

Il vous restera un saut de puce à faire pour parcourir le centre-ville animé de Saint-Raphaël dominé par sa basilique néo-byzantine et constellé de chics villas de style Belle Époque. Gardez du temps pour le mignon et typique centre médiéval de Roquebrune-sur-Argens avec, entre autres, ses portiques contemporains de François 1er. Histoire et patrimoine seront donc au programme de vos devoirs de vacances.

Plutôt smartphone ou parchemin ?

Côté high-tech, la route numérique De rivages en calanques agrémente la découverte, smartphone en main, des 51 km de ce superbe tronçon de côte. Des Issambres à l'extrémité de la corniche d'Or, 150 QR codes ont essaimé sur des supports très originaux (mosaïque au sol sur le port de Saint-Raphaël, faux arbre stylisé sur le chemin littoral...). Ils donnent accès à 60 vidéos et à des informations pratiques (la pêche, les plages, la plongée, la nature, les éco-gestes...).

Pour se donner des airs de chasseurs de trésors plus traditionnels (quoique…), des circuits ludiques allient quant à eux découverte patrimoniale et aventure (renseignements auprès du Pôle touristique Estérel Côte d'Azur et des offices de tourisme). Énigmes et secrets à Saint-Raphaël, Chasses au trésor à Fréjus et à Roquebrune (avec GPS). 

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Côte d’Azur

Pôle touristique Estérel Côte d’Azur 

Expérience Côte d'Azur : une sléection d'activités à faire dans la région

Comment y aller ?

En TGV : trains directs pour Saint-Raphaël depuis Paris, Lyon et Marseille.

En avion : l’aéroport le plus proche est Nice-Côte-d’Azur, relié à Fréjus et Saint-Raphaël par des bus directs.

En voiture : par l'autoroute A8 ou par la nationale 7 (DN7), pour Trenet un peu !

Se déplacer

Bon maillage de bus urbains entre Fréjus (dont Fréjus-plage, port-Fréjus et Saint-Aygulf), Saint-Raphaël (dont Le Dramont, Agay, Anthéor et Le Trayas) et Roquebrune-sur-Argens (dont Les Issambres) avec Agglobus : trajet (valable 1 h) : 1,10 €.

Le TER dessert tout le littoral raphaëlois (Santa Lucia, Boulouris, Le Dramont, Agay, Anthéor, Le Trayas).

Où manger ?

À Saint-Raphaël, La Table (47, rue Thiers) pour une cuisine et une ambiance bohèmes, ou Le Mug’s (84, rue Alphonse Karr) pour ses formules fraîches et avantageuses.

Sur la corniche de Saint-Raphaël, entre Agay et Le Dramont, le Tiki Plage (plage de Camp-Long), les pieds dans le sable et la tête au pays du surf.

Le Mérou Ardent (157, bd de la Libération), à Fréjus-Plage, pour son poisson bien apprêté, L’Abri Côtier (quai Marc Antoine) à Port-Fréjus pour sa cuisine créative, et À Table (137, rue Grisole), au centre de Fréjus, pour ses bons petits plats locavores.

Aux Issambres, La Réserve Gayrard (3609, D 559) pour sa formule du midi et sa superbe vue sur la côte, golfe de Saint-Tropez au loin.

Où dormir ?

Hôtel Le Thimothée (375, bd Christian Lafon), sur les collines de Saint-Raphaël, une adresse simple mais charmante située dans une villa bourgeoise du 19e s. Doubles 55-110 €.

Hôtel Les Flots Bleus (83, rte Saint-Barthélémy), sur la corniche de l’Estérel, au Trayas. Vue panoramique sur la mer, chambres gentiment aménagées, accueil très cordial des proprios qui travaillent en famille. Doubles 83-114 €.

La Bastide du Clos des Roses (RD 37), une adresse chic de Fréjus dans un beau domaine viticole. Chambres de grand confort aménagées dans l’ancien chai du domaine, espace SPA, restaurant de qualité… la vie de château. Doubles 160-225 €.

Hôtel Les Calanques (rue du Nid au soleil), sur la corniche des Issambres, idéalement juché en contrehaut des flots. Doubles 64-140 €.

Service de réservation officiel des 14 communes de la destination Estérel Côte d’Azur, bons plans et promos toute l’année : cotedazur-reservation.com

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Côte d'Azur Les articles à lire

Même quand elle est triste et que le ciel est nuageux - ce qui est rare -, Nice est...

Services voyage