La Rochelle, belle et rebelle

La Rochelle, belle et rebelle
Francis Giraudon / Office de Tourisme de La Rochelle

La Rochelle mérite qu’on s’y attarde : riche patrimoine architectural, plaisirs balnéaires, gastronomie alléchante et actualité artistique foisonnante comptent parmi les atouts de la cité charentaise. Alors, avant d’aller faire trempette dans l’Atlantique, jetez l’ancre dans le Vieux-Port de La Rochelle !

La Rochelle, côté ville

L’arrivée à la gare plante le décor. Construite entre 1910 et 1922, cette superbe station est la dernière réalisation monumentale des chemins de fer de la IIIe République. L’édifice paraît disproportionné pour La Rochelle qui ne comptait alors que 30 000 habitants, mais sa splendeur est à l’image de la cité.

Les beautés architecturales ne manquent pas : maisons à pans de bois et ardoises du Moyen Âge, façades de pierres sculptées des XVIe et XVII se retrouvent à tous les coins de rue. La pierre blanche tranche avec le bleu du ciel.

Les riches armateurs se sont fait construire de belles demeures, comme celle de la famille Fleuriau que l’on pourra apprécier en visitant le Musée du Nouveau Monde (10, rue Fleuriau).  Le port de La Rochelle fut l’un des principaux points de départ pour le nouveau monde, en particulier pour le Québec comme le montrent les expositions du musée.

À voir aussi, l’hôtel de ville et l’hôtel de la Bourse, siège de la Chambre de Commerce de 1760 à 2002, témoins du riche passé.

Les Rochelais sont très fiers de leurs rues à arcades, qui avaient vocation marchande au Moyen-Âge. Aujourd’hui encore, elles restent pratiques pour s’abriter du soleil ou de la pluie pendant une session shopping.

La Rochelle, côté port

Tout comme l’horloge de la gare, d’autres tours dominent le paysage. La porte de la Grosse Horloge mène au Vieux-Port, où trois tours attendent le visiteur.

Ces tours défensives rappellent le passé rebelle de la Rochelle. Cette ville millénaire a été au cœur de nombreuses luttes entre les Français et les Anglais. Fief du protestantisme, elle a été assiégée pendant 13 mois au 17e siècle, jusqu’à ce que le maire Jean Guiton cède, le 28 octobre 1628, à cause de la famine.

Les remparts ont été démantelés, mais les tours du port subsistent. La tour de la Lanterne (ou des 4 sergents),  caractérisée par sa flèche gothique octogonale et haute de 70 mètres, est le dernier phare médiéval de la côte Atlantique.

La tour de la Chaîne, porte d’entrée du Vieux-Port, propose aujourd’hui des expositions retraçant les liens entre la Rochelle et le Québec. La tour Saint-Nicolas, pour sa part, est un véritable donjon médiéval de 42 mètres, d’où l’on a une très belle vue sur la ville.  

Pour asseoir leur victoire sur cette place forte du protestantisme, les catholiques firent de La Rochelle un diocèse. Ils édifièrent notamment la cathédrale Saint-Louis au XVIIIe s. et le couvent franciscain des Récollets (ou cloître des Dames blanches), de beaux lieux de recueillement.

Enfin, ne manquez pas le Musée des Beaux-Arts, qui abrite Le Jugement dernier de Gustave Doré, et le superbe Musée d’histoire naturelle doté de formidables collections d’animaux (dont Zarafa, la première girafe à avoir foulé le sol français), de coquillages et d’une section ethnologique.

La Rochelle, côté mer

Totalement ouverte sur la mer, La Rochelle est dotée de quatre ports, rien que ça ! Le Vieux-Port du centre-ville, le port commercial et le port de pêche, situés à la Pallice, et le port de plaisance des Minimes, actuellement en cours d’agrandissement.

On y trouve aussi trois plages : les Minimes, la Chef de Baie et la Concurrence, située en centre ville. Elles accueillent jusqu’à 8 000 personnes en période d’affluence. Il est naturel d’y trouver des activités en rapport à la grande bleue, des sports nautiques tels que bateau et de la planche à voile.

Face au Vieux-Port du cœur historique, le grand aquarium déploie ses trésors : des requins et des poissons exotiques des 5 continents mais aussi une belle sélection de méduses.

En face, les bateaux du Musée Maritime mouillent dans le port. Les locaux du musée sont actuellement en travaux, mais plusieurs navires sont accessibles à la visite, dont le France 1, la Frégate de Météo France de 1958 à 1985 ou le Saint-Gilles, un remorqueur également classé Monument historique. Les expositions et les témoignages nous font revivre la vie à bord.

Bon à  savoir, le bar sur le pont du France 1 reste ouvert jusqu’à minuit. Un tel accès à la mer donne des envies d’ailleurs. Il est possible de faire des excursions à la journée pour approcher le fameux Fort Boyard, ou de partir à l’abordage des îles d’Aix, Oléron (voir notre article) et .

La Rochelle, côté plaisirs

L’art de vivre est un aspect important de la vie rochelaise. Aux premiers rayons de soleil, les terrasses du quai Duperré sont prises d’assaut. On aime flâner dans les allées des halles du marché à la recherche de belles langoustines ou des huîtres Marennes Oléron.

La bonne chère fait partie du quotidien. On trouve d’excellents restaurants (René Massé, Le bistrot de Jules) et caves à vins (Ze bar). Pour faire ses emplettes, on peut dénicher de bons produits du terroir (pineau des Charentes, sels de l’île de Ré ou caramel au beurre salé) à l'Epicerie d’Annabelle (4, rue des trois Fuseaux) ou dans la boutique de Cognac Only, qui propose près de 500 bouteilles de cognac dans le quartier du Gabut.

Envie d’une pause gourmande? Trois adresses incontournables. Les glaces Ernest et la pâtisserie D’Jolly et la chocolaterie Criollos.

Gourmande, la Rochelle l’est aussi en animations. La preuve, son goût pour les festivals : on en compte une dizaine toute l’année, dont les Francofolies.  Entre deux, on pourra apprécier les arts à La Coursive, une superbe salle de spectacle consacrée au théâtre, à la danse, à la musique et au cirque ou danser à  La Sirène, une nouvelle salle de concert à la programmation pointue.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Poitou-Charentes

Office de tourisme de La Rochelle

Comité départemental du tourisme de Charente-Maritime

Comment y aller ?

Liaisons TGV quotidiennes au départ de Paris-Montparnasse (3 h).

Vols au départ de Lyon, Paris-Orly, Marseille et une quinzaine d'aéroports français avec HOP!

Où dormir ?

AJ des Minimes : cette grande auberge de jeunesse avec vue sur le port des Minimes rouvre ses portes le 15 juin après rénovation. Prix par personne 33 € en chambre individuelle, 22,5 € en chambre de deux, 21,5 € chambre de trois ou quatre personnes, et 17, 5 € en dortoirs de 6.

Hôtel Saint Nicolas: 13 rue Sardinerie, 17000 La Rochelle. Tél : 05-46-41-71-55. Un petit hôtel bien situé à deux pas du Vieux-Port et des 3 tours. A partir de 88 euros la chambre.

Trouvez votre hôtel à La Rochelle

Bonnes adresses

- René Massé : 59, rue St-Jean-du-Pérot. Tél. : 05 46 43 56 08.

- Le bistrot de Jules : 5, rue Thiers Tél : 05-46-52-19-91

Les glaces Ernest : 16,  petite rue du Port

Ze bar  :  13,  rue de la Chaine

Pâtisserie D’Joly : 3 adresses en ville : 16, rue Chaudrier ; 13, rue Chef de Ville ; 2, rue St Sauveur

- Chocolaterie Criollos :  21,  rue Chef de Ville

Farol : 64, quai Louis Prunier. De jolis couteaux de marin made in la Rochelle. 

- Matlama :  61, quai Louis Prunier. Des sacs réalisés à partir de matériaux originaux comme du bulgomme ou des voile de bateaux.

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Poitou-Charentes Les articles à lire