Le meilleur de la Croatie

Sud de la Dalmatie

Ah Dubrovnik, la perle de l'Adriatique... Comment ne pas tomber sous le charme de cette ville croate ? Mais le Sud de la Dalmatie a lui aussi son lot de trésors tels que le Massif du Biokovo ou encore Split. Alors, ici aussi : dépaysement garanti ! 

Massif du Biokovo

Massif du Biokovo
© hjklio - Fotolia

Un autre site époustouflant de l’arrière-pays, relativement méconnu. Le massif du Biokovo est formé par des montagnes calcaires, arides et rocailleuses, se terminant par des falaises abruptes en surplomb de l'Adriatique... superbe ! Il s’élève au-dessus de la belle ville de Makarska et sa riviera, au sud de Split. Il se poursuit au nord, en Bosnie-Herzégovine.

Il constitue une sorte d'ultime barrière rocheuse, de muraille infranchissable, parallèle à la côte dalmate, qui tombe brutalement dans la mer. Les villages, comme Kokorici ou Stilja, semblent ne pas avoir bougé depuis les 17e ou 18e siècles.

Nombreuses possibilités de randonnées au départ de Vrgorac notamment.

Notre coup de cœur :

Le parc naturel du Biokovo, d’où l’on peut partir en excursion jusqu’au mont Sv. Jure, le pic le plus élevé de Dalmatie (1 762 m), accessible également en voiture.

Voir les photos du massif du Biokovo


Dubrovnik

Dubrovnik
© gudrin - Fotolia

Entourée de remparts, Dubrovnik évoque un décor de théâtre, au pied d’un amphithéâtre de montagnes dévalant dans le bleu de la Méditerranée. Dubrovnik a conservé ses palais et ses églises de calcaire, ses ruelles recouvertes de dalles blanches et ses maisons aux toits de tuiles rouges.

Autant de témoignages de sa grandeur passée : grande rivale de Venise, la ville fut une république libre et prospère du 15e au 17e s. S’y promener fait l’effet d’une machine à remonter le temps. Un pur bonheur.

À partir de Dubrovnik, plusieurs excursions sont à conseiller. Quand il fait beau, les îles Élaphites et Lokrum sont facilement accessibles en bateau.  La campagne environnante dans le Konavle, qui se trouve entre Cavtat et la frontière monténégrine, est une splendide région campagnarde, au pied des montagnes et face à la Méditerranée. Et, si vous avez assez de temps, prévoyez une excursion d’une demi-journée à la grande muraille de Ston : étonnant !

Notre coup de cœur :

Une balade sur les remparts de Dubrovnik. L’entrée est chère (10 €), mais la promenade vaut le coup : superbes perspectives sur les toits rouges, surmontés de clochers ou de coupoles, se détachant sur le bleu de la mer. Un tuyau : l’entrée est gratuite avec la Dubrovnik Card.

Lire notre article Escapade romantique à Dubrovnik

Voir les photos de Dubrovnik


Split

Split
kemaltaner - Fotolia

Autre perle de la riviera croate : Split… Un endroit vraiment à part. Imaginez une vieille ville de 3 000 habitants environ (209 000 pour l'ensemble de la ville), aménagée dans l’enceinte des restes d’un palais grandiose ayant appartenu à l’empereur Dioclétien (3e siècle av. J.-C.).

Split fait se percuter les époques, dialoguer les civilisations, sans être une ville-musée. Bien au contraire ! Baladez-vous au gré des rues, perdez-vous pour profiter de la douceur des lieux : surtout le soir, l’ambiance est fantastique. Consacrez au moins une bonne journée et une soirée à arpenter l’endroit.

Enfin, à portée de bateau, se trouvent des îles parmi les plus belles de Croatie, comme BracHvarVis et Korcula. N’oubliez pas votre maillot de bain !

Accessibles depuis Split : deux villes magnifiques classés à l’Unesco : Šibenik et Trogir.

Notre coup de cœur :

Deux sites pour avoir une vue mémorable de Split. Si vous avez le cœur bien accroché, vous pouvez gravir les marches du campanile de la cathédrale, d’en haut le panorama est superbe. Pour les moins téméraires, une halte au Café Vidilica (près du cimetière juif, sur la colline Marjan), surtout au coucher du soleil, pour profiter depuis la terrasse de la lumière sur la ville et la baie de Split.

Voir les photos de Split

Îles de Brač, Hvar, Mljet

Îles de Brač, Hvar, Mljet
© paul prescott - Fotolia

Le littoral croate possède une myriade d’îles et d’îlots qui fait de la côte adriatique l’une des plus belles d’Europe. Au départ de Split, on peut rejoindre trois joyaux :

L’île de Brač, longue de 40 km et de large de 12 km, est une des plus vastes de la Dalmatie centrale. Pinèdes, maquis, collines karstiques dessinent un tableau ravissant, complété par des criques sauvages et des ports secrets. L’île de Brač demeure préservée tout en offrant pas mal d’hébergements.

L'île de Hvar, longiligne et montagneuse, est la plus « jet set » des îles de l'Adriatique. Le climat, idéal, et les paysages splendides (collines recouvertes de maquis, lavandes, criques secrètes, villages adorables) ont de quoi séduire !

L'île de Mljet, la plus méridionale, est un petit paradis, en raison de ses monts rocheux et sauvages (karstiques) et de son littoral découpé aux eaux limpides. Également de beaux villages anciens et des ports de poupées. Un parc national protège la forêt méditerranéenne (pins d’Alpe, cyprès, oliviers…).

Lire notre reportage Croatie : les perles de la côte dalmate

Texte : Routard.com

Croatie Les articles à lire

Services voyage