Rajasthan : Jaipur, la cité des maharajas

Rajasthan : Jaipur, la cité des maharajas
City Palace © Olivia Le Sidaner

Située à 240 km de Delhi, Jaipur, la capitale du Rajasthan (3,4 millions hab.), surnommée « la ville rose », transporte le voyageur dans l’Inde mythique des maharajas, du commerce des épices et des pierres précieuses.

Dans la cité ancienne, installée au cœur de ses remparts impeccablement conservés, on va à la découverte de ses superbes monuments historiques, du palais des Vents au City Palace, en passant par l’étonnant observatoire astronomique.

Mais Jaipur est aussi une cité moderne et trépidante, que l’on découvre en usant ses sandales dans les bazars installés le long des grandes avenues... Un ballet incessant des voitures, des rickshaws et des deux-roues klaxonnant à qui mieux mieux dans un joyeux tintamarre !

Le palais des Vents, symbole de la ville rose

Le palais des Vents, symbole de la ville rose
© Olivia Le Sidaner

Dans la vieille ville, le palais des Vents (Hawal Mahal), construit en 1799, est certainement le monument le plus célèbre de Jaipur. Plus qu’un palais, il s’agit en réalité d’une fine façade de grès de cinq étages, haute de 15 mètres, percée de niches et de loggias finement sculptées.

Relié aux appartements du zenana (harem) du City Palace, l’édifice permettait aux femmes – recluses, comme le voulait la tradition – d’observer la rue sans être vues, tout en profitant d’une brise rafraîchissante, salutaire dans cette région où les températures sont torrides une bonne partie de l’année, grâce à un astucieux système d’aération qui lui a valu son nom de palais des Vents.

Au petit matin ou à la tombée du jour, le Palais des Vents se révèle dans toute sa splendeur, lorsque la lumière, plus douce, met en valeur la chaude couleur du grès rouge et rose. Un moment d’éternité.

Le City Palace, palais des maharajas

Le City Palace, palais des maharajas
City Palace © Olivia Le Sidaner

C’est au début du 18e siècle que le maharaja Sawai Jai Singh II décida de fonder Jaipur pour y transférer sa capitale, auparavant installée au fort d’Amber, à une dizaine de kilomètres de là.

Ceinte de remparts, la nouvelle ville a bénéficié d’un véritable plan d’urbanisme, dont témoignent ses rues quadrillées. Construit entre 1729 et 1732, le City Palace devint ainsi le centre du pouvoir.

Aujourd’hui, la moitié de cet ensemble de palais et de pavillons a été ouvert au public et aménagé en espaces muséographiques, le reste étant toujours occupé par la famille du jeune maharaja, couronné en 2011 à l’âge de 12 ans (bien que son rôle soit purement honorifique). Si jamais le drapeau flotte au-dessus de l’imposant Chandra Mahal (le palais de la Lune), qui s’élève sur sept étages, sachez que le maharaja est là !

Les merveilles du City Palace

Les merveilles du City Palace
Pitam Niwas Chowk © Olivia Le Sidaner

Ne manquez pas de visiter le musée des costumes, installé dans l’élégant Mubarak Mahal (le palais de bienvenue), un pavillon de marbre blanc que le maharaja Sawai Madho Singh II avait fait construire à la fin du 19e siècle pour ses réceptions.

Parmi les luxueux atours brodés d’or, d’argent, et sertis de pierres précieuses, est exposé l’impressionnant costume de Sawai Madho Singh I, un géant qui mesurait près de 2 mètres et pesait… 250 kg !

Dans la même cour, se trouve l’entrée du Maharani Palace, où est présentée l’une des plus belles collections d’armes du Rajasthan.

Au centre d’une autre cour, se tient le hall des audiences publiques (Diwan-i-Khas), où l’on découvre deux énormes jarres figurant dans le Guinness des records au titre de plus grandes pièces d’argenterie au monde. Pesant chacune 345 kg et pouvant contenir 4 091 litres, elles furent utilisées en 1902 pour transporter de l’eau du Gange lors du voyage que le maharaja fit en Angleterre à l’occasion du couronnement d’Edouard VII.

Autres merveilles à ne pas manquer : les magnifiques portes de la jolie cour Pitam Niwas Chowk, ornées de fresques représentant les quatre saisons.

Jantar Mantar : un observatoire astronomique à part

Jantar Mantar : un observatoire astronomique à part
Jantar Mantar © Olivia Le Sidaner

Juste à côté du City Palace, se trouve l’un des lieux les plus étonnants du Rajasthan : le Jantar Mantar, un observatoire astronomique en plein air regroupant près de 20 instruments monumentaux sur une grande esplanade. C’est au maharaja Sawai Jai Singh II, passionné de sciences, que l’on doit l’édification au début du 18e siècle de cet extraordinaire ensemble, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2010.

À l’époque, l’observatoire était utilisé pour prédire les éclipses et la mousson, faire des horoscopes ou encore rédiger des almanachs. Parmi les instruments les plus remarquables, le Brihat Samrat Yantra est connu pour être le plus grand cadran solaire du monde, ses 27 mètres de haut lui conférant une précision exceptionnelle.

Le Yantra Raj, lui, est composé de deux instruments métalliques suspendus à un portique : un cercle astronomique et un astrolabe, qui est également le plus grand du monde.

Aux portes de la vieille ville

Aux portes de la vieille ville
Albert Hall Museum © diy13 - Fotolia

En redescendant par la Chaura Rasta Road, l’une des artères principales, on sort de la vieille ville par la New Gate, l’une des sept portes aménagées dans les remparts.

De l’autre côté de la rue, voici  l’agréable jardin de Ram Niwas, où s’élève l’Albert Hall Museum, une bâtisse aussi imposante qu’élégante datant de l’époque coloniale et abritant une large collection rassemblant armes (arcs, sabres, poignards…), armures, poteries indiennes, bijoux, instruments de musique, sculptures de pierre, œuvres en bois, textiles, ou encore tapis précieux.

Non loin de là, à une vingtaine de minutes à pied, pourquoi pas aller voir un film de Bollywood, le soir venu, au Raj Mandir, un immense cinéma de style Art déco pouvant accueillir 1 200 spectateurs ? Vous pouvez même réserver votre séance par le biais d’une appli (sur Android uniquement). Ambiance garantie dans la salle !

La renaissance du Jal Mahal

La renaissance du Jal Mahal
Jal Mahal © Olivia Le Sidaner

C’est sans doute l’un des monuments les plus photographiés de la région de Jaipur. A 5 km du City Palace, sur la route d’Amber ­– l’ancienne capitale –, le Jal Mahal (littéralement « palais sur l’eau ») semble flotter sur les eaux du lac artificiel de Man Sagar.

Construit en 1799 pour le maharaja Sawai Pratap Singh, cet ancien palais d’été servait notamment de cadre à des parties de chasse aux canards. Abandonné pendant 200 ans, il est lentement tombé en ruine, avant d’être restauré, à partir de 2005.

À cette occasion, le lac a également été assaini, des tonnes de vase contenant des déchets toxiques ayant été évacués. Grâce à ce « toilettage environnemental » (et même si on déplore encore malheureusement la présence de nombreux détritus aux abords du lac, et probablement aussi dans ses eaux), les oiseaux migrateurs qui avaient déserté les marécages environnants sont de retour.

Actuellement, le palais ne se visite pas, et c’est de la rive qu’on se contente de l’admirer. Àquand l’installation d’un restaurant de luxe ou d’un palace, comme à Udaipur ?

 

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Inde du Nord en librairie.

Pour préparer votre séjour, consultez nos guides en ligne Inde et Rajasthan

Site du tourisme au Rajasthan (en anglais)

Site du tourisme indien (en anglais)

Comment y aller ?

Vols quotidiens vers Delhi depuis Paris CDG, puis correspondance à Delhi avec Air India ou Jet Airways. Trouvez votre billet d’avion

Jaipur est reliée à Delhi et aux principales villes du Rajasthan par train  (5 h de trajet) et par bus (5h30 de trajet).

Comment se déplacer ?

À Jaipur, vous pouvez vous déplacer en taxi ou en rickshaw. La circulation y est particulièrement dense, et les travaux de construction du métro n’arrangent rien.

Si vous logez dans la vieille ville, il n’est pas compliqué de faire les trajets à pied, d’autant plus que les rues à angle droit permettent de se repérer sans trop de mal. Le seul problème est de traverser les grandes avenues : il faut alors rivaliser d’astuce (et d’audace) pour parvenir entier sur le trottoir opposé, en zigzagant entre les véhicules qui vous frôlent et se déplacent avec une logique qui nous échappe, dans une véritable cacophonie de klaxons.

Pour une escapade à l’extérieur de Jaipur, l’idéal est de louer une voiture avec chauffeur, l’option « sans chauffeur » relevant de l’inconscience, étant donné le style local de conduite, des plus « sportives »...

Où dormir ?

Shahpura House : D-257, Devi marg, Bani Park. Dans cet hôtel de charme de style rajput, on pourrait se prendre pour un prince dans son haveli. Situé à environ 4 km du centre-ville, il offre une véritable oasis de calme, loin de l’agitation de la ville rose. Après une journée de visite, on s’y délasse en faisant quelques brasses dans la piscine, avant de dîner sur place, dans l’agréable jardin ou au restaurant situé sur le toit-terrasse. Hors promotions, comptez 6 000 roupies (env . 81 €) pour une nuit en chambre double (+ taxes, petit déjeuner en sus).

Pearl Palace Heritage :  54, Gopal Bari, lane Number 2, Ajmer Road. Superbement décoré et confortable, cet hôtel du quartier Ashok Nagar offre un excellent rapport qualité-Prix. Doubles à partir de 2800 roupies (environ 35 €)

Réservez votre hôtel à Jaipur

Où manger ?

Niro’s : M.I. Rd. L’une des institutions de Jaipur depuis 1949. Cuisine indienne traditionnelle, mais aussi chinoise et occidentale. Compter 1000 roupies (11 €).

Four Seasons : Subhash Marg, C-Scheme. L’un des meilleurs restos végétariens de Jaipur. Cuisine raffinée et copieuse. Compter 800 roupies (9 €)

Faire du shopping

Dans la vieille ville, les (nombreuses) boutiques s’alignent le long des grandes artères, comme celles de Johari Bazar, Bapu Bazar, ou encore Tripolia Bazar. On y trouve des bijoux en argent, de l’artisanat du Rajasthan, des textiles en tous genres, des pierres semi-précieuses (plus ou moins authentiques et de qualité), des vêtements… Bref, de quoi faire provision de souvenirs locaux. Le marchandage est, bien sûr, de rigueur.

Tarifs des visites

Les entrées dans les différents musées et monuments coûtent entre 200 et 500 roupies (2,70 € à 7 €).

Il existe un ticket groupé, le Composite Entry Ticket, pour visiter une sélection de monuments de la région de Jaipur (Jantar Mantar, palais des Vents, Albert Hall Museum, Amber Fort, Nahargarth Fort, jardins de Vidyadhar Ka Bagh et Sisodia Rani Ka Bagh). Pass valable 2 jours. Plein tarif : 1 000 roupies (env. 13 €). Tarif étudiants : 200 roupies (2,70 €).

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Rajasthan Les articles à lire

Services voyage