Ko Samui : une île, un archipel

Ko Samui : une île, un archipel
Ko Angthong © lkunl - Adobe Stock

Troisième île de Thaïlande par sa superficie, Ko Samui est devenue l'une des destinations touristiques majeures du pays. L'île attire les vacanciers, farangs ou thaïs, en quête de soleil, de plage, de fête et de sports nautiques. Un peu trop peut-être, selon certains et à certains endroits, où le tourisme a remodelé le visage de ce petit paradis tropical. Le succès de Samui ne faiblit pas et cela se voit !

Toutefois, il ne faut pas se fier forcément à cette première impression. Si on prend la peine de s’éloigner des sentiers battus et rebattus, Samui révèle des coins charmants et relativement calmes, notamment dans le nord-est et le sud de l’île.

Enfin, véritable hub du golfe de Thaïlande, Ko Samui permet de belles échappées vers des îles de rêve comme Ko Angthong (photo), Ko Phan Ngan et Ko Tao. Vous ferez sans doute une halte à Ko Samui : voici nos conseils pour en savourer le meilleur…

Samui, c’est fini ?

Samui, c’est fini ?
Bo Phut © footageclips - Shutterstock

L’aéroport de Ko Samui, avec ses terminaux en forme de maison traditionnelle aux toits de chaume ouverts aux quatre vents, annonce la couleur. Ko Samui est une destination conçue pour les vacances, jouant délibérément, mais en toute décontraction, la carte du tourisme.

Avec succès, semble-t-il. En l’espace de deux décennies, cette île du golfe de Thaïlande a vu resorts et boutiques pousser comme des champignons après la pluie, attirant un nombre croissant de visiteurs du monde entier sur ses plages de sable blond.

Revers de la médaille, la côte est de l’île est, par endroits, saturée en haute saison, notamment du côté de Chaweng Beach où, de la route « côtière », on ne voit plus la magnifique plage de 7 km qui a fait la réputation de l’endroit ! Les pêcheurs malais et les chinois de l’île de Hainan, qui furent les premiers habitants de Samui, tout comme les routards des années 80, ne reconnaîtraient sans doute plus l’île qu’ils ont tant aimée…

Alors, faut-il entonner l’air de « Samui, c’est fini ? ». Non, car cette destination tropicale conserve tout de même de beaux restes : des baies tranquilles et d’adorables plages de sable dans le nord-est, des villages de pêcheurs authentiques et de belles cocoteraies dans le sud, une végétation luxuriante, demeurée intacte en son centre, et même des stations balnéaires à l’atmosphère relax comme Bo Phut (photo).

Ko Samui conviendra plus aux familles et aux vacanciers en quête d’activités nautiques, de fêtes et d’exotisme qu’aux baroudeurs et aux voyageurs en quête de tranquillité et de découverte. Vous voilà prévenus…

 

Les plus belles plages de Samui

Les plus belles plages de Samui
Lamai Beach © sasimoto - Adobe Stock

Le secret d’un séjour réussi à Samui ? Trouver le bon point de chute, c’est-à-dire, le plus souvent, sa plage. En voici quelques-unes qui nous ont particulièrement plu :

- Choeng Mon Beach : au nord-est de l’île, une adorable plage de sable blanc, bordée de cocotiers et de petits hôtels, en forme de croissant de lune. En face, un îlot accessible à marée basse. Ambiance calme et familiale. Tout près, la plage de Thong Son Bay, isolée et moins fréquentée.

- Thong Ta Khian : au sud de Chaweng, une crique sablonneuse bordée de rochers qui fait penser aux Seychelles. Vraiment très séduisante, mais assez fréquentée en haute saison.

- Lamai Beach (photo) : eaux limpides, cocotiers, long bandeau de sable blanc… le tout au pied de collines recouvertes de forêt. Et, pour ne rien gâcher, une ambiance assez routarde. Pas mal animée en saison, tout de même. À deux pas, Hin Ta (Grand Papa) et Hin Yai (Grand Maman), deux rochers aux formes particulièrement suggestives et un beau point de vue sur Lamai Beach.

- Hua Thanon et Bang Kao : deux belles plages du sud, bordées de cocotiers et assez sauvages. Le hic : elles ne sont pas vraiment adaptées à la baignade, car la mer est peu profonde. Mais on peut y avoir l’impression d’être seul au monde…

- Ban Thong Krut : autre plage de sable du sud, à proximité d’un petit village de pêcheurs. Point de départ des excursions vers Ko Tan, une île vierge où l’on peut faire du snorkelling.

- Mae Nam Beach : une plage qui a su conserver une ambiance locale, fréquentée par les habitants de l’île, assez calme, avec des hébergements et de restos pas trop chers.

- Bo Phut Beach : faisant face à Ko Pha Ngan, un coin plutôt fréquenté par des farangs, qu’on aime bien. Pas mal de bars, d’hôtels et de restos à Fisherman Village, mais atmosphère plutôt relax.

Thaïlande : Ko Samui, ce n'est pas que des plages...

Thaïlande : Ko Samui, ce n'est pas que des plages...
Temple Wat Khunaram © Angelika Bentin - Adobe Stock

Ko Samui, ce n’est pas que des plages. Même si vous êtes venus ici pour la bronzette, on vous conseille de quitter votre transat, le temps de quelques excursions intéressantes.

Tranches de vie insulaire

Pour observer de jolies tranches de vie insulaires, cap sur le marché aux poissons de Ban Hua Thanon, un petit village de pêcheurs du sud de l’île où cohabitent musulmans et bouddhistes. Une formidable visite, à compléter par celle du village où s’élèvent quelques demeures en bois d’un autre âge. Le mercredi à 11 h, Ban Hua Thanon se passionne pour un étonnant concours de chant de tourterelles. Ca change des oiseaux de nuit de Chaweng !

Toujours dans le sud de Samui, deux autres curiosités à ne pas manquer. Tout d’abord, le célèbre moine momifié du temple Wat Khunaram : en parfait état de conservation, il arbore des lunettes noires de star, qui cachent ses orbites…

Pour les familles et les amoureux de la nature

Pour les familles, deux sorties – toujours dans le sud – sont à  conseiller : le Samui Aquarium, où l’on peut admirer toutes sortes de poissons du golfe de Thaïlande (murènes, poissons-chats, raies géantes…), mais aussi visiter un zoo spécialisé dans les tigres. Allez-y à 13 h 30 pour un spectacle de lions de mer très amusant. Juste à côté, le Butterfly Garden permet d’admirer des espèces de papillons du monde entier, particulièrement à la saison fraîche, dans un beau jardin tropical.

Les amoureux de la nature pourront, quant à eux, arpenter les pistes des collines recouvertes de forêts au centre de Ko Samui, à condition d’être accompagnés d’un guide (c’est plus prudent). Près de la cascade de Na Muang Waterfall (pas exceptionnelle, mais très appréciée des îliens pour se baigner), un Elephant Camp propose des balades à dos de pachydermes.

Virée nocturne à Chaweng

Enfin, pour un retour à la civilisation, cap sur la frénétique Chaweng qui concentre des bars de nuit incontournables, notamment dans Soi Green Mango. Ambiance très chaude, tout comme au Chaweng Boxing Stadium, le plus grand centre de boxe thaï (muay thai) du sud de la Thaïlande. Des prospectus et des affiches annoncent les combats partout dans l’île.

Ko Angthong, l’archipel paradisiaque

Ko Angthong, l’archipel paradisiaque
Wua Talap point de vue © yongkiet - Adobe Stock

C’est le must de Ko Samui. Situé à l’ouest de l’île, le parc national marin de Mu Ko Ang Thong déploie un splendide chapelet de 42 îles vierges sur 102 km2, autant de petits paradis recouverts de forêt tropicale, ourlés de plages immaculées et bordées de cocotiers. Le tout, surgissant d’eaux turquoise dignes des plus belles cartes postales. Un décor de rêve, entre la baie d’Along et Ko Phi Phi Island.

De toutes les formes (parfois surréalistes) et de toutes les tailles, ces îles de calcaire peuvent culminer à 400 mètres, et abritent une faune et une flore très riches et des merveilles naturelles, comme le lac salé couleur émeraude de Mae Ko ou des grottes comme sur l’île de Wua Talap (photo).

Un panorama à couper le souffle

C’est également sur Wua Talap que se trouve le plus beau point de vue sur l’archipel. Un panorama à 180° à couper le souffle… s’il vous en reste après le périlleux sentier pour y parvenir. Une heure d’escalade réservée aux randonneurs chevronnés équipés de chaussures de marche (à défaut, contentez-vous des cartes postales !)

Ko Ang Thong fait incontestablement partie des plus beaux coins de la Thaïlande maritime et cela commence à se savoir… Autant vous dire que, par endroits, vous ne serez pas les seuls. On vous conseille d’éviter le speed boat et les sorties snorkelling car les fonds marins ne sont pas exceptionnels. Les bateaux d’Island Tours sont moins rapides, mais plus pittoresques. Possibilité de faire du kayak. Et vérifiez bien que votre tour passe par Wua Talap !

Les happy fews passeront la nuit sur Ko Ang Thong : une expérience digne de Robinson Crusoë, car vous serez seuls sur cette île déserte. Oui, vous avez bien lu ! Le parc national met six bungalows à la disposition des visiteurs les plus intrépides sur Wua Talap. Réservation indispensable sur le site officiel des parcs nationaux de Thaïlande.

 

Fiesta à Ko Pha Ngan et plongée à Ko Tao

Fiesta à Ko Pha Ngan et plongée à Ko Tao
Ko Tao © Beboy - Adobe Stock

Ko Pha Ngan

À moins d’une heure de bateau de Ko Samui ; l'île de Ko Pha Ngan est bien plus sauvage que sa voisine. Les trois quarts de sa surface, largement montagneuse, sont recouverts d’une épaisse jungle : bref, une île au naturel, où l’on trouve encore des baies et des plages au calme, notamment sur la côte nord.

Au sud, en revanche, changement d’ambiance, car Ko Phan Ngan est désormais l’une des destinations phares des fêtards en Asie avec les fameuses raves de la Full Moon Party qui se déroulent sur la plage de Haad Rin Nok. Une sorte d’Ibiza du golfe de Thaïlande, que l’on vous présente plus largement  dans notre reportage sur Ko Pha Ngan.

Ko Tao

Au nord de Ko Pha Ngan, accessible en 1 h de bateau (2 h depuis Samui), Ko Tao (photo) est connue comme « l’île de la plongée » en Thaïlande. De fait, elle attire pas mal d’amateurs de fonds sous-marins, tout en gardant son aspect calme, alternatif et convivial. C’est sur la plage de Hat Sairee, à l’ouest, que se concentrent l’animation et la vie nocturne de l’île. Au nord et à l’est, on trouve des criques sauvages, parfois difficilement accessibles, comme Ao Mamuang.

Bien sûr, tout le monde (ou presque) vient à Ko Tao pour la plongée : l’île est réputée pour ses eaux chaudes et limpides, ses fonds sous-marins plutôt riches et l’excellent rapport qualité-prix des clubs. Revers de la médaille : les sites souffrent d’une fréquentation pour le moins soutenue…

Parmi nos spots préférés : Ko Nang Yuan pour les débutants, le jardin de corail de South West Pinnacles et Chumphon Pinnacles pour les expérimentés où l’on peut voir les poissons du large (barracudas, raies, requins-baleines…).

Enfin, si les fonds vous effraient, rien ne vous empêche de faire du snorkelling en surface, particulièrement au nord de Sairee ou de Ao Mamuang, où les merveilles aquatiques se dévoilent même aux moins intrépides.

Fiche pratique

Fiche pratique
© Marc Stephan - Shutterstock

Consultez notre guide en ligne Thaïlande

Office national du tourisme de Thaïlande

Comment y aller ?

La compagnie aérienne nationale Thai Airways propose des vols quotidiens vers Bangkok au départ de Paris-CDG. Vols sans escale jusqu'à Bangkok (11 h de vol) en Airbus A380.

- En avion : Ko Samui est desservie depuis Bangkok par Bangkok Airways (50 min de vol). Réservez votre billet d’avion

- En bateau : nombreuses liaisons avec le continent (Surat Thani et Donsak) au départ  de Na Thon et Thong Yang. On trouve des billets combinés train-bus+bateau dans des agences à Bangkok ou au Southern Bus terminal (compter 1 200-1 500 baths).

Comment se déplacer ?

- Sur Ko Samui : en songthaew, des camionnettes à banquettes qui desservent les sites majeurs de l’île. Pour plus de liberté, on peut louer un scooter (assurance obligatoire), mais la conduite est assez sportive, voire dangereuse. La voiture est un moyen de transport beaucoup plus sûr : en 1-2 jours, on peut visiter les points d’intérêt principaux de l’île.

- Entre les îles : liaisons quotidiennes vers Ko Pha Ngan et Ko Tao depuis Mae Nam, Bo Phut et Big Buddha Beach (nord de Samui), avec Haad Rin Queen, Lomprayah, Seatran Discovery et Songserm. Compter de 30 min à 2 h 30 et de 250 à 600 baths selon le bateau et le trajet.

- Excursions vers Ko Ang Thong : départ de Na Thon le matin et retour le soir en bateau (2 h) ou speed boat (1 h). Arrêt dans 1 à 3 îles, snorkelling, kayak, visite de villages de pêcheurs… Les itinéraires et les activités sont variables, on vous conseille de ne pas rater Wua Talap. La visite en bateau avec Island Tours est la plus sympa, mention spéciale pour la guide Cristina, qui, bien que d’origine roumaine, parle parfaitement le thaï avec l’accent du sud !

Où dormir ?

- New Hut Bungalows : adresse roots sur Lamai Beach. Ambiance jeune et internationale. Bungalows en bois et nattes tressées, certains avec AC et salle de bains privatives. Compter 300-1 200 baths (8-30 €) selon saison et confort.

- The Lodge, à Bo Phut. Une maison sino-thaï chaleureuse au bord de la plage, dans le coin sympa et animé de Bo Phut. Une dizaine de chambres confortables, décorées avec goût et un beau mobilier de bois exotique. À noter : deux chambres familiales. Compter 1 900-3 000 baths la nuit (50-80 €).

- The Tongsai Bay, à Bo Phut. Tenue par la même famille thaï depuis 30 ans, une adresse exceptionnelle, idéale pour un mémorable séjour en amoureux. Chambres, pavillons et villas dans un jardin tropical face à la mer avec une plage de sable privée. Équipement au top : spa, climatisation, TV, minibar... Service impeccable et petit déj buffet excellent (asiatique et européen). Cuisine thaïe raffinée au resto Chef Chom’s. À partir de 8 000  baths (190 €).

 Trouvez votre hébergement à Ko Samui

Où manger ? Où prendre un verre ?

Krua Bo Phut : 16/16 Moo 1, Bo Phut. Donnant directement sur la plage, ce resto élégant sert une cuisine thaï raffinée. Large choix de plats et bon rapport qualité-prix.

- The Beach Restaurant : sur la plage, Ban Thong Krut. Grande paillotte et tables sous les cocotiers pour une cuisine essentiellement marine. Bon marché.

- Coco Tam’s : sur la plage de Bo Phut, côté ouest. Gros coussins, tables basses, chaises en forme de balançoire au comptoir, éclairage à la bougie… Un bar à l’ambiance très zen.

- Green Mango : Soi Green Mango, Chaweng. Quatre bars et des dance floors sur plusieurs niveaux. LA boîte de Samui, dans une ruelle totalement dédiée à la fête nocturne.

- Starz Cabaret : Chaweng Beach Road, Chaweng. Un cabaret de kathoeys, les travestis thaïlandais, réputé. Spectacles amusant et imitations réussies, pour découvrir un aspect de la culture pop thaï.

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Thaïlande.

Playlist Routard Thaïlande

Texte : Jean-Philippe Damiani

Thaïlande Les articles à lire

Voyage Thaïlande

Bons Plans Voyage

Services voyage