Hébergements et hôtels Croatie

Campings

Selon les statistiques officielles, plus d'un quart des touristes visitant la Croatie font du camping. Les côtes de la Dalmatie et de l'Istrie fourmillent de campings installés au bord de l'eau, ouverts en général de Pâques à mi-octobre. Il s'agit plus souvent de vastes complexes touristiques avec resto, discothèque, piscine, terrain de sport, etc..
Dans les régions ultra-touristiques, il n'est pas rare de voir les habitués réserver à l'avance une parcelle. Les gros campings sont généralement très chers (en août, jusqu’à une cinquantaine d’euros pour deux, par nuit !), à tel point qu'une chambre chez l'habitant pourra finalement paraître assez bon marché à côté !

On vous compte une taxe d'enregistrement (prijara) à l'arrivée, voire une taxe de départ (odjava), qui vient s'ajouter à la taxe de séjour (boravišna pristojba). Cette dernière est comptée par jour et par personne : elle varie selon les saisons, et coûte en général l'équivalent de 1 € par personne en juillet-août (elles est moins chère les autres mois). Il peut y avoir aussi une taxe pour l'assurance (osiguranje)... Évidemment, plus le séjour est court, plus ces taxes pèsent dans le prix global.

Les campings naturistes (indiqués par le sigle FKK) sont nombreux sur la côte et disposent le plus souvent d'emplacements tranquilles, à l'écart des villes ou villages mais accessibles uniquement en véhicule.

Il existe une multitude aussi de petits campings assez confidentiels, parfois appelés « minicampings » lorsque le terrain ne dépasse guère la grosse poignée d’emplacements. Certains sont aménagés dans le jardin familial. Ils ne proposent pas plus de 15 à 50 emplacements en moyenne, cultivent une atmosphère conviviale et authentique très agréable, mais n’ont en général pas grand-chose d’autre à offrir que les services de base (douches, pas toujours chaudes, toilettes, point d’eau, et généralement une machine à laver).
Par ailleurs, méfiez-vous de l’ensoleillement, car les minces feuilles des oliviers offriront souvent les seuls espaces ombragés. On en dénombre environ 300 sur le territoire croate.

Attention, il est difficile de trouver des recharges pour camping-gaz (repérez les magasins avec, sur la devanture, l'indication Plin ou Gass).

Chambres chez l'habitant

C'est sans aucun doute la manière la plus économique et la plus agréable de se loger. Dans les régions touristiques, il n'est pas bien difficile d'en trouver une, tant les petits panneaux « Sobe », « Zimmer », « Rooms » se succèdent. Ce type de logements représente pas moins de 55 % de la capacité d’hébergement du pays. Parfois, sur les îles, les propriétaires de chambres attendent les touristes à l'arrivée du bateau. On peut alors visiter plusieurs chambres. Néanmoins, certains loueurs « à la sauvette » ne sont pas officiels, donc pas assurés. Demandez toujours à voir la chambre avant d'accepter.

Les agences de voyages privées, et souvent les offices de tourisme locaux, centralisent aussi des locations de chambres chez l’habitant. Si vous n’avez pas croisé de petits panneaux sur votre chemin (notamment dans les grandes villes ou dans le centre des villes historiques), adressez-vous donc à une agence de voyages. Bien sûr, celles-ci prennent une commission, qui fait d’autant grimper le prix de la chambre. Les tarifs varient selon le confort, la localisation et, dans certaines régions, la saison.
Ainsi, pour une chambre double standard avec salle de bains, compter de 200 à 400 Kn (27-54 €) par jour ; et pour un studio ou un appartement, de 100 à 300 Kn (13,50-40 €) par personne.

Attention, on le rappelle, en haute saison, la plupart des propriétaires n'acceptent de vous loger que pour au moins trois nuits, ou alors ils majorent le prix de l'hébergement de 20 à 30 % pour une ou deux nuits.

Méfiez-vous également de certaines pratiques : il arrive que le propriétaire de sobe accepte votre réservation alors qu'il est en fait complet. À votre arrivée, vous serez donc envoyé chez un voisin ou un cousin...

Auberges de jeunesse

Jusqu’à récemment, on trouvait relativement peu d’AJ en Croatie, puisqu’elles se limitaient à une demi-douzaine d'AJ officielles. Aujourd’hui, les AJ indépendantes fleurissent un peu partout et dans certaines villes comme Split ou Zadar, l’offre est devenue abondante.

Pour la plupart, les AJ officielles demandent la carte internationale de membre. Si vous n'avez pas acheté cette carte dans votre pays d'origine, vous pourrez acheter sur place un timbre par nuitée (10 Kn pièce, soit 1,35 €) : au bout de six nuitées, cette carte temporaire équivaut à la cotisation annuelle. Vous pouvez même acheter les six timbres d'un seul coup, et le tour est joué !
La déco fait dans le neutre et le fonctionnel, le confort est inégal et, le plus souvent, l'ambiance fait défaut. Ces auberges proposent néanmoins différentes formules, des chambres simples avec salle de bains aux dortoirs avec sanitaires dans le couloir. Si on y trouve parfois un resto ou une cafèt, elles sont en revanche rarement équipées d’une cuisine. Comme ailleurs, taxe de séjour exigée.

L’autre possibilité consiste à privilégier les auberges privées. Souvent plus petites que leurs homologues officielles, elles ont tout ce que les autres n’ont pas : une déco colorée et funky, une ambiance jeune et festive (pas mal d’activités ou d’excursions sont proposées par les équipes), et des emplacements plus séduisants en centre-ville.
En revanche, le confort comme l’entretien font parfois aussi dans le funky !

Hôtels

De l'ancien hôtel d'État décrépit et mal géré qui en a gardé tous les « charmes » (heureusement, une espèce en voie de disparition) au 5-étoiles des plus luxueux (parfois un ancien hôtel d'État privatisé et entièrement rénové), il y a de quoi s'adapter à tous les goûts.
Dans tous les cas, les prix sont assez élevés en saison. On assiste heureusement à l’apparition d’une nouvelle gamme d’établissements de charme qui, à l’inverse des énormes usines à touristes qui pullulent en Croatie, misent sur une atmosphère intimiste, garantie par leur petite taille, ainsi que sur la qualité de l’accueil et de la déco.
Par ailleurs, les restaurants d’hôtels étant de qualité très inégale et ceux à l'extérieur assez abordables, réfléchissez-y à deux fois avant de prendre la demi-pension.
En pleine saison, il est quasi obligatoire de réserver dans les villes très touristiques.
Attention, si vous n'êtes que de passage pour une nuit, on vous alourdira bien souvent l'addition de 20 à 30 %.

N’oubliez pas que l’on vous fait payer une taxe de séjour (environ 1 € par personne et par jour) et parfois aussi une taxe d’enregistrement !

Consulter une liste d'hôtels en Croatie dans notre rubrique « Bons plans hôtels ».

Phares

Une agence (Adriagate) propose des hébergements dans des phares répartis tout au long de la côte, ou, plus exactement, au large... Accès plus ou moins facile selon l'éloignement. Sous les Habsbourg, on en a construit environ 65 et une douzaine sont aujourd'hui ouverts à la location. En général, ils se louent du samedi au samedi.

Services voyage



Forum Croatie

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Croatie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Croatie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Croatie

Agenda Croatie

Croatie Les articles à lire