En Bourgogne, autour d’Alésia

En Bourgogne, autour d’Alésia
Christian Richters / MuséoParc Alésia

Il y a un an, le MuséoParc d’Alésia ouvrait ses portes à Alise-Sainte-Reine (Côte d’Or) sur les lieux mêmes de la célèbre bataille. Mission accomplie : avec plus de 140 000 visiteurs depuis son ouverture, le site a trouvé son public. Après la visite, explorez la région de Flavigny à Semur-en-Auxois, en passant par la superbe abbaye de Fontenay. Ce coin de Bourgogne ravit l’esprit, mais aussi les sens.

Visite du MuséoParc d’Alésia

C’est donc ici, à Alise-Sainte-Reine, dans le nord de l’Auxois, qu’a eu lieu cette bataille mythique de l’histoire de France. En 52 av. J.-C., les Gaulois, retranchés dans l’oppidum d’Alésia, s’inclinent après deux mois de siège devant les troupes de Jules César. Malgré la ténacité des hommes de Vercingétorix, la Gaule devient romaine. Un tournant majeur de notre histoire et un souvenir pour des générations d’écoliers.

Aujourd’hui, à l’endroit même où se trouvaient les légions romaines, s’élève un insolite bâtiment circulaire de béton, recouvert de bois. Il s’agit du Centre d’interprétation du MuséoParc d’Alésia, conçu par l’architecte Bernard Tschumi. La première étape d’un vaste complexe historique (un musée archéologique ouvrira en 2016) entièrement consacré à la bataille d’Alésia.

Vous êtes nul en histoire ? Pas d’inquiétude, le MuséoParc d’Alésia est conçu pour être tout public : des néophytes aux savants, de 7 à 77 ans, tout le monde peut y trouver son compte. Les enfants ont même droit à une ludothèque avec jeux et animations. Le secret de la potion magique d’Alésia ? Apprendre en s’amusant. Les 3 h (minimum) de visite du site passent en un éclair.

La muséographie joue la carte de la modernité : les objets antiques côtoient les fac-similés, des installations multimédias, bornes et cartes interactives stimulent le visiteur, des maquettes, des dioramas et un film à grand spectacle permettent de "voir" les forces en présence, des "légionnaires" font des démonstrations de combats. À l’extérieur, les fortifications romaines sont reconstituées à taille réelle. On ne révise pas l’histoire : on la vit et on la comprend d’autant mieux.

En sortant du centre d’interprétation, grimpez sur la colline d’Alésia pour visiter les vestiges de la ville gallo-romaine (Ier-IVe s.) et saluer la (colossale) statue de Vercingétorix, érigée par Napoléon III. Et faites une halte dans le petit village d’Alise-Sainte-Reine, où est né l’autre grand homme du coin : le chanoine Kir, l’inventeur du fameux breuvage bourguignon.

Flavigny, saveurs anisées

À 6 km d’Alésia, le petit bourg fortifié de Flavigny-sur-Ozerain (350 habitants) est resté dans son jus médiéval. Changement d’époque et d’ambiance. Perché sur un gros rocher dominant la forêt, le village exhale un charme discret et intemporel avec ses ruelles tortueuses et ses vieilles demeures. Flavigny, classé parmi les Plus Beaux Villages de France, a servi de cadre au film Chocolat avec Juliette Binoche et Johnny Depp. Une vraie carte postale de la douce France.

On vient surtout à Flavigny pour sa spécialité : les bonbons à l’anis, une plante importée en Bourgogne par les Romains (encore eux !). Les "anis de Flavigny" sont des dragées aromatisées fabriquées depuis le XVIe siècle, rangées dans de ravissantes petites boîtes rétro, ornées d’un berger et d’une bergère. 

Il faut absolument rendre visite à la fabrique artisanale de la famille Troubat, installée dans une abbaye, qui produit aujourd’hui quelque 220 millions de bonbons exportés dans le monde entier. On surnomme même les anis, "amoureux français" en Chine. Une belle réussite made in Bourgogne ! En saison, dégustation d’anis dans la crypte carolingienne de l’abbaye (IXe s.).

Dans les environs de Flavigny, faites un crochet au château de Bussy-Rabutin (XVIIe s.), niché au creux d'un vallon boisé, ou aux sources de la Seine (en fait, un minuscule filet d’eau) qui est, par ailleurs, un ancien sanctuaire gallo-romain.

Splendide abbaye de Fontenay

Le grand moment de votre voyage en terre auxoise : l’abbaye cistercienne de Fontenay, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, est l’un des sites majeurs de Bourgogne. Un lieu empreint de quiétude et de spiritualité, profondément émouvant. Plutôt austère aussi, à l’image de la doctrine cistercienne qui appliquait strictement les règles monastiques de pauvreté et d’autarcie.

Isolée au creux d’un vallon boisé, l’abbaye est restée telle qu’elle fut fondée en 1118 par saint Bernard. Magnifiquement restaurée par son propriétaire, M. Aynard, elle a conservé son église, ses bâtiments claustraux, sa forge, son colombier, son hôtellerie, ainsi que les vestiges de son industrie papetière qui lui évita d’être détruite après la Révolution.

De dimension imposante (66 m de long et 16,7 m de haut), l’église est un miracle de sobriété et de dépouillement. Dans le transept, magnifique statue de Notre-Dame-de-Fontenay (XIIIe s.) Le dortoir des moines, sous sa charpente de chêne, le cloître, la salle capitulaire et les jardins laissent, eux aussi, sans voix. En été, des visites nocturnes à la bougie sont organisées.

Semur-en-Auxois, de cape et d’épée

À une vingtaine de km au sud de Montbard, le village de Semur-en-Auxois mérite le détour. Maisons médiévales perchées sur un rocher, remparts, pont Joly (XVIIIe s.) enjambant l’Armançon, flèches de la gothique collégiale Notre-Dame, tours du donjon… Non, ce n’est pas un décor de films de cape et d’épée, mais l’une des plus jolies villes de Bourgogne.

Entrez par la porte Sauvigny, promenez-vous dans les ruelles, musardez le nez en l’air en regardant les façades médiévales, faites un tour sur les remparts qui dominent la rivière.

Pour se remettre de la balade, cap sur Époisses, à 12 km de là. Le nom vous dit quelque chose ? C’est ici, dans cette ancienne place forte médiévale, qu’est fabriqué celui que Brillat-Savarin surnommait "le roi des fromages". En Bourgogne, terre de la bonne chère et des grands vins, les nourritures ne saurait être que spirituelles… et c’est tant mieux pour nous !

Fiche pratique

Pour en savoir plus, consulter notre guide en ligne Bourgogne

Voir l'article sur l'ouverture en 2012 du Centre d’interprétation, premier maillon du MuséoParc Alésia.

Comité régional du tourisme de Bourgogne

Comité départemental du tourisme de Côte d'Or

Infos pratiques sur le MuséoParc d'Alesia

Lire notre article sur la Bourgogne gallo-romaine

Comment y aller ?

- Voiture : autoroute A6, sortie 23 Bierre-les-Semur

- TGV jusqu’à Montbard (1 h 03 depuis Paris-Lyon). Puis, location de voiture conseillée pour se déplacer en toute liberté.

 - De Montbard, service de navette vers l’abbaye de Fontenay, le MuséoParc d’Alésia, le château de Bussy-Rabutin et Flavigny (2 €aller simple, 4 € pass à la journée). Renseignements : www.mobigo-bourgogne.com

Où dormir ?

-  Alésia bar-hôtel-restaurant : 16, rue du Miroir, à Alise-Sainte-Reine. Tél. : 03-80-96-19-67. Un petit hôtel de village à l’accueil sympa. Des concerts sont régulièrement organisés.

Hôtel de la Côte d’Or : 1, rue de la Liberté à Semur-en-Auxois. Tél. : 03-80-97-24-54. Au cœur de Semur, un ancien relais de poste rénové avec goût, avec des chambres bien équipées et wifi gratuit. Doubles à partir de 108 € (pas donné), mais réducs sur Internet.

Où manger ?

- Auberge du Cheval Blanc : 9, rue du Miroir, à Alise-Sainte-Reine. Tél. : 03-80-96-01-55. Belle salle aux pierres apparentes avec feu de cheminée l’hiver. Cuisine de terroir savoureuse et délicatement personnelle. Superbe plateau de fromages. Goûtez au vin de Flavigny-Alésia (chardonnay en blanc, pinot noir en rouge). Bref, on aime beaucoup ! Menus 33-46 €  et 15-18 € le midi. Le chef Régis Bolâtre tient également le Bistrot de Louise, à Venarey-les-Laumes, près du MuséoParc. Tarifs plus abordables pour une table de qualité.

- Le Saint-Vernier : 13, rue Févret à Semur-en-Auxois. Tél. : 03-80-97-32-96. Un bar à vins sympa, à l’ambiance chaleureuse.

Bons plans

- Pass Archéo : visiter un site et bénéficier d’un tarif préférentiel dans les autres sites gallo-romains de Bourgogne sur présentation de votre ticket d’entrée (Alésia, Autun, Bibracte, Trésor de Vix).  Visitez malin ! Même principe sur les sites de Fontenay, Bussy-Rabutin et Alésia.

Pour info, entrée plein tarif à 9 € (Alésia), 9,5 € (Fontenay) et 7,5 € (Bussy Rabutin). Plus d’infos sur les sites internet respectifs.

Liens utiles

MuséoParc d'Alésia

Anis de Flavigny

Château de Bussy-Rabutin

Abbaye de Fontenay

Office du tourisme de Montbard

Office du tourisme d'Alésia

Office du tourisme de Semur-en-Auxois

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Bourgogne Les articles à lire

Services voyage