Cuisine, gastronomie et boissons Espagne

Cuisine

Pas toujours évident de s’y retrouver. La jungle des bodegas, tascas, tabernas, bares de tapas, marisquerías, mesones et restaurantes, a quelque chose d’impénétrable, sans compter les horaires des repas (on mange souvent 2h plus tard qu’en France, le midi comme le soir !). Il faut se laisser tenter, oser plonger dans la foule à la recherche du comptoir et de ses gros jambons, choisir un plat sans forcément comprendre ce qu’il y a dedans... C’est en goûtant qu’on devient connaisseur !

En Espagne, il y a moins de restos tels qu'on les connaît dans le reste de l'Europe. En revanche, la plupart des bars et cafés offrent de quoi se restaurer à bon prix : tapilla ou tapita (minitapas) souvent gratuites avec une consommation, pinchos généralement payants, tostadas (tartines), tapas et raciones (assiettes de tapas). Il y a aussi le bocadillo (sandwich) et le sándwich (toast ou croque-monsieur).
On peut commander una tapa (une petite portion), una media ración (une petite assiette) ou una ración (une assiette entière).
On reste souvent debout au comptoir dans les bars, mais nombreux sont les établissements à combiner le bar à tapas avec quelques tonneaux ou tables hautes façon taberna, et une salle de resto plus chic séparée.

- Une pratique répandue dans les restos, c’est de commander un plat à plusieurs, dans lequel chacun « picore » à sa guise.

Les spécialités culinaires espagnoles

- La paella : fond de riz cuit dans l'huile en même temps que le poulet, porc maigre avec jambon, langoustines, petits pois, ail, oignons, épices et safran. La paella est d'origine valencienne. Les pêcheurs ajoutèrent au riz les ingrédients trouvés sur place : anguille, lapin, haricots verts, petits pois, artichauts des huertas (jardins potagers), etc., ainsi que le safran, qui donne à la paella sa couleur jaune. Vu son prix, le safran est très souvent remplacé par du curcuma ou un colorant alimentaire.
En plein air, dans une grande poêle posée sur un trépied, sa cuisson doit être lente.
- Le gaspacho : soupe froide d'origine andalouse, composée de légumes crus : tomates, poivrons, oignons, concombres, ail, huile d'olive, vinaigre et pain dur.
- La tortilla : omelette servie froide ou chaude, le plus souvent avec pommes de terre (patatas), voire aux fines herbes, aux queues d'écrevisses, au chorizo ou encore avec tomates, lardons, petits pois, etc.
- Le cocido : sorte de pot-au-feu avec plus ou moins de variantes, servi en plat de résistance et très roboratif. En général, servi comme spécialité du jour, dans certains restaurants, une fois par semaine.

- Côté douceurs, les churros, ces bâtons de pâte à crêpe frits, hérités de l'influence arabe, les porras (gros churros) et les buñuelos (beignets) à tremper dans le traditionnel chocolat chaud bien épais.
Autres délices, le plus souvent à base de lait et d'œufs, la leche frita, sorte de béchamel sucrée et épaisse, refroidie puis coupée en gros carrés frits dans l'huile puis saupoudrés de sucre, le tocino de cielo (gâteau aux cheveux d'ange), les natillas, crème anglaise épaisse et parfumée à la cannelle ou au citron, l'arroz con leche (riz au lait), les torrijas, l'équivalent de notre pain perdu...

Bars

- Tasca : bar à tapas, où l'on mange souvent accoudé au comptoir. On dit aussi tout simplement un bar de tapas.
- Cervecería : « brasserie », au sens littéral, donc bar à bières.
- Bodega : « cave à vins », en pratique une sorte de bar à vins.
- Taberna : taverne.

Mais tous ces noms désignent un peu la même chose : un bar où l’on consomme bières, vins et tapas...

Restaurants

- Mesón : restaurant assez bon marché et préparant une cuisine familiale typique.
- Comedor : salle à manger dans un établissement hôtelier ou dans un bar.
- Asador : sorte de grill ou rôtisserie, dans laquelle on sert principalement de la viande grillée.
- Marisquería : restaurant de poisson et fruits de mer (mariscos = fruits de mer).
- Restaurante : c'est ce qui se rapproche le plus du restaurant classique, c'est-à-dire un lieu où l'on s’assied pour manger même si, en pratique, on trouve souvent un comptoir à tapas dans la salle d’à côté.
- Les restaurants des paradores : considérés à juste titre comme des établissements de luxe pour l'hôtellerie, les paradores se font les chantres de la cuisine régionale - à considérer pour un dîner un peu spécial. Service de qualité, cadre soigné et cuisine élaborée la plupart du temps. Tous les paradores proposent un menu (généralement entre 30 et 40 €), certains proposent également une carte de snack et de tapas pour s’adapter aux petits budgets.
- Les freiduría : on y trouve toutes sortes de fritures, surtout du poisson.

Boissons

Avec alcool

- La boisson la plus rafraîchissante qu'on trouve beaucoup en été, est la horchata, que tout le monde traduit, à tort, par « orgeat ». Elle est fabriquée avec le suc des racines et des tiges de la chufa, une sorte de papyrus.

- La bière (cerveza) : la boisson la plus répandue ! Dans les bars, plutôt qu’une cerveza, demandez una caña, l’incontournable et très rafraîchissante bière à la pression, généralement servie dans des verres de 0,2 l (pour un plus grand verre – 0,33 cl ou 0,5 l – demandez una jarra). Un panaché se dit una clara.

- Le vin : l'Espagne, et en particulier les régions qui entourent Madrid, produit de bons vins régionaux, connus et moins connus. Parmi les plus réputés, ceux de La Rioja, aussi célèbres en Espagne que nos bordeaux, et de la Castille-León (Ribera del Duero), sans oublier les vins du Somontano dans les environs du Huesca, en Aragon, et ceux de la Manche qui offrent une bonne moyenne.
Les jeunes Espagnols s'abreuvent de calimocho, une boisson qui n'est ni plus ni moins que du vin rouge mélangé à du... Coca-Cola ! Plus facile à avaler et très courant, le tinto de verano, à base de vin et de limonade (gaseosa, mais on dit souvent casera, du nom d'une marque) : buvable bien frais, avec modération !

- Le vermuth al grifo : littéralement, vermouth au robinet. Il s'agit de vin cuit macéré avec des herbes et livré dans des petits fûts avec de l'eau gazeuse. On le tire un peu comme de la bière à la pression. C'est léger, rafraîchissant, mousseux, et ça n'a rien à voir avec les vermouths en bouteille.
Très courant aussi, le xérès, vin cuit, est servi dans tous les bars espagnols.

- Le granizado de limón : jus de citron, sucre et glace pilée. On trouve aussi la version granizado de café ou de divers fruits (orange, pêche, etc.). Rafraîchissant.

Sans alcool

- Le café, généralement très bon, est de tous les petits déjeuners. Les Espagnols l'apprécient particulièrement au lait (café con leche), ajouté bien chaud dans les bars. Si vous le voulez noir, demandez un café solo - ou un cortado si vous le préférez juste avec une touche de leche. Un allongé se dit café largo, mais les Espagnols ne l'aiment guère... Et puis : café helado (glacé) ou café con hielo (servi chaud mais avec un verre rempli de glaçons : à vous de faire le mélange pour obtenir un café frappé !).

- Autre incontournable espagnol depuis la découverte des Amériques, le chocolat chaud ne ressemble pas au nôtre. Ici, c'est une boisson riche et nourrissante, épaissie à la fécule, dense en arômes, faite tout exprès pour y tremper les fameux churros, ces beignets allongés du petit déj.

Services voyage



Forum Espagne

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Espagne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Espagne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Espagne

Agenda Espagne

Espagne Les articles à lire