Géographie et paysages Nouvelle-Zélande

De la pointe nord de l’île du Nord à la pointe sud de l’île du Sud, la Nouvelle-Zélande s’étire sur 1 600 km ! Autant dire qu’elle connaît quasiment tous les types de paysages et de climats, depuis les zones subtropicales du Northland jusqu’aux fjords souvent embruinés du Fiordland.

Baigné de toutes parts par l’océan Pacifique, le pays compte plus de 15 000 km de côtes - falaises, dunes, plages immenses et désertes, il y en a pour tous les goûts.

Il est divisé en 16 régions et un territoire (l'île Chatham), auxquels s’ajoute une pléthore de dépendances plus ou moins lointaines, du Pacifique Sud jusqu’à l’Antarctique.

L’île du Nord

Les deux grandes îles néo-zélandaises sont donc fort différentes l’une de l’autre. Celle du Nord est la plus petite et la plus découpée avec, face à Auckland, la vaste baie d’Hauraki et ses îles.

Au nord de la grande métropole néo-zélandaise, le Northland darde son long et large éperon vers les tropiques, bénéficiant d’un climat fort plaisant, doux jusqu’au cœur de l’hiver. En décembre, le pohutukawa, « l’arbre de Noël » des Néo-Zélandais, s’y couvre de grosses fleurs rouges. La superbe Bay of Islands, où débarquèrent les premiers colons anglais au début du XIXe siècle, en est le principal centre d’attraction. Sur sa façade ouest, 90-Mile Beach est la plus grande plage du pays. Au centre, parmi les fougères arborescentes, poussent encore les superbes kauri, arbres géants et sacrés des Maoris, malheureusement en grande partie déboisés.
Au sud-est d’Auckland, de l’autre côté du Firth of Thames, la très sauvage péninsule de Coromandel complète le panorama tropical de la Nouvelle-Zélande. Au-delà, l’héritage volcanique prend peu à peu le relais pour culminer vers Rotorua : volcans, coulées de lave figées, lacs de cratère, geysers, sources chaudes, fumerolles… Fascinant.

Sur la ceinture de feu du Pacifique, la Nouvelle-Zélande connaît régulièrement séismes et éruptions. C’est d’ailleurs une gigantesque explosion qui forma le lac Taupo (606 km²), le plus grand du pays et, dit-on, de l'hémisphère Sud.
À l’est de l’île, dans la région de Hawke’s Bay, bien ensoleillée, les vignobles couvrent de vastes étendues.

L’île du Sud

La plus grande des deux îles est aussi, de loin, la plus montagneuse. Les collines cèdent ici le terrain aux crêtes enneigées des Alpes néo-zélandaises, culminant à 3 754 m au mont Cook, aux pentes bardées de glaciers. Seule une courte frange nord échappe à l’emprise des Alpes : le comté de Marlborough, réputé pour son vin, et les abords de la baie de Tasman, quasi-tropicaux dans le splendide parc national Abel Tasman.

La West Coast est très pluvieuse : jusqu’à plus de 6 m de précipitations dans certaines zones, ce qui permettrait de la surnommer Wet Coat, la côte humide ! Elle plonge dru dans l’océan et se prolonge au sud par le Fiordland, le pays des fjords, qu’effleurent à peine une unique route et un sentier de toute beauté. Creusés par les glaciers, les sounds sont très profonds : certains pénètrent de 40 km dans l’intérieur des terres, d’autres se creusent sur 400 m. Sous une nappe d’eau douce, due aux précipitations abondantes, foisonnent d’incroyables buissons de corail noir. La côte orientale, plus douce, mieux protégée, est le refuge d’une faune riche.

Une grande biodiversité

La faune et la flore font partie des grands attraits du pays. Protégées par la situation insulaire de la Nouvelle-Zélande, les espèces animales et végétales y ont évolué en complète autarcie, donnant jour à de drôles de bestioles. Pas d’ornithorynques comme en Australie, mais le moa, malheureusement disparu, qui fut le plus grand oiseau du monde : jusqu’à 3,50 m de haut, un look d’autruche et une viande qui plaisait bien aux Maoris…

La végétation est particulièrement marquée par l’endémisme : 75 % des plantes trouvées en Nouvelle-Zélande n’existent nulle part ailleurs. On y trouve aussi un fossile vivant du Jurassique, le tuatara, une sorte d’iguane à crête dorsale de 50 à 60 cm.

Un milieu fragilisé

Beaucoup d’animaux ou de plantes, sans prédateurs importants, ont baissé leur garde. Certains oiseaux ont ainsi perdu l’habitude, puis la capacité de voler, comme le moa ou le kiwi. Nombre d’espèces endémiques devenues moins combatives n'ont plus été en mesure de se défendre et ont disparu.

L'équilibre naturel a commencé à se modifier avec l’arrivée des Polynésiens : bétail et animaux de compagnie, plantes vivrières ou d’ornement se sont dispersées, concurrençant ou détruisant la végétation et les espèces locales. La situation s’aggrava avec l’arrivée des Occidentaux, qui amenèrent chèvres voraces, rats, mouches, opossums australiens, cochons redevenus sauvages, qui déracinent les végétaux fragiles… Les plantes introduites se sont répandues sans mal grâce au sol fertile, à l’eau abondante et à la chaleur.

Au nombre des plus dangereuses, on répertorie 3 grandes sortes de lianes : passiflores, chèvrefeuilles et mûriers. Des forêts entières succombent, asphyxiées. Malgré le contrôle sanitaire renforcé effectué dans les aéroports, les passagers clandestins n’ont de cesse de se multiplier.

Et n’oublions pas les conséquences des activités humaines : déboisement, assèchement des zones humides, extension des habitations et des pâturages, etc.

Kiwi

Un drôle d’oiseau. Incapable de voler, comme nombre de ses congénères néo-zélandais, le kiwi passe sa vie au ras du sol, dans les fourrés.
Le kiwi est indissociable de la Nouvelle-Zélande. Mais le pays pourrait bien perdre son emblème : on en comptait 5 millions vers 1925, ils ne seraient plus que 50 000 aujourd’hui, victimes des prédateurs introduits par les hommes. 3 des 6 sous-espèces sont menacées de disparition.

La plupart des Néo-Zélandais n’ont jamais vu leur oiseau national. Cette rencontre reste donc un privilège. Plus de la moitié de la population se regroupe sur la seule île Stewart, au sud du pays. Avec beaucoup de chance, on peut y voir le kiwi de jour, par temps couvert, ou plus sûrement la nuit, sur Ocean Beach.

Services voyage



Forum Nouvelle-Zélande

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Nouvelle-Zélande

Vos discussions préférées du forum Climat Nouvelle-Zélande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Nouvelle-Zélande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Nouvelle-Zélande

Agenda Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande Les articles à lire