Taiwan, belle île en mer de Chine

À Yeliou, sur la côte nord

À Yeliou, sur la côte nord
Julien Nessi

Changement de décor. Nous sommes à environ 50 kilomètres de la capitale, sur la côte nord de Taiwan. Petite ville côtière réputée pour ses restaurants de poissons et de fruits de mer, Yeliou est le témoin d’un phénomène géologique des plus surprenants. Sur ce bout de terre, d’étranges sculptures de pierre en forme de têtes humaines, forgées par l’érosion du vent et de la mer, s’alignent au bord de l’océan Pacifique.

Des touristes chinois avec des ombrelles déambulent au milieu de ce paysage lunaire, qui pourrait être tiré du roman de Jules Verne, Voyage au centre de la terre. Ces cailloux champignons en forme de têtes humaines ont été forgés naturellement par la réaction chimique entre la roche minérale, riche en carbonate de calcium, et le sel marin de l’océan Pacifique. Le résultat est un spectacle géologique étrange dont les acteurs sont des rochers orangés en forme de têtes humaines. Une tête de reine, dont le profil ressemble à un buste de Néfertiti, est même devenue l’emblème de Yeliou.

Site géologique d’envergure, transformé en « géoparc » pour recevoir des groupes de touristes, Yeliou est l’un des joyaux naturels de la côte nord de Taiwan. Un chemin bétonné et balisé permet de se rendre jusqu’au bout de la péninsule, en vingt minutes. Un point d’observation, aménagé au-dessus des falaises, offre une vue plongeante sur l’océan Pacifique.

Texte : Julien Nessi

Mise en ligne :

Services voyage