Taiwan, belle île en mer de Chine

Taipei, entre modernité et tradition

Taipei, entre modernité et tradition
Julien Nessi

Dans les rues de la capitale taiwanaise, des hordes de scooters démarrent en trombe à chaque feu passant au vert. Casques colorés et arborant un logo sur la tête, les conducteurs de scooters semblent être les rois de la circulation. Pas étonnant que l’île possède ses propres constructeurs de deux-roues, exportés dans le monde entier à l’image de la marque « Sym », qui fait des ravages dans les rues de Paris.

Avec ses larges avenues à l’architecture chaotique et ses maisons inachevées ça et là, Taipei, la capitale taiwanaise revêt l’aspect d’un chantier permanent. Taipei n’échappe donc pas au désordre ambiant des grandes mégalopoles d’Asie. Poussiéreuse, trépidante, suffocante. Un seul point de repère dans cette ville frénétique, la tour Taipei ou Taipei 101, fierté des Taiwanais. À ce jour, elle demeure la plus haute tour habitée au monde. Avec sa façade de verre, d’aluminium et d’acier en forme de bambou, elle en impose ! Quand on se retrouve au pied de cette tour haute de 508 mètres et dotée de 101 étages, on se sent vraiment tout petit… À l’intérieur, et à la base de l’édifice se trouve le 101 Mall, un immense centre commercial, avec des boutiques de luxe, des restaurants et des escalators à n’en plus finir. Il ne vous faudra pas plus de trente secondes pour rejoindre le sommet de l’édifice grâce aux ascenseurs les plus rapides du monde. Depuis le « point d’observation » ou la terrasse extérieure (un peu plus haute), la vue est spectaculaire. On peut voir les montagnes recouvertes de forêts autour de la ville, son fleuve et ses différents quartiers. Un incontournable de Taipei !

Alors que le soleil se couche sur la capitale taiwanaise, c’est l’heure de la prière au temple de Longshan. Situé dans le vieux quartier Wanhua, le plus vieux quartier de Taipei, le temple attire en fin d’après-midi les bouddhistes et les taoïstes. Avec son toit recouvert de dragons dorés et son atmosphère enfiévrée aux effluves d’encens brûlé, Longshan est devenu un site touristique. Noin de là, on trouve également le marché de nuit Hwahsi, et son allée de serpents, où de fiers Taiwanais retirent la peau d’un serpent vivant devant vous… tout en vous proposant de boire son sang ! Vivant, débordant d’énergie et très animé, le marché de nuit est le meilleur endroit, une fois la nuit tombée, pour apprécier la vie nocturne.

Texte : Julien Nessi

Mise en ligne :

Services voyage