Cuisine, gastronomie et boissons Nouvelle-Zélande

Cuisine

La cuisine néo-zélandaise s’en est longtemps tenue au fish & chips, à la meat pie et au pudding directement débarqués de leur Angleterre natale. Ce n’est heureusement plus le cas ! Marquée par l’excellente qualité des produits frais locaux (très souvent bio) et les influences mêlées des différentes communautés immigrées (asiatiques en particulier), la cuisine néo-zélandaise moderne peut se révéler excellente, dans un genre fusion salé-sucré.

Certes, au quotidien, dans les cafés, vous ne ferez pas vraiment d’orgies culinaires : outre les incontournables mentionnés ci-dessus, encore bien présents, comptez sur des pommes de terre en robe de chambre, des quiches diverses, burgers et autres fruits de mer frits avec de grosses frites.

Dans les vrais restos, c'est mieux. C’est là qu’il faut aller pour déguster l’excellent agneau du pays. Certaines recettes vous surprendront, comme l’agneau à la menthe et à la sauce Worcestershire, l’agneau au kiwi et au camembert, les cœurs de côtelettes à la gelée de groseille… On trouve du chevreuil, élevé pour l’export.
La viande, tous genres confondus, est souvent très cuite, précisez donc si vous l’aimez bleue (rare). Medium équivaut à un « à point » bien à point. Les légumes servis en accompagnement sont, a contrario, souvent croquants, tendance nouvelle cuisine.

Les poissons et fruits de mer occupent une place de choix, ce qui ne surprendra personne dans un pays disposant de 15 000 km de côtes et de nombreuses rivières à truites et à anguilles. Huîtres et moules sont partout, ces dernières parfois grandes comme la paume de la main (on n’en mange que deux) ! Dans le genre coquillages locaux, on trouve aussi de temps à autre des paua (ormeaux), des tuatua et des toheroa (rares et chers). Et aussi, des coquilles Saint-Jacques et des langoustes (crayfish) - bien que l’essentiel soit exporté.

Tous ceux qui ont voyagé en Australie ou dans un pays du Commonwealth ont des chances de connaître (et de détester !) le Vegemite et la Marmite. Tartinées pour les enfants (de 7 à 77 ans), ces pâtes vitaminées à base d’extraits de levure (récupérés à l’origine dans les déchets des brasseries de bière…) et d’arômes de légumes n’ont pas que des inconditionnels. La seconde a un goût de caramel plus marqué, mais toutes deux sont très salées. Idéal, paraît-il, pour éviter une gueule de bois… À moins que ça ne vous en donne une !

À Auckland, la variété des restaurants reflète le nombre important de communautés d’origine étrangère. Indien, chinois, japonais, thaïlandais… Nombre de cuisines du monde sont représentées.

On trouve aussi toutes les déclinaisons de la cuisine australienne et bon marché : fish & chips, lamb & chips, burger & chips, pork shop & chips, roast-beef & chips, BBQ & chips, chips & chips... Une gastronomie très cheap !

Desserts

Les Néo-Zélandais, contredits avec véhémence par les Australiens, affirment qu’ils sont les inventeurs de la pavlova pav »), un dessert meringué conçu en 1935 en l’honneur de la danseuse russe du même nom. Sinon, plein de fruits, dont l’incontournable kiwi, piqué aux Chinois en 1904 par un maître d’école. On appelait alors ce fruit « groseille de Chine ».
Toutefois, le prix des fruits au kilo (y compris en supermarché) reste élevé par rapport à nos références européennes.

Boissons

Bière

Les Néo-Zélandais sont de grands amateurs de bière : avec environ 120 litres par an et par habitant, ils ne sont guère surpassés que par les Tchèques et les Australiens !

On trouve des bières de toutes les tailles et de toutes les sortes, de la seven (200 ml) au jug (pichet), de la blonde légère et désaltérante à la brune intense. Lion Red, DB Draught, DB Natural, Speights sur l’île du Sud sont les plus prisées.

Les magasins d’alcool pullulent, y compris dans les petites localités, et l'alcool se vend au minimum en pack de 12, voire de 24 !
Ne passez pas à côté des breuvages concoctés pour toutes les microbrasseries qui, ces dernières années, ont poussé comme des champs de houblon après la pluie...

Vins

Le vin s’adresse à une clientèle plus âgée. Le vin néo-zélandais commence à se faire connaître sur la scène internationale. Fruit du climat tempéré, assez pluvieux, les blancs sont dans l’ensemble mieux représentés que les rouges. Mais que cela ne vous dissuade pas de les goûter, nous en avons trouvé certains excellents, à l’instar du merlot des Saint Clair Wineries.

Les deux principales régions productrices, les plus ensoleillées de tout le pays, sont celle de Hawke’s Bay, sur l’île du Nord, attachée au chardonnay, et celle de Marlborough, sur l’île du Sud, réputée pour ses sauvignons blancs. Dans l’un et l’autre endroit, de nombreux domaines, certains établis depuis la seconde moitié du XIXe siècle, sont ouverts au public, avec possibilité de dégustation et visite des caves.

Les vins néo-zélandais sont dans l’ensemble conçus pour être bus jeunes : inutile donc de faire vieillir plus de 2 ans votre merlot ou votre pinot noir.

Services voyage



Forum Nouvelle-Zélande

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Nouvelle-Zélande

Vos discussions préférées du forum Restos et gastronomie Nouvelle-Zélande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Nouvelle-Zélande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Nouvelle-Zélande

Agenda Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande Les articles à lire