Taiwan, belle île en mer de Chine

Dans les gorges de Taroko

Dans les gorges de Taroko
Julien Nessi

Le jour se lève à peine, un rayon de soleil pénètre à l’intérieur du canyon. Comme une caresse, il vient illuminer un buste de dragon à la tête de lion dressé à l’entrée d’un pont rouge suspendu. C’est le Cihmu Bridge, l’un des nombreux ponts construits dans les gorges de Taroko, réputées pour leurs falaises de marbre hautes de 1 200 mètres. Les gorges de Taroko font partie des rares gorges de marbre qui existent dans le monde. Elles serpentent sur une vingtaine de kilomètres à partir de la côte est jusqu’à l’intérieur des montagnes.

Ces gorges, sculptées par la rivière Liwu dans des montagnes de marbre, forment des canyons impressionnants. Des glissements de terrain et des éboulements barrent parfois la route 8, seule et unique voie de passage au milieu des gorges. C’est le cas ce matin sur « le tunnel des neuf virages », où l’ancienne route est victime d’éboulements. Le seul moyen de passer, est d’emprunter un long tunnel creusé dans la montagne. Plus bas, en redescendant vers l’océan Pacifique, un mémorial accroché à une falaise, où coule une petite cascade, rappelle le sacrifice des hommes à la construction de cette petite route, miraculée du canyon.

Situées sur la côte est de Taiwan, à 26 kilomètres de Hualien, les gorges de Taroko, à l’intérieur du parc national du même nom, figurent parmi les visites touristiques incontournables de l’île. Fréquentées par les Taiwanais de souche, elles sont le point de départ de multiples randonnées sur des sentiers longeant et surplombant ce canyon de marbre. De nombreuses passerelles ont été aménagées pour franchir sans difficulté la rivière Liwu et explorer les montagnes.

Texte : Julien Nessi

Mise en ligne :

Services voyage